Référendum

30 octobre 2020 13:19; Act: 30.10.2020 14:53 Print

Les Néo-​​Zélandais favorables à l'euthanasie

Les Néo-Zélandais ont voté de manière écrasante en faveur de la légalisation de l’euthanasie, d’après les résultats préliminaires du référendum sur le sujet, vendredi.

storybild

Image d’archives. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Les deux référendums ont eu lieu le 17 octobre, en marge des élections générales qui ont vu la réélection de la Première ministre Jacinda Ardern à une majorité écrasante. Les premiers chiffres montrent que 65,2% des électeurs soutiennent l’euthanasie, tandis que 53,1% d’entre eux se disent opposés à la légalisation de la marijuana récréative.

Ces chiffres n’incluent pas les votes spéciaux, qui comprennent les bulletins recueillis à l’étranger, et qui représentent près de 20% de l’électorat et pourraient changer la donne pour le scrutin au sujet du cannabis.

Le soutien écrasant apporté à la légalisation de l’euthanasie ne devrait pas en revanche être démenti au moment de la publication des résultats définitifs, vendredi prochain. Le résultat du vote sur l’euthanasie sera contraignant, tandis que celui sur le cannabis non.

Jacinda Ardern dit oui aux deux

La législation autorisant le décès médicalement assisté a été validée au Parlement l’an dernier mais les législateurs ont retardé sa mise en place jusqu’à ce que le public puisse donner son avis via un référendum. Conformément à cette loi, un adulte sain d’esprit souffrant d’une maladie incurable susceptible de causer sa mort sous six mois et dont la souffrance est «insupportable» peut demander une dose médicamenteuse létale.

La requête doit être signée par le médecin du patient et un docteur indépendant, un psychiatre devant être consulté si un doute existe quant à la capacité de la personne à prendre cette décision en conscience. Le ministre de la Justice, Andrew Little, a déclaré que la loi entrerait en vigueur en novembre 2021.

La Première ministre fraîchement réélue soutient cette loi, disant qu’elle a accepté la tenue d’un référendum à contrecœur, l’an dernier, car c’était le seul moyen de faire avancer la législation. Elle s’est montrée faussement pudique quant à son point de vue sur l’usage récréatif du cannabis, même si la dirigeante de 40 ans a finalement admis avoir fumé de la marijuana «il y a longtemps». Les conseillers de Jacinda Ardern ont confirmé, vendredi, qu’elle avait voté «oui» aux deux référendums.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Karen Vel le 30.10.2020 14:33 Report dénoncer ce commentaire

    À l'âge adulte, je pense qu'on devrait autoriser l'euthanasie à tout le monde, et sans devoir se justifier, malade ou pas malade. Je ne vois pas qui ca dérange et où est le problème. Une belle musique, un profond sommeil, et merci au revoir.

  • Allez en paix ... le 30.10.2020 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Moi aussi, chacun devrait décider de sa propre façon de mourir, pas nos dirigeants

Les derniers commentaires

  • Allez en paix ... le 30.10.2020 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Moi aussi, chacun devrait décider de sa propre façon de mourir, pas nos dirigeants

  • Karen Vel le 30.10.2020 14:33 Report dénoncer ce commentaire

    À l'âge adulte, je pense qu'on devrait autoriser l'euthanasie à tout le monde, et sans devoir se justifier, malade ou pas malade. Je ne vois pas qui ca dérange et où est le problème. Une belle musique, un profond sommeil, et merci au revoir.