Coronavirus dans le monde

18 septembre 2021 11:46; Act: 19.09.2021 12:09 Print

Melbourne ne sera pas déconfinée avant fin octobre

L'épidémie de coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et les annonces en direct.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les principaux faits:

• Dans le monde, plus de 226,9 millions de cas ont été recensés depuis décembre 2019 dans 197 pays et territoires. Plus de 4,66 millions de personnes sont mortes.

Le Luxembourg compte plus de 77 098 cas confirmés de coronavirus parmi la population résidente et 834 décès.

• Les États-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts avec 670 009 décès, suivis par le Brésil (589 240), l'Inde (444 248), le Mexique (270 348), et le Pérou (198 891 morts). C'est ce dernier pays qui compte le plus de morts par rapport à sa population, avec 603 décès pour 100 000 habitants, devant la Hongrie (312), la Bosnie (310), la Macédoine du Nord (306), le Monténégro (290) et la Bulgarie (285).

• Suivez en temps réel, sur une carte, l'évolution de la situation dans le monde.


Dimanche 19 septembre

9h17 Melbourne entrevoit la fin du confinement

La ville australienne de Melbourne sortira du confinement mis en place pour lutter contre le coronavirus à la fin du mois d’octobre, si l’objectif de 70% de la population adulte vaccinée est atteint, selon une «feuille de route» publiée dimanche. Environ cinq millions d’habitants de Melbourne ont ordre de rester à la maison depuis le 5 août. Il s’agit du sixième confinement depuis le début de la pandémie.

Les autorités de l’État de Victoria, dont fait partie Melbourne, ont annoncé que ces ordres seraient levés lorsque 70 % des plus de 16 ans seraient entièrement vaccinés, un objectif qu’ils pensent atteindre autour du 26 octobre. «Le confinement va prendre fin» a déclaré Dan Andrews, Premier ministre de l’État de Victoria, ajoutant que la limitation des motifs de sortie et le couvre-feu ne seront plus en vigueur mais qu’une série de restrictions seront toujours appliquées.

7h08 Au Nicaragua, les chiffres officiels de la pandémie contestés par la recherche d’oxygène

Au Nicaragua, dirigé d’une main de fer par le président Daniel Ortega, les chiffres officiels contestés de la pandémie ne reflètent pas le désarroi de la population qui cherche désespérément à se procurer de l’oxygène pour soigner des proches à domicile.

«Je cherche de l’oxygène parce que j’héberge deux parents malades» du Covid-19, dit Francisco Montenegro devant un centre de réapprovisionnement de Managua où s’est formée une longue file d’attente de voitures. Un luxe que ne peuvent s’offrir tous les ménages.

Selon le gouvernement, le système hospitalier n’est pas saturé et le ministère de la Santé a enregistré 13 206 cas et 201 décès depuis le début de la pandémie. Mais selon le réseau de médecins indépendants, Observatorio Ciudadano, il y a au moins 25 150 cas suspects, dont plus de 4 500 sont morts avec des symptômes associés au Covid-19.


Samedi 18 septembre

21h La police espagnole prise de court par 25 000 étudiants

Près de 25 000 personnes ont participé à une fête en plein air pour marquer la rentrée dans une université de Madrid, sans respecter les consignes anti-Covid, a indiqué samedi la police, en reconnaissant avoir été prise de court. Selon les médias espagnols, il s’agit du plus grand rassemblement de ce type depuis le début de la pandémie, quand les regroupements en extérieur ont été interdits.

«Il y avait des milliers de personnes sur le campus de l’université Complutense, environ 25 000» dans la nuit de vendredi à samedi, a expliqué dans un communiqué la police municipale, précisant que l’événement semble avoir été organisé via Whatsapp. Des images postées sur les réseaux sociaux montrent une foule compacte de jeunes buvant et dansant, presque sans aucun masque.

Bien que l’Espagne ait levé un grand nombre de restrictions anti-Covid, les gens doivent toujours porter un masque en extérieur s’ils ne sont pas en mesure d’être à au moins 1,50 mètre de leur entourage. Et les grands rassemblements restent interdits, même si le nombre de participants varie d’une région à l’autre.

3h50 Le philharmonique de New York de «retour à la maison»

Après 556 jours de fermeture à cause de la pandémie de coronavirus, l'orchestre philharmonique de New York a retrouvé vendredi une scène classique pour sa saison 2021/22, un «retour à la maison» qui soulage ses musiciens.


Vendredi 17 septembre

20h43 L'Inde pulvérise son record de vaccins en cadeau au Premier ministre

L'Inde a réalisé vendredi 22 millions de vaccinations contre le Covid-19, un chiffre record atteint dans le cadre d'une campagne intensive organisée pour l'anniversaire du Premier ministre Narendra Modi. Les autorités ont mis en place des centres de vaccination dans les stades, les galeries marchandes, les cliniques et autres sites afin d'accélérer une campagne de vaccination qui traîne en longueur, alors que le gouvernement indien espère vacciner 1,1 milliard de personnes d'ici à la fin de l'année.

Le précédent record était l'administration de 14 millions de doses en un seul jour, en août. Le ministre de la Santé Mansukh Mandaviya a déclaré qu'il s'agissait d'un «cadeau des travailleurs du secteur de la Santé et des citoyens au Premier ministre» qui fête son 71e anniversaire, la barre des plus de 20 millions de personnes vaccinées en un seul jour ayant été atteinte pour la première fois. M. Modi a déclaré dans un tweet que tous les Indiens pouvaient être «fiers» de ce record.

20h30 Moins d'hospitalisations en France aussi

Le nombre de personnes hospitalisées malades du Covid-19, en particulier celles en soins critiques, a poursuivi sa décrue vendredi tandis que le cap des 50 millions de vaccinés a été franchi.

Il est de 9 070, contre 9 297 jeudi. Au cours des dernières 24 heures, 371 malades ont été hospitalisés, selon les données de Santé publique France. Les services de soins critiques comptent 1 891 patients atteints du Covid-19, contre 1 952 la veille, avec 81 nouvelles admissions.

18h33 La France atteint le cap des 50 millions de primovaccinés

Le cap symbolique des 50 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 a été atteint, a annoncé vendredi Emmanuel Macron dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

«Le vaccin sauve des vies, le virus tue, c'est simple», déclare le chef de l'État à la fin de cette vidéo qui reprend des images de toute la campagne de vaccination débutée fin décembre 2020.

16h34 La pandémie a reculé cette semaine

Avec 555 000 contaminations enregistrées quotidiennement dans le monde cette semaine, l'indicateur a baissé sensiblement (-6% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan de l'AFP, arrêté à jeudi. La pandémie gagnait de nouveau du terrain depuis la mi-juin, attisée par le très contagieux variant Delta devenu majoritaire dans de nombreux pays. Mais elle recule désormais depuis trois semaines.

Cette semaine, la plupart des régions du monde voient leur situation s'améliorer: -20% en Asie, -14% en Afrique et au Moyen-Orient, -13% dans la zone Amérique latine/Caraïbes et -4% en Europe. Ailleurs, la situation se détériore dans la zone États-Unis/Canada (+12%) et légèrement en Océanie (+3%), où le coronavirus circule toutefois relativement peu.

