Rentrée scolaire

12 juillet 2020 20:03; Act: 12.07.2020 20:06 Print

Les États-​​Unis se divisent sur les écoles

Alors que les Démocrates rejettent l’idée de rouvrir les écoles à la rentrée, Donald Trump exige, comme l’avait décidé la Suisse, de renvoyer les élèves en classe.

storybild

Des manifestants se sont postés à l’entrée du golf du président américain pour protester contre sa politique de lutte contre le virus. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Parmi les sujets qui divisent les Américains, outre le port du masque et les restrictions imposées pour tenter de contenir la pandémie: la réouverture des écoles. C’est en anticipation de la rentrée que le débat fait (déjà) rage, alors qu’il est encore difficile d’estimer dans quelle situation épidémiologique le pays se trouvera au moment de la rentrée, en août.

Dans un camp, Donald Trump, qui exige que les écoles rouvrent dès la rentrée, et que chaque situation particulière soit gérée au cas par cas. Dans l’autre, les Démocrates, pour qui la situation ne permet pas d’affirmer que la rentrée se fera en toute sécurité.

«J'exhorte toutes les écoles à ouvrir et à proposer à leurs élèves des cours à plein temps», a déclaré sur CNN dimanche matin la ministre américaine de l'Education Betsy DeVos, relayant l'appel présidentiel. «La règle devrait être que les enfants retournent à l'école à l'automne», a-t-elle martelé, mettant en avant les conséquences catastrophiques de leur fermeture pour les «populations vulnérables». Les éventuelles résurgences du virus peuvent être «gérées école par école», et toute approche «uniforme» serait erronée, a-t-elle affirmé. «Si les écoles ne rouvrent pas et ne tiennent pas leurs promesses, elles ne devraient pas toucher les financements» fédéraux, a dit sur Fox News la ministre, réitérant une menace formulée par Donald Trump.

Des recommandations strictes

«Ils jouent avec la santé de nos enfants», a répliqué la cheffe des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi. «Nous voulons tous que nos enfants retournent à l'école, mais ils doivent y retourner en toute sécurité. Retourner à l'école représente le plus gros risque de diffusion du coronavirus», a-t-elle affirmé sur CNN.

Face à la situation de crise actuelle, les recommandations des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) devraient être «obligatoires», a-t-elle encore avancé. C’est notamment autour de ces recommandations que s’articule le débat. Concernant les écoles, les CDC ont notamment recommandé des mesures de distance physique, dont l'espacement des bureaux des élèves de deux mètres, ainsi que la ventilation des classes.

Pour Donald Trump a critiqué ces consignes comme étant «trop dures». Dans un document interne des CDC destiné à accompagner les autorités locales sur le sujet, obtenu et publié par le New York Times dimanche, la réouverture des écoles et universités y est considérée comme «le risque le plus haut» de diffusion du virus.

(L'essentiel/afp)