Vol MH370

03 avril 2014 18:21; Act: 03.04.2014 18:28 Print

Les pilotes ont-​​ils été empoisonnés?

Les enquêteurs malaisiens n'excluent aucune piste pour résoudre le mystère du Boeing 777, disparu en mars. Les policiers cherchent notamment à savoir si la nourriture servie à bord était avariée.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le chef de la police malaisienne, Khalid Abu Bakar, a indiqué que le menu servi lors du vol MH370 est actuellement examiné, relate jeudi The Sydney Morning Herald.

Selon le haut responsable de la police, toutes les pistes sont désormais explorées, afin d'exclure la thèse du sabotage. Les enquêteurs examinent notamment le détail du chargement de l'avion et, plus particulièrement, la présence de plusieurs tonnes de mangoustan, un fruit de la taille d'une orange, originaire de l'Asie du Sud-Est. «Nous avons dû remonter à leur origine, a expliqué Khalid Abu Bakar. Nous avons dû retrouver les personnes qui les ont cueillies, celles qui les ont emballées et expédiées, ainsi que celles qui les ont chargées dans l'avion. Imaginez combien de personnes nous devons interroger», poursuit l'officier.

Les recherches «les plus difficiles de l'Histoire»

Le Premier ministre de Malaisie a assuré jeudi que son pays «ne prendrait pas de repos» jusqu'à ce que soit dissipé le mystère du vol MH370, dont rien n'a été retrouvé un mois après sa disparition malgré des recherches internationales, «les plus difficiles de l'Histoire», selon l'Australie.

«Nous voulons trouver les réponses. Nous voulons réconforter les familles et nous ne prendrons pas de repos jusqu'à ce que les réponses soient en effet trouvées», a déclaré Najib Razak, en visite au centre des opérations de recherches, à Perth, sur la côte australienne occidentale, d'où partent bateaux et avions.

Mais, pour le moment, malgré des centaines d'objets flottants détectés par images satellite dans le sud de l'océan Indien, les bâtiments des huit pays participant aux opérations n'ont rien récupéré qui appartienne effectivement à l'épave du Boeing 777 de Malaysia Airlines. L'avion a disparu le 8 mars, avec 239 personnes à bord. La Malaisie a annoncé officiellement le 25 mars qu'il avait «fini dans le sud de l'océan Indien».

(L'essentiel /leo/AFP)