C'est le Japon (-44%, 7 700 nouveaux cas par jour) qui enregistre la plus forte décrue cette semaine, devant l'Indonésie (-37%, 4 000), l'Afrique du Sud (-35%, 4 300), le Maroc (-33%, 2 400) et l'Argentine (-32%, 2 300).

16h15 Vaccin obligatoire pour la fonction publique slovène

La Slovénie a décrété vendredi une obligation de vaccination anti-Covid-19 pour ses employés de la fonction publique, une mesure qui vise à doper le taux d'immunisation et à prévenir une nouvelle vague de contaminations.

La mesure, qui entrera en vigueur à compter de début octobre, concerne environ 31 000 personnes dans ce pays d'Europe centrale. Fonctionnaires, policiers ou soldats risquent de perdre leur travail s'ils refusent de se faire vacciner, sauf s'ils ont déjà contracté le virus et peuvent fournir un certificat d'anticorps.

16h La Suisse durcit les conditions d'entrée

La Suisse a annoncé vendredi un durcissement des conditions d'entrée sur son territoire, rendant obligatoire la présentation d'un test négatif au Covid pour toutes les personnes non vaccinées. La mesure entrera en vigueur dès lundi prochain. «Toutes les personnes non vaccinées ou non guéries doivent présenter un test négatif (antigénique ou PCR) à leur entrée en Suisse, quels que soient leur provenance et le moyen de transport utilisé», a expliqué l'Office fédéral de la Santé, dans un communiqué.

Après quatre à sept jours en Suisse, elles devront effectuer à leurs frais un deuxième test dont le résultat devra être transmis aux autorités. Les personnes vaccinées ou guéries disposant d'un certificat Covid ou d'une autre preuve valable de vaccination ou de guérison ne seront pas tenues de se faire dépister.

Toutes les personnes entrant en Suisse – vaccinées, guéries ou testées négatives – devront remplir un formulaire d'entrée, qui permettra par la suite aux autorités d'effectuer des contrôles aléatoires. Qui enfreindra ces règles encourra une amende de 200 francs suisses (183 euros) en cas d'entrée sans certificat de test et de 100 francs en cas de formulaire non rempli. Les frontaliers et les jeunes de moins de 16 ans sont dispensés de l'obligation de présenter un test.

15h30 Le marathon de Tokyo reporté à mars 2022

Le marathon de Tokyo, prévu le mois prochain, a été reporté au 6 mars 2022, en raison des restrictions liées au Covid-19 imposées dans la capitale japonaise, ont annoncé les organisateurs vendredi. La course devait initialement avoir lieu en mars et accueillir environ 38 000 participants. Elle avait déjà été décalée en octobre.

La Fondation du marathon de Tokyo ajoute dans un communiqué que l'édition 2022 est d'ores et déjà annulée. L'édition 2020 a eu lieu en mars 2021 avec un nombre de participants réduit à 200 coureurs d'élite.

15h Confinement prolongé en Nouvelle-Calédonie

Le confinement en Nouvelle-Calédonie en vigueur depuis le 6 septembre est prolongé jusqu’au 4 octobre, de même que le couvre-feu, ont annoncé vendredi les autorités de l’archipel, alors que sept décès dus au Covid-19 ont été enregistrés pour la seule journée de jeudi.

Il s’agit du bilan journalier le plus lourd depuis la découverte des premiers cas autochtones de la maladie le 6 septembre. Il porte à 24 le nombre total de personnes décédées depuis cette date. Un total de 211 personnes sont hospitalisées dont 29 en réanimation.

14h Au Cambodge, les enfants vaccinés dès 6 ans

Le Cambodge a commencé vendredi à vacciner les enfants dès l'âge de six ans contre le coronavirus, bien que l'OMS n'ait encore approuvé aucun vaccin pour les moins de 12 ans. Le pays d'Asie du Sud-Est a été salué pour sa campagne de vaccination, avec 98% des adultes ayant reçu au moins une dose à ce jour, selon le ministère cambodgien de la Santé.

Vendredi, le petit-fils du Premier ministre Hun Sen a été parmi les premiers enfants a recevoir une dose du vaccin chinois Sinovac devant des journalistes à Phnom Penh. «Il est nécessaire que nous fassions cela car nous devons prendre de l'avance», a déclaré Hun Sen. Le royaume prévoit d'administrer deux doses de Sinovac aux enfants âgés de 6 à 12 ans, ainsi qu'une dose de rappel plus tard.

10h30 172 classes fermées dans l'académie Nancy-Metz

Deux semaines après la rentrée scolaire, le rectorat de l'académie Nancy-Metz, a fait un premier point de la situation dans les établissements lorrains: si aucun établissement n'a complètement fermé ses portes, 172 classes (sur 17 593) sont actuellement fermées dont 100 en Moselle, 61 en Meurthe-et-Moselle, 8 dans les Vosges et 3 dans la Meuse.

Sur les 389 749 élèves, 416 été testés positifs (0,1%) et 15 personnels sur 40 418 (0,03%). 86 établissements ont proposé le vaccin à leurs élèves.

Au niveau national, près de 3 300 classes (3 299) étaient fermées jeudi, à cause de l'épidémie de Covid-19, un chiffre stable par rapport au précédent et qui représente 0,63% des classes du pays, a annoncé vendredi, le ministère français de l'Éducation nationale.

7h Bolsonaro ira à l’ONU même sans être vacciné

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui n’est pas vacciné contre le Covid-19, a assuré jeudi qu’il se rendrait à l’Assemblée générale de l’ONU, la semaine prochaine, à New York, où un certificat de vaccination sera pourtant obligatoire.

«Je serai la semaine prochaine à l’Assemblée générale de l’ONU, je vais donner le discours d’ouverture» mardi, a dit le chef d’État d’extrême droite, dans sa traditionnelle allocution sur les réseaux sociaux. La participation de Jair Bolsonaro à l’AG des Nations unies a été mise en doute mercredi, lorsque les autorités new-yorkaises ont imposé la présentation d’un certificat de vaccination pour accéder à la réunion.

Le commissaire à la Santé de la ville de New York, Dave Chokshi, a mis en avant le fait que l’amphithéâtre de l’Assemblée générale était «un centre de convention» soumis aux mêmes règles que la plupart des espaces intérieurs d’activité à New York. Quelques heures après, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a pourtant dit qu’il ne pouvait pas imposer cette contrainte aux chefs d’État.


Jeudi 16 septembre

19h44 L’Afrique va manquer de près de 500 millions de vaccins

Le mécanisme Covax ayant revu à la baisse ses prévisions d’expédition de vaccins anti-Covid-19 vers les pays pauvres, l’Afrique va manquer de presque 500 millions de doses par rapport à l’objectif mondial de 40% de vaccinés à la fin de l’année, a regretté jeudi l’OMS.

Manquant de doses, Covax va expédier en Afrique environ 150 millions de vaccins de moins que ce qui était prévu. En prenant en compte ce déficit, 470 millions de doses de vaccin attendues sur le continent permettront de vacciner seulement 17% de la population, a estimé le bureau régional pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la santé lors de son briefing hebdomadaire. Il en faudrait deux fois plus pour atteindre les 40%.

