États-Unis/Mexique

15 janvier 2019 07:10; Act: 15.01.2019 09:23 Print

Les G.I.s à la frontière jusqu'en septembre

Les autorités américaines ont validé lundi la présence des soldats à la frontière mexicaine, qui sont en poste pour faire face à l'arrivée massive de migrants d'Amérique centrale.

storybild

Les soldats ont été déployés juste avant l'arrivée de la caravane de migrants. (photo: AFP/Tamir Kalifa)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Pentagone a prolongé jusque fin septembre le déploiement des troupes américaines à la frontière avec le Mexique, pour soutenir les gardes-frontières face à l'arrivée de migrants en attendant un hypothétique mur. «Le ministre de la Défense par intérim, Pat Shanahan, a approuvé la demande d'assistance du ministère de la Sécurité intérieure jusqu'au 30 septembre 2019», a indiqué un porte-parole, lundi. Plus de 4 500 soldats sont stationnés le long de cette frontière longue de plus de 3 000 km.

Ce déploiement avait été annoncé par le président Donald Trump avant les élections législatives du 6 novembre, dans le but de contrer l'arrivée de plusieurs milliers de migrants faisant route vers les États-Unis depuis l'Amérique centrale. Il devait se terminer à la mi-décembre. Mais le ministère de la Sécurité intérieure (DHS) avait dans un premier temps demandé au Pentagone de l'étendre jusqu'au 31 janvier, compte tenu d'une «menace continue» à la frontière. Le DHS avait ensuite adressé, fin décembre, une nouvelle demande d'assistance au Pentagone. Elle vient d'être approuvée.

«Le soutien du ministère de la Défense à la frontière sud-ouest passe d'une fortification des points d'entrée à la surveillance mobile et à la détection, ainsi qu'à la mise en place de fil barbelé entre les points d'entrée», précise le ministère, qui «continuera à fournir un soutien aérien». La lutte contre l'immigration clandestine est au cœur du «shutdown» qui paralyse depuis plus de trois semaines une partie des administrations fédérales américaines.

(L'essentiel/afp)