À Hong Kong

01 juillet 2020 10:34; Act: 01.07.2020 10:41 Print

Les manifestants chassés avec un canon à eau

La police hongkongaise a dispersé, mercredi avec un canon à eau, des petits groupes de manifestants rassemblés, en dépit d'une interdiction.

Sur ce sujet
Une faute?

La police hongkongaise a dispersé, mercredi avec un canon à eau, des petits groupes de manifestants rassemblés, en dépit d'une interdiction, au lendemain de l'adoption de la nouvelle loi sur la sécurité nationale, ont constaté des journalistes de l'AFP. Le camion, équipé d'un canon à eau, a tiré plusieurs rafales d'eau qui était mélangée à une solution de poivre irritant, frappant à différentes reprises des manifestants et des journalistes réunis à Causeway Bay, un quartier très commerçant de la ville.

Mercredi, un important dispositif policier a été déployé à travers les rues de Hong Kong qui célèbre le 23e anniversaire de sa rétrocession à la Chine. La marche à laquelle prennent traditionnellement part les Hongkongais à l'occasion de cet événement a été, pour la première fois, interdite par les autorités. La loi sur sécurité de l'Etat à Hong Kong, adoptée mardi, permet de réprimer quatre types de crimes contre la sécurité de l'Etat: les activités subversives, la sécession, le terrorisme et la collusion avec des forces étrangères.

Ce texte prévoit que la justice chinoise est compétente pour les atteintes «graves» à la sécurité et la prison à vie pour les crimes contre la sécurité nationale. D'ailleurs, un contestataire porteur d'un drapeau favorable à l'indépendance de Hong Kong est devenu mercredi la première personne arrêtée dans le territoire en vertu de la loi.

(L'essentiel/afp)