14h30 Macron envisage de «lever le pass» par endroits

Emmanuel Macron a salué jeudi les «résultats» du pass sanitaire et envisagé la levée de «certaines contraintes, dès que les conditions sanitaires le permettront», y compris celle du pass par endroits. Le pass sanitaire, qui a favorisé la vaccination, est «un instrument de gestion qui a permis d’éviter la fermeture et il est proportionné» et «on va le conserver dans la poche pour éviter partout la fermeture qui est la pire des choses», a défendu le président de la République, lors des Rencontres de l’Union des entreprises de proximité (U2P).

«Dès que les conditions sanitaires le permettront et, à mon avis, quand je vois les chiffres, ça ne va pas venir si tard», on pourra se «permettre sur les territoires où le virus circule moins vite de lever certaines contraintes et de revivre normalement», s’est réjoui le chef de l’État. Revendiquant son «pragmatisme», il s’est ainsi dit prêt à «lever le pass, dans les endroits où on le met, là où le virus ne circule quasiment plus».

11h40 Pass sanitaire obligatoire pour travailler en Italie

«Le gouvernement est prêt à accélérer sur le pass sanitaire (...) Nous nous dirigeons vers l'obligation du pass sanitaire, non seulement dans le secteur public mais aussi dans le secteur privé», a déclaré la ministre des Affaire régionales, Mariastella Gelmini, au micro de Radio Rai. À partir du 15 octobre, le «green pass», nom donné en Italie au pass sanitaire, serait donc exigé sur tous les lieux de travail, un dispositif qui de fait n'exclut donc que les retraités, les femmes et hommes au foyer et les chômeurs, selon des médias italiens.

Objectif de cette mesure: augmenter au maximum le taux de vaccination avant l'arrivée du froid qui risque de favoriser un regain des contagions. À ce stade, près de 75% de la population âgée de plus de douze ans est vaccinée, soit 40,46 millions de personnes. «Le vaccin est notre arme unique contre le Covid", a souligné Mariastella Gelmini. L'Italie a été le premier pays européen touché gravement par la pandémie qui a fait plus de 130 000 morts dans la péninsule et entraîné en 2020 la récession la plus grave depuis l'après-guerre.

8h42 Des dizaines d'infectés dans l'entourage de Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a indiqué jeudi, que des dizaines de personnes dans son entourage avaient contracté le Covid-19, l'obligeant à s'isoler depuis le début de semaine.

«Dans mon entourage ce n'est pas une, ni deux, mais plusieurs dizaines de personnes qui sont tombées malades du coronavirus», a-t-il affirmé, lors d'une réunion par visioconférence de l'Organisation du traité de sécurité collective.

7h41 3 000 soignants non-vaccinés suspendus en France

«Quelque 3 000 suspensions» ont été signifiées à des personnels de santé non vaccinés contre le Covid-19 après l'entrée en vigueur mercredi de l'obligation vaccinale, a annoncé jeudi le ministre français de la Santé Olivier Véran.

«Il y a eu hier quelque 3 000 suspensions qui ont été signifiées à du personnel des établissements de santé ou médico sociaux qui n'étaient pas encore rentrés dans un parcours de vaccination», a déclaré M. Véran sur RTL, ajoutant qu'il y avait eu également «quelques dizaines de démissions».

6h55 La vaccination enfin sur les rails au Brésil

Après des débuts poussifs et chaotiques, la vaccination contre le Covid-19 au Brésil tourne à plein régime et s’accompagne d’une chute significative du nombre de décès dans le deuxième pays le plus endeuillé au monde par la pandémie.

Reconnu mondialement pour sa capacité à mettre en place des campagnes d’immunisations massives en un temps record, ce pays de 213 millions d’habitants n’a débuté la vaccination anti-Covid qu’à la mi-janvier, plus d’un mois après la plupart des pays européens ou l’Argentine voisine.

Mais aujourd’hui, le Brésil a déjà injecté plus de 214 millions de doses, pour se hisser au 4e rang mondial, après la Chine, l’Inde et les États-Unis, selon le site d’analyse de données Our World in Data. C’est surtout le troisième pays qui vaccine le plus actuellement, avec 1,5 million d’injections quotidiennes en moyenne.

3h11 Los Angeles va exiger une preuve de vaccination dans les bars et boîtes de nuit

Le comté de Los Angeles, le plus peuplé des États-Unis, va exiger une preuve de vaccination pour les clients de tous les bars et boîtes de nuit de son territoire, afin de freiner la progression des cas de Covid-19, ont annoncé mercredi, les autorités sanitaires.

À partir du 7 octobre, le règlement fera obligation à tous les consommateurs et employés des débits de boisson et établissements de nuit d’avoir reçu au moins une dose de vaccin. Ils devront être totalement immunisés pour le 4 novembre au plus tard.

Le port du masque est déjà obligatoire dans tous les lieux publics clos du comté de Los Angeles. L’ordonnance demandera également à tous les participants à un événement de plein air (rencontres sportives mais aussi parcs d’attractions) d’être vaccinés ou de produire un test négatif. Les villes situées au sein du comté peuvent décider d’adopter des critères encore plus stricts, mais ne peuvent pas les assouplir.


Mercredi 15 septembre

23h43 Manifestation contre l’entrée en vigueur du pass sanitaire en Slovénie

La police slovène a dispersé au canon à eau et au gaz lacrymogène des milliers de manifestants à Ljubljana, qui protestaient contre l’entrée en vigueur mercredi, de restrictions plus sévères contre le Covid-19, dont un pass sanitaire obligatoire pour travailler.

Selon la police, quelque 8 000 protestataires s’étaient retrouvés «contre le corona fascisme» ou «pour la liberté», ce qui en a fait la manifestation sur ce thème la plus importante jamais vue dans le pays. Les nouvelles restrictions, en vigueur depuis mercredi, imposent un pass sanitaire attestant d’une guérison du Covid-19, d’une vaccination ou d’un test négatif comme condition pour travailler ou faire ses courses. Ces mesures interviennent alors que le nombre de contaminations croît fortement dans ce pays, où seuls 45% de la population sont vaccinés.

23h39 Vaccin obligatoire pour l’Assemblée générale annuelle de l’ONU

Tous les dirigeants et diplomates participant à l’Assemblée générale de l’ONU, du 21 au 27 septembre à New York, devront montrer une preuve de vaccination contre le Covid-19, en vertu des règles en vigueur dans la ville, une obligation qui a suscité la colère de Moscou.

Plus d’une centaine de chefs d’État et de gouvernement – dont l’Américain Joe Biden, le Brésilien Jair Bolsonaro, le Turc Recep Tayyip Erdogan ou le Britannique Boris Johnson mais pas le Français Emmanuel Macron qui ne fera pas le déplacement – ont annoncé leur volonté de participer en personne à l’Assemblée générale de l’ONU.

Cette obligation a entraîné une réaction courroucée de Moscou. Dans un courrier daté de mercredi et adressé au président de l’Assemblée générale, l’ambassadeur russe auprès des Nations unies, Vassily Nebenzia, s’est dit «très surpris et déçu» qu’Abdulla Shahid ait donné son soutien à une telle mesure, qu’il considère comme «clairement discriminatoire».

