En Thaïlande

22 novembre 2018 17:52; Act: 22.11.2018 20:56 Print

Les offrandes sucrées rendent les moines obèses

Chaque jour, des milliers de moines bouddhistes font la tournée des offrandes. Les boissons sucrées et gâteaux industriels qu'ils récoltent les rendent souvent obèses.

storybild

Les moins thaïlandais reçoivent de plus en plus de «junk-food». (photo: AFP/Romeo Gacad)

Sur ce sujet
Une faute?

«Avant de venir ici et de me mettre au régime, je pouvais à peine marcher 100 mètres sans me sentir fatigué», explique Pipit Sarakitwinon, venu faire un «check-up» dans un hôpital spécialisé dans le traitement des moines. Ces derniers sont plus de 300 000 dans ce pays majoritairement bouddhiste de près de 70 millions d'habitants.

Il se réjouit d'être passé de 180 à 150 kilos depuis qu'il s'est mis à la diète en début d'année. La tradition de faire des offrandes en nature aux moines est très ancrée en Thaïlande, mais aussi en Birmanie ou au Cambodge voisin, où les statues de Bouddha le montrent joufflu.

Des paniers de «junk-food»

Mais la classique obole de riz s'est transformée en paniers de «junk-food», des chips aux boissons énergétiques, dans ce pays où les scandales de moines vivant grand train ou détournant de l'argent à des fins personnelles n'ont pas découragé les fidèles de leur faire des dons, considérés comme de «bonnes actions» portant chance.

On continue de voir, y compris dans des grandes villes comme Bangkok, des moines aller pieds nus à l'aube à travers les rues. Mais nombre d'entre eux reçoivent les dons sans bouger de leur temple. Et, dans les supermarchés, des rayons entiers sont consacrés à ces offrandes toutes prêtes, empilées dans un seau jaune.

Près de la moitié des moins obèses?

«S'ils mangent notre nourriture et en sont satisfaits, nous pensons que la nourriture sera ainsi transmise à nos défunts bien-aimés», explique Prachaksvich Lebnak, un haut responsable du ministère de la Santé.

Ce goût pour des offrandes trop grasses, trop sucrées ou trop salées, donne des taux de diabète et d'hypertension au sein du clergé bouddhiste qui affolent les autorités sanitaires, dans un pays où plus généralement l'obésité progresse. Selon une étude réalisée cette année dans le nord-est de la Thaïlande, l'un des États les plus touchés par l'obésité en Asie, sur plus de 3 500 moines examinés, 15% étaient obèses.

L'universitaire Jongjit Angkatavanich affirme même, études à l'appui, que les taux d'obésité montent à 48% chez les moines interrogés. L'ennemi à abattre: les boissons sucrées que les moines boivent en grande quantité.

Le sport comme solution

En décembre 2017, la junte militaire au pouvoir en Thaïlande a publié une Charte de la santé des moines, les enjoignant à prendre soin de leur corps. Des initiations à la diététique sont organisées, y compris à travers les monastères de province, pour tenter de changer leurs habitudes alimentaires.

Le problème, c'est qu'ils sont censés accepter toutes les offrandes car «selon l'enseignement de Bouddha, tout ce qui est offert doit être accepté», rappelle Phra Rajvoramuni, un moine ayant participé à la rédaction de la charte. Par ailleurs, en Thaïlande, les moines sont censés ne pas faire de sport.

Dans ce cas, «ils devraient faire de l'exercice, comme de la marche méditative, faire le ménage du temple le matin, balayer le sol» de façon dynamique, suggère Phra Rajvoramuni, le moine qui a co-écrit la charte. Pipit a suivi le conseil. Il marche davantage et s'efforce de manger moins. «Maintenant, assure-t-il, je fais plus attention à la nourriture offerte par les villageois».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dixit le 23.11.2018 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    religion? plutôt philosophie de vie...

  • vinzz le 22.11.2018 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les vrais moines partagent..ils se goinfrent pas d'offrandes!!

  • Antho le 23.11.2018 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    C’est bien une des seules religions qui a du sens ...

Les derniers commentaires

  • Dixit le 23.11.2018 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    religion? plutôt philosophie de vie...

  • Antho le 23.11.2018 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    C’est bien une des seules religions qui a du sens ...

  • Bref le 23.11.2018 05:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh voilà ce qui arrive quand on vit sur le compte des autres !!

  • vinzz le 22.11.2018 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les vrais moines partagent..ils se goinfrent pas d'offrandes!!

    • Fausto le 23.11.2018 00:08 Report dénoncer ce commentaire

      Renseignez vous sur le boudhisme et sur la vie de ces moines! Les moines parcourent tous les matins la ville et les fidèles leur donnent à manger!

    • Guillaume le 23.11.2018 09:03 Report dénoncer ce commentaire

      Ces moines n'ont aucune source de revenue... Ils mangent ce que les gens leur offrent !