Greta Thunberg

13 novembre 2019 08:44; Act: 13.11.2019 11:28 Print

«Les gens ont été réveillés grâce à Trump»

Donald Trump «dit des choses si extrêmes» sur le climat, que les gens ont effectué une prise de conscience, estime Greta Thunberg, qui repart en bateau des États-Unis.

storybild

Greta Thunberg veut aller à la COP 25 à Madrid, qui commence dans moins de trois semaines, puis rentrer «à la maison». (photo: AFP/Nicholas Kamm)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce fut extrêmement instructif», dit Greta Thunberg dans un coupe-vent trop grand, à la veille d'entamer sa seconde traversée de l'Atlantique, à 16 ans. La jeune militante suédoise devenue célèbre sur six continents pour sa «grève de l'école pour le climat» va dire au revoir mercredi à l'Amérique du Nord, après 11 semaines bien remplies, et si la météo coopère. Elle a tancé les dirigeants mondiaux à l'ONU, encore rencontré Barack Obama, reçu les clés de Montréal et sillonné États-Unis et Canada à bord d'une Tesla prêtée par Arnold Schwarzenegger.

Mais ce sommet climat, ces grèves du vendredi, ces millions de manifestants... Tout cela l'a-t-elle rendue plus optimiste qu'à son arrivée fin août à New York? «Ça dépend», a-t-elle répondu, d'un ton très factuel mardi dans un entretien à l'AFP, assise dans le catamaran où elle logera pour les deux à trois prochaines semaines: La Vagabonde, maison flottante d'un jeune couple australien, amarrée depuis une semaine à Hampton, en Virginie. «D'un côté, beaucoup de choses ont changé dans le bon sens, mais plusieurs mois se sont écoulés sans action véritable, sans que les gens se rendent compte de l'urgence. Donc je ne sais pas, c'est à peu près pareil», dit la lycéenne en année sabbatique.

Qu'a-t-elle appris de Barack Obama?

Elle réserve son admiration aux jeunes qui vivent sur «la ligne de front» écologique de New York à Vancouver, en passant par Washington, Montréal, le Midwest américain, Los Angeles... Comme Tokata Iron Eyes, de la tribu Sioux de Standing Rock, opposée en vain à la construction d'un oléoduc. Qu'a-t-elle appris de Barack Obama? «Tout dépend de la façon dont on définit apprendre...». Et ces présidents et Premiers ministres rencontrés à l'ONU? «Les dirigeants mondiaux et les politiciens me demandent tout le temps des selfies, à moi et d'autres militants du climat, parce qu'ils veulent avoir l'air bien à côté de nous», dit-elle sans pitié, mais sans en donner la liste («il y en a pas mal»).

Même les pays qui s'engagent à la neutralité carbone en 2050 n'en font «pas assez», répète-t-elle, citant Royaume-Uni et Nouvelle-Zélande. Quant à Donald Trump, elle suggère que son déni climatique a peut-être paradoxalement dopé la mobilisation climatique: «Il est tellement extrême, et dit des choses si extrêmes, que les gens se sont réveillés d'une certaine façon». Elle ne fait pas grand cas d'une scène filmée et devenue virale, où on la voit patienter à la demande d'agents de sécurité pendant que le président et son entourage débarquent à l'ONU. «Je me demandais ce qu'il faisait là car il n'était pas censé venir...».

Pour 2020, «je n'ai pas encore de projet»

Ils seront six à bord de La Vagabonde: le couple propriétaire - les YouTubeurs et Instagrammeurs Elayna Carausu, 26 ans, et Riley Whitelum, 35 ans - leur fils de 11 mois, Lenny, la navigatrice britannique professionnelle Nikki Henderson, 26 ans, appelée en soutien, et le père de Greta, Svante Thunberg. Ce dernier l'accompagne depuis le début de sa tournée, salue les journalistes mais ne donne pas d'interview - mardi n'a pas fait exception. Mercredi, ils partiront tôt, depuis le ponton de la maison cossue de deux retraités passionnés de navigation, qui avaient offert à La Vagabonde une escale gratuite (avant que Greta ne se rajoute à l'affaire, à leur grand plaisir).

La militante veut aller à la COP 25 à Madrid, qui commence dans moins de trois semaines, puis rentrer «à la maison» - son visage s'éclaire d'anticipation quand elle le dit. Pour 2020, «je n'ai pas encore de projet», dit-elle. Sa rentrée des classes sera en août. «Si je suis invitée, j'essaierai d'aller dans des endroits où je ne suis jamais allée, d'abord en Asie, et bien sûr à des réunions de dirigeants mondiaux, si je suis invitée». La mer devrait être agitée en cette saison, mais cela ne semblait pas l'effrayer, alors que ses hôtes s'affairaient aux derniers préparatifs. Elle fait visiter une cabine, montre les toilettes, et assure n'avoir pas souffert du mal de mer à l'aller, à bord d'un autre voilier. Elle corrige enfin le reporter qui suppose imprudemment que la Suédoise est habituée aux basses températures: «J'ai toujours froid».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LeJoker le 13.11.2019 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Caprice de riches. Pendant qu’à Hong Kong les manifestants risquent leur vie pour leur libertés, nous on chipote et on suit des ayatollahs écolos comme Greta ou les vegans et on est prêts à renoncer à nos libertés les basiques, comme celle de circuler. Les générations précédentes qui se sont battu pour nos droits doivent se retourner dans leur tombe.

  • Billy le 13.11.2019 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    Faut qu'elle arrête et qu'elle retourne à l'école celle là...

  • zutàlafin le 13.11.2019 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle apprenne ce qu'est la vrai vie avant de se lancer avec ses idées saugrenues. Elle commence à gonfler pas mal de monde.

Les derniers commentaires

  • comsen le 13.11.2019 17:32 Report dénoncer ce commentaire

    ben non malheureusement les gens croyent ce que dit Trump, c'est encore pire..

  • Enfin le 13.11.2019 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surtout ceux qui ne supportent pas la critique de leur style de vie.

  • zutàlafin le 13.11.2019 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle apprenne ce qu'est la vrai vie avant de se lancer avec ses idées saugrenues. Elle commence à gonfler pas mal de monde.

    • F. Acts le 13.11.2019 15:14 Report dénoncer ce commentaire

      Elle a déjà appris. Ce sont des faits scientifiques.

  • Theresa le 13.11.2019 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    A 16 ans elle est plus intelligente

  • Billy le 13.11.2019 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    Faut qu'elle arrête et qu'elle retourne à l'école celle là...

    • Ed U. Cation le 13.11.2019 15:21 Report dénoncer ce commentaire

      Pour quoi faire ? Son anglais est déjà 100 fois mieux . ;-) De plus, elle semble comprendre la science, contrairement à beaucoup d'adultes...