21h55 Cuba va débuter le processus pour faire valider ses vaccins par l’OMS

Cuba entamera jeudi les contacts avec des experts de l’OMS pour obtenir la reconnaissance de ses vaccins anti-Covid Abdala et Soberana 02, un processus qui «facilitera» leur commercialisation à l’étranger, a indiqué un responsable du groupe pharmaceutique d’État BioCubaFarma.

Les spécialistes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) examineront «la sécurité, l’immunogénicité et l’efficacité démontrées lors des essais cliniques» réalisés sur l’île, a expliqué Rolando Pérez, directeur du département Science et innovation de BioCubaFarma.

Ce processus d’homologation «ne limite pas la commercialisation des vaccins dans d’autres pays, qui relève de la compétence des agences de régulation» nationales, «mais facilitera leur entrée sur le marché dans d’autres nations, une fois les besoins de l’île couverts», a-t-il ajouté.

21h38 L’UE dévoile un outil-clé pour affronter les futures pandémies

Bruxelles dévoilera jeudi les contours d’une instance dotée de six milliards d’euros chargée de préparer l’UE aux futures pandémies, indique le projet consulté par l’AFP, qui suscite de vives critiques des eurodéputés dessaisis du dossier.

Baptisée HERA (Health Emergency Response Authority), la nouvelle structure doit «renforcer la capacité de l’UE à prévenir, détecter et contrer rapidement» les prochaines crises sanitaires, en assurant le développement, l’approvisionnement, le stockage et la distribution des traitements médicaux nécessaires.

Dans son projet d’«Europe de la santé», Bruxelles avait affiché dès novembre 2020 son ambition de créer l'équivalent de la puissante Autorité pour la recherche et développement en biomédical (Barda) aux États-Unis, qui dépend du ministère américain de la Santé, et dispose de colossaux moyens pour collaborer avec les laboratoires.

20h37 Les Togolais se ruent vers les centres de vaccination

Depuis vendredi au Togo, l’accès aux bâtiments administratifs est soumis à la présentation d’un pass vaccinal contre le Covid-19. Et les Togolais se pressent en nombre devant les centres de vaccination.

C’est l’une des mesures phares prises la semaine dernière par le gouvernement pour inciter la population à se faire vacciner, suite à la récente flambée des cas de coronavirus. Comme ailleurs sur le continent, la défiance à l’égard du vaccin reste répandue dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest.

18h06 Brésil: entrée en vigueur du pass sanitaire à Rio

L’accès aux sites iconiques de Rio de Janeiro, capitale touristique du Brésil, comme le Pain de Sucre, mais aussi aux lieux culturels ou aux salles de sports est conditionné depuis ce mercredi à la présentation d’un pass sanitaire.

Au pied de la colline du Pain de sucre, la file d’attente pour le téléphérique avançait sans encombre, la plupart des visiteurs ayant déjà en main leur carnet de vaccination contre le coronavirus ou leur téléphone mobile avec un certificat d’immunisation.

L’entrée en vigueur du pass sanitaire aurait dû avoir lieu le 1er septembre mais la mairie l’avait repoussée de 15 jours en raison de problèmes techniques dans l’application du ministère de la Santé permettant de montrer ce certificat. Le pass sanitaire est obligatoire dans les salles de sports, très fréquentées par les cariocas, ou dans les cinémas, théâtres et salles de concerts ou de conférences, mais il n’est pas exigé dans les bars ni les restaurants.

17h46 Le pic de la vague Delta imminent aux États-Unis

La dernière vague de contaminations au coronavirus aux Etats-Unis, dominée par le variant Delta, pourrait bientôt atteindre son pic, mais des experts mettent en garde contre toute complaisance et s'attendent à ce que le virus fasse désormais partie de la vie quotidienne pour des années encore. La moyenne sur sept jours des cas quotidiens était de 172 000 lundi, le plus haut niveau de cette hausse même si le taux de l'augmentation ralentit et que les cas sont à la baisse dans la plupart des Etats, selon les données de l'organisation Covid Act Now.

Mais plus de 1 800 personnes meurent chaque jour et plus de 100 000 restent hospitalisées après être tombées gravement malades, sombre rappel du défi auquel doivent faire face les autorités pour faire vacciner assez d'Américains face à la désinformation. Si Bhakti Hansoti, professeure associée en médecine d'urgence à l'université Johns Hopkins, affirme avoir été soulagée de voir la vague du printemps s'achever, elle se dit «un peu hésitante cette fois».

Car la possible émergence de variants inquiétants ainsi que l'arrivée de l'hiver (pendant lequel les interactions sociales se font davantage en intérieur) pourraient conduire à une nouvelle augmentation des cas, «à moins que nous tirions les leçons de la quatrième vague», souligne-t-elle.

13h57 Israël: la 3e dose atténue la 4e vague

Nombre record de cas, mais moins de cas graves: la campagne d’Israël en faveur d’une troisième dose de vaccin anti-Covid a permis d’atténuer les effets de la nouvelle vague de contaminations, suggèrent des premières données et des experts.

Depuis son arrivée au pouvoir en juin, le Premier ministre, Naftali Bennett, ne cesse de répéter qu’il veut à tout prix éviter de reconfiner le pays, une promesse que son gouvernement a maintenue jusqu’ici malgré avoir enregistré plus de 10 000 cas quotidiens de Covid, un record local depuis le début de la pandémie.

Pour garder les écoles, les commerces et les lieux de culte ouverts, Israël a pris une série de mesures comme forcer les familles avec des enfants de moins de 12 ans (non éligibles au vaccin) à faire des tests rapides pour accéder à certains lieux, causant des frustrations dans la population.

13h29 Nicki Minaj parle effets secondaires, Boris Johnson réagit

Il devait expliquer face à la presse ses plans anti-Covid. Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est retrouvé à parler de la rappeuse Nicki Minaj et de ses affirmations sur l’effet du vaccin sur les testicules de l’ami de son cousin, vivement dénoncées par les autorités.

Cette séance de questions-réponses inattendue est intervenue mardi, après que la star a révélé à ses 22,6 millions d’abonnés sur Twitter qu’elle n’avait pas encore été vaccinée contre le Covid-19 et se renseignait sur les vaccins.

Nicki Minaj a ensuite raconté l’histoire de son cousin à Trinidad qui avait refusé de se faire vacciner en affirmant qu’après avoir été vacciné, un de ses amis était devenu impuissant et que ses testicules avaient enflé. Selon les experts interrogés par le service de fact-checking de l’AFP, aucune preuve n’existe d’un effet des vaccins anti-Covid sur la fertilité ou les organes sexuels masculins.

12h36 Plus de 10 500 morts et un demi-million de cas en 24h

Sur la journée de mardi, 10 589 nouveaux décès et 565 055 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 2 392 nouveaux morts, le Mexique (1 047) et la Russie (792).

