Territoire en crise

31 juillet 2020 14:17; Act: 31.07.2020 14:25 Print

Les élections de Hong Kong ont été reportés d'un an

L'exécutif pro-Chinois de Hong Kong a reporté les législatives de septembre, officiellement à cause de la crise sanitaire, alors que les tensions politiques restent importantes.

storybild

La décision annoncée par Carrie Lam a été immédiatement critiquée par le camp prodémocratie. (photo: AFP/Anthony Wallace)

Sur ce sujet
Une faute?

La mouvance prodémocratie à Hong Kong a encaissé vendredi une nouvelle gifle avec le report d'un an des législatives pour cause de coronavirus. Un an après le début de manifestations sans précédent dans l'ex-colonie britannique, le pouvoir central chinois a engagé une reprise en main musclée de son territoire semi-autonome au travers d'une loi draconienne sur la sécurité nationale imposée fin juin. Beaucoup d'opposants l'avaient présentée comme le dernier clou sur le cercueil du principe «Un pays, deux systèmes», censé garantir jusqu'en 2047 des libertés inconnues ailleurs en Chine continentale.

Vendredi soir, la cheffe de l'exécutif local Carrie Lam, qui est nommée par Pékin, a annoncé le report des élections qui devaient permettre en septembre de renouveler le Conseil législatif (Legco, le Parlement). Elle a parlé de «la décision la plus difficile» à prendre depuis l'arrivée en janvier de la pandémie dans la ville, qui connait depuis le début du mois une nette recrudescence de cas. Pékin a immédiatement exprimé vendredi son soutien au report.

Cette décision a avivé la colère du camp prodémocratie, qui avait enjoint Mme Lam de ne pas instrumentaliser la pandémie pour se protéger d'une déroute dans les urnes. Jeudi, les autorités avaient annoncé l'invalidation de la candidature de 12 militants prodémocratie à ces élections. Le camp prodémocratie espérait capitaliser sur la popularité de la contestation de l'an passé, et sur son succès aux scrutins locaux en novembre, pour obtenir pour la première fois la majorité dans une chambre qui est ainsi composée qu'elle penche normalement quasi automatiquement du côté des pro-Pékin.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Encore censuré le 31.07.2020 23:00 Report dénoncer ce commentaire

    Le pcc de chine ne respecte pas le traité maintenant les élections dans un an. Pourquoi des élections on sait déjà tous comment ça va se passer.

  • Palamunitan le 31.07.2020 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est la nouvelle DÉMOCRATIE.

  • L'orthographe svp ! le 31.07.2020 23:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est en 2020 et ce n'est pas un journal de l'académie française, mais quand même...dans le titre, les élections ont été reportéEs

Les derniers commentaires

  • L'orthographe svp ! le 31.07.2020 23:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est en 2020 et ce n'est pas un journal de l'académie française, mais quand même...dans le titre, les élections ont été reportéEs

  • Encore censuré le 31.07.2020 23:00 Report dénoncer ce commentaire

    Le pcc de chine ne respecte pas le traité maintenant les élections dans un an. Pourquoi des élections on sait déjà tous comment ça va se passer.

  • Palamunitan le 31.07.2020 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est la nouvelle DÉMOCRATIE.