En Thaïlande

15 juillet 2018 12:58; Act: 16.07.2018 10:51 Print

Les jeunes rescapés pleurent le plongeur mort

Les douze jeunes footballeurs rescapés d'une grotte en Thaïlande ont appris et pleuré ce week-end, la mort le 6 juillet, d'un plongeur thaïlandais qui se portait à leur secours.

Sur ce sujet

L'équipe des «Sangliers sauvages» était restée bloquée depuis le 23 juin, jusqu'à son évacuation qui a pris trois jours et s'est achevée le 10 juillet, dans la grotte de Tham Luang, inondable en saison de mousson. Les médecins estiment que les enfants sont en bonne santé après l'opération de sauvetage réalisée par des plongeurs de la marine thaïlandaise et des spécialistes étrangers de la plongée dans les grottes.

Mais un ancien plongeur de la marine thaïlandaise avait péri. Saman Kunan appartenait à une équipe qui tentait d'établir une ligne d'approvisionnement en oxygène de la chambre où les enfants attendaient d'être secourus. Cet ancien membre des commandos de marine thaïlandais avait perdu conscience sur le chemin du retour. Les garçons, âgés de 11 à 16 ans, n'ont été informés que samedi, l'équipe médicale les jugeant alors suffisamment forts mentalement pour recevoir une telle nouvelle.

«Ils ont tous pleuré et exprimé leurs condoléances en écrivant des messages sur un dessin du capitaine de corvette Saman et ont observé pour lui une minute de silence», a déclaré Jedsada Chokdamrongsuk, secrétaire permanent au ministère de la Santé. «Ils l'ont aussi remercié et lui ont promis d'être de bons garçons». Les messages ont afflué de Thaïlande et de l'étranger en hommage à Saman Kunan, triathlète et plongeur qui avait quitté l'armée en 2006 et travaillé pour l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, avant de se porter volontaire pour la mission de sauvetage des enfants de la grotte.

(L'essentiel/afp)