10h Couvre-feu levé à Sydney

Les autorités ont annoncé mercredi la levée du couvre-feu dans les quartiers de Sydney les plus touchés par le coronavirus, au moment où le nombre de cas se stabilise et le taux de vaccination progresse. Près de trois mois après l'entrée en vigueur du confinement de la plus grande ville d'Australie, cette mesure, qui interdisait les sorties entre 21h à 5h, prendra fin mercredi.

Le nombre de contaminations quotidiennes est stable, se situant à environ 1 300 par jour. Par ailleurs, environ 80% des habitants de cet État, le peuplé de l'immense île-continent, ont reçu au moins une dose de vaccin. La Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud, Gladys Berejiklian, a cependant appelé les habitants à demeurer vigilants et à respecter le confinement, afin d'éviter que la situation ne se dégrade à nouveau.

La plupart des habitants de Sydney sont autorisés à quitter leur domicile uniquement pour acheter de la nourriture, pratiquer une activité physique ou suivre un traitement médical. Les écoles, les bars, les restaurants et les bureaux sont fermés depuis fin juin, et les déplacements ne sont pas autorisés au-delà de cinq kilomètres.

9h40 L'UE va donner 200 millions de doses en plus aux pays pauvres

L'Union européenne va donner 200 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le Covid-19 aux pays pauvres d'ici mi-2022, s'ajoutant aux 250 millions de doses déjà promises, a annoncé mercredi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

«C'est un investissement solidaire et c'est aussi un investissement dans la santé mondiale», a déclaré, devant le Parlement européen, Mme von der Leyen, soulignant que, si dans l'UE plus de 70% des adultes sont vaccinés, «moins de 1% des doses de vaccins ont été administrées dans les pays pauvres».

7h25 Les soignants français doivent être vaccinés

L’obligation vaccinale contre le Covid-19 est entrée en vigueur mercredi pour 2,7 millions de professionnels: hôpitaux, maisons de retraite, soignants libéraux, aides à domicile, pompiers, ambulanciers, mais une petite minorité n’a toujours pas reçu de première dose. L’ultimatum a expiré. Deux mois après son annonce par Emmanuel Macron, l’obligation vaccinale s’applique à tout le système de soins, au sens large.

Les contrevenants sont prévenus: ceux qui ne peuvent justifier d’une première injection, d’une contre-indication vaccinale ou d’une contamination récente «ne peuvent plus exercer leur activité», selon la loi du 5 août. Pour les salariés concernés, cela doit se traduire par la suspension immédiate du contrat de travail, sans rémunération – à moins d’utiliser des jours de congés pour retarder l’échéance.

1h03 Les comédies musicales les plus célèbres font leur retour à Broadway

«Hamilton», «Le Roi Lion», «Chicago»: les comédies musicales les plus célèbres jouées à Broadway faisaient leur grand retour mardi, nouveau symbole d’une vie plus normale à New York, après 18 mois d’interruption, à cause de la pandémie de coronavirus.

Les théâtres de Broadway rouvrent progressivement leurs portes depuis début septembre, mais plusieurs spectacles parmi les plus populaires reprennent mardi. «C’est un grand soir pour le retour de la ville de New York», a déclaré le maire Bill de Blasio.

Tous les spectateurs ont l’obligation d’être vaccinés, comme les artistes, les techniciens et le personnel du théâtre. Les spectateurs doivent également porter un masque pendant la représentation. Broadway générait environ 33 millions de dollars de chiffre d’affaires par semaine sur 31 spectacles avant que le Covid-19 ne mette à l’arrêt ce poumon culturel de New York.

La pandémie a tué quelque 34 000 personnes dans la capitale culturelle et économique des États-Unis. La reprise des spectacles intervient alors que la ville souffre toujours d’un énorme déficit de touristes, notamment étrangers, qui constituent normalement les deux tiers du public de Broadway. Mais les producteurs se disent optimistes, convaincus que les théâtres feront le plein grâce aux New-Yorkais et aux touristes américains.


Mardi 14 septembre

23h21 Le Togo prolonge l’état d’urgence sanitaire

Le Togo a prolongé mardi de 12 mois l’état d’urgence sanitaire suite à la recrudescence de nouveaux cas de coronavirus ces dernières semaines. Le gouvernement avait demandé six mois de prorogation. L’Assemblée nationale a à l’unanimité approuvé la demande, mais lui a donné 12 mois pour «bien mener la lutte contre la pandémie».

Décrété début avril 2020, l’état d’urgence sanitaire a été déjà prorogé plusieurs fois. Le Togo a recensé 23 778 cas de Covid-19, dont 207 décès et 18 746 patients guéris, selon les chiffres officiels publiés lundi soir. Le pays fait face ces dernières semaines à une augmentation des nouvelles contaminations et des décès. Ce qui a poussé le gouvernement à prendre jeudi une série de mesures dont la fermeture des lieux de culte et l’interdiction des mariages, manifestations culturelles, sportives et politiques pour un mois.

23h16 La ministre de la Santé démissionne au Guatemala

La ministre guatémaltèque de la Santé, Amelia Flores, critiquée pour sa gestion de l’achat de vaccins russes Spoutnik V contre le Covid-19, a annoncé mardi avoir démissionné, en invoquant des raisons «personnelles».

La démission de la ministre de la Santé intervient alors que le Guatemala affronte une forte augmentation des contagions par le coronavirus, avec plus de 5 000 nouveaux cas quotidiens avérés et une saturation des services hospitaliers. L’épidémie a fait à ce jour 12 754 morts dans ce pays d’Amérique centrale de près de 17 millions d’habitants.

Amelia Flores a été nommée ministre de la Santé en juin 2020. Son prédécesseur, Hugo Monroy, ainsi que ses quatre vice-ministres, avaient été relevés de leurs fonctions par le chef de l’État, lui-même médecin, en pleine flambée de l’épidémie de Covid-19.

22h08 Au Zimbabwe, le vaccin est obligatoire pour assister aux offices religieux

Le parlement zimbabwéen a interdit mardi aux fidèles non vaccinés contre le Covid-19 d’assister aux offices religieux, dernière d’une série de mesures visant à doper la campagne de vaccination. Le pays du sud de l’Afrique a déjà rendu le vaccin obligatoire pour les fonctionnaires et les enseignants en septembre. Il est aussi nécessaire pour pouvoir vendre sur les marchés, faire du sport en salle, se rendre au restaurant et passer des examens universitaires.

«Concernant les églises, le conseil des ministres a décidé que seuls les fidèles vaccinés pourront s’y rendre», a indiqué le conseil après s’être réuni. Les centres de vaccination du Zimbabwe, mal approvisionnés, peinent à répondre à la demande, poussée par les restrictions liées à la pandémie de coronavirus.

22h03 Première plainte contre l’obligation vaccinale décrétée par Biden

Les autorités de l’Arizona, État dirigé par un gouverneur républicain, ont annoncé mardi avoir déposé la première plainte contre la décision du président démocrate Joe Biden de rendre la vaccination anti-Covid obligatoire pour les deux tiers des salariés américains.

«Le gouvernement Biden bafoue une nouvelle fois nos lois et notre jurisprudence pour promouvoir ses idées radicales», a déclaré le procureur général de l’État, Mark Brnovich, cité dans un communiqué. Selon lui, le président viole les libertés individuelles, le fédéralisme ainsi que la séparation des pouvoirs et se comporte comme «un roi».

