En Russie

20 juin 2019 15:49; Act: 20.06.2019 16:32 Print

Les orques en captivité vont être libérés

Les cétacés étaient entassés dans des petits bassins en Extrême-Orient et leur sort avait ému le monde entier. Poutine a annoncé leur libération imminente.

Sur ce sujet
Une faute?

La diffusion en février de photographies de 11 orques et 93 bélugas présents depuis l'été dans des petites piscines près de Nakhodka, dans l'Extrême-Orient russe, pour être vendus à l'étranger, avait déclenché une vague de protestations internationales.

Face au scandale, les autorités russes avaient promis de réintroduire les cétacés dans la mer. Elles s'étaient cependant attirées les critiques de scientifiques en disant compter les relâcher à proximité immédiate du lieu où ils sont tenus captifs, à 1 300 kilomètres de leur lieu de capture en mer d'Okhotsk. Finalement, les mammifères marins doivent être relâchés au large d'un archipel de la mer d'Okhotsk. Ce jeudi, Vladimir Poutine a annoncé la remise en liberté imminente de cétacés entassés.

Quatre mois

Selon le vice-Premier ministre Alexeï Gordeïev, la libération de tous les animaux prendra «environ quatre mois». «Un orque peut être vendu pour, à ce que je sais, près de 100 millions de dollars (...) Lorsque de grosses sommes sont impliquées, les problèmes sont plus durs à régler. Dieu merci les choses commencent à bouger», a réagi Vladimir Poutine.

Le gouvernement a promis de supprimer la faille juridique utilisée par les trafiquants pour vendre des animaux à l'étranger, en particulier en Chine.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lora le 20.06.2019 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme Saint Thomas, j’y croirais quand ça arrivera

  • murdok le 07.12.2019 07:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut interdire la capture la détention et le commerce d’animaux sauvage,avec de très lourdes sanctions financières en cas de non-respect.Et pour contrôler tout ça il faut une organisation non gouvernementale.

  • léa le 20.06.2019 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La J'y crois. Bravoooo

Les derniers commentaires

  • murdok le 07.12.2019 07:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut interdire la capture la détention et le commerce d’animaux sauvage,avec de très lourdes sanctions financières en cas de non-respect.Et pour contrôler tout ça il faut une organisation non gouvernementale.

  • léa le 20.06.2019 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La J'y crois. Bravoooo

  • lora le 20.06.2019 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme Saint Thomas, j’y croirais quand ça arrivera

  • Macadamia le 20.06.2019 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Vive Poutin. Le sauveur des Orques.