À Malibu

12 novembre 2018 13:58; Act: 12.11.2018 14:28 Print

Les maisons de stars détruites par les flammes

Les incendies qui ravagent la Californie n'ont pas épargné les célébrités: Gerard Butler et Miley Cyrus ont vu leurs résidences réduites en cendres.

storybild

L'acteur de 48 ans a perdu sa maison ce dimanche.

Sur ce sujet
Une faute?

Les célébrités qui résident à Malibu, au même titre que ses habitants, subissent de plein fouet les incendies qui ravagent la région. Si beaucoup d'entre elles ont été évacuées, d'autres sont revenues sur les lieux pour estimer l'ampleur des dégâts.

Selon TMZ, Gerard Butler fait partie des nombreux sinistrés. Dimanche 11 novembre, l'acteur de 48 ans s'est filmé en train de marcher dans les décombres de ce qu'il reste de sa propriété. L'acteur de 48 ans a tenu à rester positif en soulignant l'esprit de sacrifice et le courage des pompiers. «Merci», leur a-t-il sobrement adressé via Instagram.

La chanteuse Miley Cyrus a fait le même constat en se rendant sur le terrain de ce qu'il reste de sa résidence, rapporte JustJared. «Je fais partie des chanceux. Mes animaux et l'amour de ma vie (NDLR: son fiancé, Liam Hemsworth) se sont bien débrouillés et c'est tout ce qui compte pour le moment», a-t-elle écrit sur Twitter. «Ma maison n'est plus, mais les souvenirs partagés avec la famille et les amis sont forts. Je suis reconnaissante pour tout ce qu'il me reste. J'envoie de l'amour et de la gratitude aux pompiers et au département du shérif de Los Angeles!»

Les propriétés de Neil Young et de Robin Thicke ont également connu le même sort.

Quant à Caitlyn Jenner, qui avait dû évacuer sa maison le 9 novembre 2018, elle a finalement pu regagner son foyer avec sa compagne Sophia Hutchins. Les deux stars, visiblement soulagées, ont publié une vidéo saisissante des dégâts naturels, dont elles sont les premières spectatrices.

Voir cette publication sur Instagram
Update from us Une publication partagée par Caitlyn Jenner (@caitlynjenner) le 11 Nov. 2018 à 4 :26 PST

Les habitants de la région ne sont malheureusement pas au bout de leurs peines. Les masses d'air qui traversent les déserts de l'ouest des États-Unis, en direction de la côte, devraient entraîner des vents violents et soutenus jusqu'au 13 novembre 2018. Jusqu'ici, les feux ont fait une trentaine de morts et près des 250 000 personnes qui ont dû être évacuées.

(L'essentiel/szu)