Mais dans sa plainte, qui vise Joe Biden et plusieurs membres de son gouvernement, prend un autre angle d’attaque: Mark Brnovich leur reproche d’imposer la vaccination aux Américains mais pas aux immigrés entrés illégalement aux États-Unis, en rupture selon lui avec le principe d’égalité devant la loi.

20h25 Les Pays-Bas annoncent la fin de la distanciation sociale et un «pass Covid»

Les Pays-Bas ont annoncé mardi un allègement des restrictions liées à la pandémie de Covid-19, dont la fin de la distanciation sociale, et la mise en place d’un «pass Covid» pour entrer dans les bars, les restaurants et les festivals. Le pass, qui montrera une preuve de vaccination, de guérison du coronavirus ou d’un test négatif, sera nécessaire pour les personnes de 13 ans et plus à partir du 25 septembre, a indiqué le Premier ministre Mark Rutte.

Les taux de contamination baissent aux Pays-Bas, qui au début de la pandémie avait mis en place des restrictions parmi les plus lâches d’Europe mais les a ensuite durcies durant une seconde vague meurtrière. «Je suis heureux d’annoncer aujourd’hui qu’à partir du 25 septembre, la distanciation sociale obligatoire de 1,50 mètre sera abandonnée», a déclaré M. Rutte lors d’une conférence de presse télévisée.

19h58 Appel à vendre les vaccins à l’Afrique

L’envoyé spécial de l’Union africaine (UA) pour le Covid-19 a lancé mardi un appel pour que les fabricants de vaccins vendent aussi leurs fioles aux pays africains, où les dons de doses manquent cruellement. «Le partage des vaccins, c’est bien. Mais nous ne devrions pas avoir à compter dessus», a déclaré Strive Masiyiwa, envoyé spécial de l’UA pour l’acquisition de vaccins, lors d’une conférence de presse au siège de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève.

«Nous voulons acheter des vaccins», a-t-il insisté. Alors que les pays les plus en avancés administrent des troisièmes doses, les injections ne décollent toujours pas dans les pays pauvres, notamment africains. Seulement 3,5% des Africains ont été complètement vaccinés sur un total de 1,3 milliard d’habitants, a indiqué le directeur des Centres africains de Contrôle et de Prévention des maladies (Africa CDC), John Nkengasong, pendant la conférence de presse.

19h53 Le festival du film de Marrakech reporté de nouveau

Le festival du film international de Marrakech (FIFM), une des principales manifestations cinématographiques du continent africain, a été reporté «à une date ultérieure» en raison de la pandémie de Covid-19 pour la deuxième année consécutive, ont indiqué mardi les organisateurs.

La 19e édition de ce festival, rendez-annuel des cinéphiles du Maghreb, devait se dérouler du 29 novembre au 7 décembre dans la ville du sud marocain. La précédente édition 2020 n’avait pas eu lieu en raison de la crise sanitaire.

En revanche, les «Ateliers de l’Atlas» – un programme de soutien aux jeunes cinéastes d’Afrique et du Moyen Orient –, auront bien lieu du 22 au 25 novembre, ont précisé les organisateurs du FIFM, dans un communiqué diffusé par l’agence de presse MAP.

13h35 Une piqûre de rappel pour les plus de 50 ans au Royaume-Uni

Les conseillers scientifiques du gouvernement britannique ont recommandé mardi d'administrer une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 aux plus de 50 ans et aux soignants, alors que les autorités se préparent à un hiver potentiellement difficile. Les personnes âgées de 16 à 49 ans souffrant de problèmes de santé les rendant particulièrement vulnérables au Covid-19 et les adultes en contact avec des personnes immunodéprimées sont également ciblées par ce programme de rappel.

Au total, 30 millions de personnes sur les plus de 66 millions d'habitants du Royaume-Uni, pourront recevoir une troisième dose de vaccin. Les experts du JCVI, comité conseillant le gouvernement sur sa campagne de vaccination, recommandent d'utiliser en priorité le vaccin Pfizer/BioNtech, ou si ce n'est pas possible, une demi-dose de Moderna. L'injection doit intervenir au moins six mois après l'administration de la deuxième dose.

11h05 Poutine à l'isolement

Le président russe Vladimir Poutine est tenu de s'isoler, après la découverte de cas de Covid-19 au sein de son entourage, a annoncé mardi, le Kremlin. «En raison de cas identifiés de coronavirus dans son entourage, Vladimir Poutine doit respecter un régime d'auto-isolement pendant une certaine période de temps», a précisé la présidence, dans un communiqué annonçant que le chef de l'État russe n'allait donc pas participer en personne à un sommet au régional au Tadjikistan.

Le porte-parole du président, Dmitri Peskov, a assuré aux journalistes que Vladimir Poutine était en «parfaite santé» et qu'il s'était soumis à un test de dépistage, mais le Kremlin n'en a pas révélé le résultat. «L'isolement n'affectera pas directement le travail du président, mais désormais, il n'y aura pas d'événements à temps plein pendant un certain temps», a-t-il ajouté.

10h France: vaccination obligatoire pour les soignants -

L'obligation vaccinale contre le Covid-19 pour le personnel soignant entre en vigueur à partir de mercredi en France, une mesure qui concerne 2,7 millions de personnes mais à laquelle une minorité reste fortement opposée.

Hôpitaux, maisons de retraite, soignants libéraux, aides à domicile, pompiers, ambulanciers: pour continuer à exercer, tous les professionnels de santé ont l'obligation de recevoir au moins une injection de vaccin contre le coronavirus avant le mercredi 15 septembre.

9h Antilles: rentrée adaptée à l'école

Les élèves des Antilles, notamment en Guadeloupe, ont repris lundi le chemin de l'école, dix jours après la rentrée officielle en France, pour cause de flambée de Covid-19, avant de rebasculer largement en distanciel.

La Guadeloupe étant encore confinée, cette rentrée a été adaptée, avec un protocole sanitaire strict. Et, passée la journée de rentrée, la plupart des cours se feront en distanciel.

8h49 L’île Maurice confrontée à une vague de Covid-19

Les hôpitaux sont saturés, les respirateurs artificiels rares et le cimetière où étaient enterrées les victimes du coronavirus est plein: l’île Maurice fait face à une explosion de Covid-19 qui interpelle, à moins de trois semaines de la réouverture complète de ses frontières.

L’objectif de vacciner 60% de la population a été dépassé, avec 61% des Mauriciens ayant reçu au moins deux doses au 11 septembre, ont notamment souligné, la semaine dernière, les autorités, qui ont rendu la vaccination obligatoire dans certaines activités, dont le secteur touristique, sous peine d’amendes ou de peines de prison.

Mais loin des discours officiels et des campagnes promotionnelles, l’île bruisse d’inquiétude. «La situation empire. Mais il y a des instructions pour que nous ne communiquions pas», affirme un médecin, sous couvert d’anonymat: «La priorité du gouvernement est d’assurer une ouverture en douceur des frontières, le 1er octobre».

6h38 Le confinement de Canberra prolongé d’un mois

Le confinement de la capitale australienne Canberra a été prolongé mardi, jusqu’à la mi-octobre, par les autorités. Les quelque 400 000 habitants de Canberra sont depuis un mois contraints de rester chez eux, après la découverte d’un premier cas de Covid-19 dans la ville.

Le foyer épidémique, lié au variant Delta, beaucoup plus contagieux, demeure limité, avec à ce jour 252 cas actifs et 276 personnes guéries. Le chef du gouvernement du Territoire de la capitale australienne, Andrew Barr, a indiqué que les autorités souhaitent continuer à limiter la transmission du virus et à vacciner un maximum de personnes.

Près de 53% des plus de 16 ans de ce Territoire ont reçu deux doses de vaccin, soit le taux le plus élevé de l’immense île-continent, frappée depuis trois mois par une flambée de l’épidémie dans plusieurs régions. La campagne de vaccination s’est accélérée ces derniers mois. Les dirigeants des États et de l’État fédéral ont convenu, la semaine dernière, d’une feuille de route nationale prévoyant la levée de restrictions et la réouverture des frontières lorsque le taux de personnes entièrement vaccinées atteindra entre 70 et 80%.

4h18 Un tiers des enfants en surpoids en Amérique latine, impactée par la pandémie

Un tiers des enfants et adolescents souffrent de surpoids en Amérique latine et dans les Caraïbes, où la pandémie de coronavirus exacerbe les difficultés d’accès à une alimentation de qualité pour les mineurs, a averti lundi l’Unicef.

«Ces dernières années, toujours plus d’enfants et d’adolescents sont en surpoids en Amérique latine et dans les Caraïbes», rappelle l’Unicef, dans un communiqué. «Actuellement, on estime qu’au moins trois enfants sur 10», âgés de 5 à 19 ans, «sont en surpoids dans la région», a détaillé l’Unicef, dont le siège pour cette zone géographique est au Panama.

Pour l’agence des Nations unies pour l’enfance (Unicef), l’obésité infantile est causée par le manque d’activité physique, ainsi que par la consommation d’aliments ultratransformés et de boissons sucrées, faciles d’accès, bon marché et qui font l’objet d’intenses campagnes publicitaires. Des facteurs que la crise sanitaire liée au coronavirus a aggravés.


Lundi 13 septembre

11h10 Portugal: fin du port obligatoire du masque en extérieur

Le port du masque en extérieur a cessé lundi d'être obligatoire au Portugal, pays affichant un des taux de vaccination les plus élevés au monde et une réduction du nombre de nouveaux cas de coronavirus. La mesure a été levée, car le Parlement n'a pas prolongé la loi qui avait rendu le masque obligatoire, dans la rue, depuis fin octobre 2020.

«En dépit d'une couverture vaccinale élevée au Portugal et d'une situation épidémiologique qui rendent possible une stratégie d'assouplissement graduel des mesures de santé publique prises dans le contexte de la pandémie, l'usage du masque reste une importante mesure de contention de l'infection», a souligné l'autorité sanitaire.

Le masque reste ainsi obligatoire dans les espaces publics tels que les commerces, les transports en commun, les écoles ou les salles de spectacle. Pays d'environ 10 millions d'habitants, le Portugal compte près de 18 000 morts par Covid-19. Près de 80% de la population portugaise est déjà totalement vaccinée, ce qui place le pays ibérique parmi les plus avancés au monde en ce domaine, à l'instar de Malte et des Émirats arabes unis.

8h55 Auckland reste confinée

Auckland, la plus grande ville de Nouvelle-Zélande, va rester confinée pour au moins une semaine supplémentaire afin de juguler la propagation du variant Delta qui est «en hausse», a annoncé lundi la Première ministre Jacinda Ardern.

Les deux millions d'habitants de la ville doivent rester chez eux à cause de l'apparition de plusieurs «cas mystérieux» qui n'ont pas encore pu être liés à des clusters, a expliqué Mme Ardern. «Ces cas mystérieux continuent d'arriver et ce qui nous préoccupe, c'est le fait de les découvrir par la surveillance et le dépistage de la population, plutôt que par le traçage des contacts», a ajouté Mme Ardern.

(AFP)

La Nouvelle-Zélande a imposé un confinement national le 17 août dès l'apparition du premier cas de variant Delta, hautement contagieux. Mais l'ordre de confinement a été levé la semaine dernière dans tout le pays à l'exception d'Auckland car tous les nouveaux cas étaient déclarés dans la ville. La Première ministre a exclu de lever le confinement strict d'Auckland avant le 21 septembre mais a estimé que la ville, actuellement en alerte 4, soit le niveau maximal, devrait ensuite descendre d'un échelon.


Dimanche 12 septembre

21h30 L'Afrique du Sud veut introduire un «passeport vaccinal»

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé, dimanche, son intention d'introduire un «passeport vaccinal», dans un contexte de défiance généralisée à l'égard du vaccin contre le Covid-19, dans le pays du continent le plus touché par le virus. M. Ramaphosa a assuré que l'immunisation de la population adulte était un préalable nécessaire pour rouvrir complètement l'économie et éviter une quatrième vague d'infections, alors que le nombre de cas a fortement baissé dans le pays.

Dans deux semaines, nous «fournirons de plus amples informations sur un système de "passeports vaccinaux" qui pourront être utilisés comme preuve de vaccination à diverses fins et lors de divers événements», a-t-il déclaré sans fournir plus de détails.

18h Le nombre d'hospitalisations stable en France

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés demeure quasiment stable, celui-ci ayant à peine reculé entre samedi et dimanche, selon les données publiées dimanche par Santé publique France. Les hôpitaux ont enregistré 10 012 patients souffrant du Covid-19, soit six de moins que la veille. Ils étaient 10 410 une semaine auparavant.

Ces dernières 24 heures, les établissements hospitaliers ont admis 187 nouveaux malades.

14h L'Irak reçoit plus de 100 000 doses de vaccin AstraZeneca

L'Irak a reçu 100 800 doses du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19, a annoncé l'Unicef dans un communiqué, un don de l'Italie dans le cadre du programme Covax pour un pays où la population reste sceptique face aux vaccins. À ce jour, plus de quatre millions de personnes ont reçu une ou deux doses d'un vaccin anti-Covid, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, soit environ 10% des quelque 40 millions d'Irakiens.

10h Des gorilles testés positifs aux États-Unis

Plusieurs gorilles du zoo de la ville d'Atlanta en Géorgie (sud des Etats-Unis) ont été testés positifs au coronavirus. Les animaux, des gorilles des plaines de l'Ouest, avaient subi des tests après que des soigneurs les ont vus tousser et présenter d'autres symptômes. Certains présentant des risques de complications ont été soignés avec des anticorps monoclonaux et les 20 gorilles que compte le zoo ont tous été testés.


Samedi 11 septembre

9h02 La Thaïlande rouvre aux touristes en octobre

La Thaïlande prévoit de rouvrir Bangkok aux visiteurs vaccinés en octobre, ont annoncé vendredi les autorités, alors que le royaume cherche à sauver une industrie touristique frappée par la pandémie. Les voyageurs étrangers complètement vaccinés pourront se rendre à Bangkok et dans quatre autres provinces sans avoir à subir une quarantaine de deux semaines dans un hôtel, selon l'Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT).

Les cinq régions - dont les provinces de Chiang Mai, Chon Buri, Phetchaburi et Prachuap Khiri Khan - devraient suivre un modèle expérimental déjà en place depuis juillet sur l'île de Phuket. Les touristes concernés doivent rester dans une certaine zone pendant sept jours après leur arrivée et passer des tests de dépistage. Plus tard en octobre, 21 autres destinations seront ajoutées à la liste, dont Chiang Rai, Sukhothai et Rayong, une destination balnéaire très prisée.

Trois autres îles thaïlandaises, Samui, Tao et Phangan ont également rouvert au tourisme, avec des restrictions légèrement plus lourdes. Plus de 29 000 visiteurs internationaux entièrement vaccinés ont fréquenté la plage de Phuket dans le cadre de son programme expérimental, générant près de 50 millions de dollars de recettes selon le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana. Mais la troisième vague, la plus meurtrière en Thaïlande, ne s'est pas encore totalement calmée, et l'agence de tourisme a prévenu que les plans pourraient changer.

8h10 Les vaccins protègent des formes graves dues au variant Delta

Les personnes entièrement vaccinées ont 11 fois moins de risques de mourir du Covid et 10 fois moins de risques d’être hospitalisées depuis que le contagieux variant Delta est devenu la souche principale du virus aux États-Unis, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires américaines.

Les données issues de trois articles publiés par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays, soulignent unanimement l’efficacité continue des vaccins anti-Covid contre les formes sévères du virus.

5h12 Congo: vaccination bientôt obligatoire pour chauffeurs et commerçants

Les commerçants et chauffeurs de bus et de taxis au Congo, comme les personnels de santé et enseignants, devront obligatoirement se faire vacciner contre le Covid-19 d’ici fin octobre, ont décidé vendredi les autorités de Brazzaville. Cette mesure, prise par la «coordination nationale de gestion du coronavirus», fait suite au constat selon lequel la grande majorité de la population congolaise fait preuve de défiance envers la vaccination lancée en avril dernier.

4h58 Manifestation contre le pass sanitaire en Lituanie

Quelques milliers de personnes se sont rassemblées vendredi à Vilnius, la capitale lituanienne, pour protester contre le pass sanitaire introduit par le gouvernement de centre-droit. À partir de lundi, toute personne souhaitant se rendre dans les centres commerciaux, les restaurants et les salons de beauté sera obligée de détenir un pass sanitaire. Ce certificat est disponible pour les personnes entièrement vaccinées, récemment remises du Covid-19 ou testées négatives au cours des 48 dernières heures.

«Je ne suis pas contre la vaccination par principe, mais il doit être possible pour une personne de choisir par elle-même, et ne pas créer des conditions dans lesquelles elle doit simplement se faire vacciner», a déclaré à l’AFP une manifestante de 56 ans, Rima Junel.


Vendredi 10 septembre

22h53 Le Togo ferme ses lieux de culte

Le gouvernement togolais a décidé de fermer les églises, mosquées et temples vaudous pour un mois à compter de ce vendredi, «face à l’inquiétante flambée de la pandémie» de Covid 19 dans le pays, selon son communiqué. Les autorités togolaises ont pris une série de mesures comme l’interdiction des célébrations de mariages civils, religieux et traditionnels, des enterrements et de toutes les manifestations culturelles, sportives et politiques pour la même durée.

Les frontières terrestres du pays sont fermées depuis mars 2020. Le Togo compte 23 264 cas, dont 203 décès, selon les chiffres officiels publiés jeudi soir.

22h32 Macédoine du Nord: le ministre de la Santé démissionne

Le ministre de la Santé de Macédoine du Nord, Venko Filipce, a présenté vendredi sa démission après l’explosion suivie d’un incendie dans une unité pour malades du Covid-19, qui a fait 14 morts (douze patients et deux personnes venues leur rendre visite) dans ce petit pays des Balkans, durement frappé par le coronavirus.

«La tragédie à Tetovo m’a affecté en tant que médecin et ministre. J’ai présenté, pour des raisons éthiques, ma démission au Premier ministre Zoran Zaev», a déclaré Venko Filipce. Auparavant, son adjoint et les deux directeurs de l’hôpital de Tetovo avaient démissionné.

21h59 L’ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny est mort du Covid-19

L’ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny est décédé vendredi de complications pulmonaires et respiratoires liées au Covid-19, à Paris, où il avait récemment été évacué et hospitalisé, a-t-on appris auprès de ses proches.

Âgé de 78 ans, Charles Konan Banny avait été Premier ministre de décembre 2005 à avril 2007, avant de présider la Commission pour le dialogue, la vérité et la réconciliation suite à la crise post-électorale de 2010-2011, qui avait fait 3 000 morts.

21h08 Moins de 10 000 contaminations en 24 heures en France

Passé sous la barre des 10 000, le nombre de contaminations au Covid-19 poursuit sa le

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Victot Hugo le 24.02.2020 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon entre Luxembourg et l’Italie pas de contrôle pourquoi ?

  • lux le 24.02.2020 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec les vacances de la semaine dernière, beaucoup sont allés en italie devraient voir plus de contrôle à l'aéroport et aux bus et même aux personnes qui sont allées en voiture!!!

  • Infirmier de la Ville le 24.02.2020 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Préparons-nous.. le virus n'est pas chez nous mais on n'arrive déjà pas à remplacer le personnel soignant malade, pas assez nombreux!

Les derniers commentaires

  • DrinkCoca le 17.09.2021 17:02 Report dénoncer ce commentaire

    Normal, Delta est en train de s'éteindre un peu partout à quelques semaines d'écart ; il faut rester à l'affut du prochain variant et isoler le pays - on devrait y arriver cette fois ?

  • pas de censure en democratie le 16.09.2021 22:14 Report dénoncer ce commentaire

    l'afrique le continent le moins vaccinée 2% est celui qui a aussi le moins de mort. Si vous souhaitez plus de morts, livré du vaccin. Et on revoit les chiffres apres pour voir le désastre ok

  • France-con le 16.09.2021 22:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ici en parl du n'importe quoi je comprends que les personnes qui travaillent ici veulent voir leurs parents familiales les de toutes les pays mais ils devraient ce faire contrôler au retour au Luxembourg se serait la moindre des choses ,pensez au gants du pays.il ne suvi pas departire en vacances et de ramener la merde de convite 19 dans notre pays soient sérieux pensernder au personnes vulnera fait vous vacciné pour le respect des autres merci de le faire. ou voulez vous continuer encore 5 ou7 ans avec des Restrictions et toujours ce masque dans votre visage. Moi je suis vacciné 2 fois et s'il le faut une 3 ou4 idem fois.

  • David B le 16.09.2021 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Partout c’est mieux

  • realite le 16.09.2021 12:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui ridicule mais vivement quel le Luxembourg suive l Italie comme ca j ai une bonne raison d arrêter de travailler pour de bon ! On verra à se moment là qui sont les vraies et les durs contre cette dictature sanitaire !