Mozambique

13 mars 2019 10:27; Act: 13.03.2019 14:26 Print

Les pluies noient le pays et font 100 morts

De terribles pluies balaient le Mozambique. Ces intempéries ont fait une centaine de morts et 800 000 déplacés, selon un bilan toujours provisoire.

storybild

Le Mozambique est en état d'alerte avant l'arrivée du cyclone Idai. (photo: DR/twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Les pluies torrentielles qui ont noyé le Mozambique ont fait plus de 100 morts et 800 000 déplacés, selon un nouveau bilan des autorités locales, qui ont placé le pays en état d'alerte en prévision de l'arrivée prochaine du cyclone Idai. Au moins 100 personnes ont été tuées par les inondations dans le centre et le nord et des milliers de personnes déplacées, a indiqué mardi soir, la porte-parole du gouvernement, Ana Comoana, à l'issue d'un conseil des ministres. Un précédent bilan faisant état d'au moins dix morts.

Près de 6 000 habitations ont été détruites, plus de 140 000 personnes sont sinistrées et plus d'une centaine de milliers d'hectares de récoltes ont été inondés, a ajouté Mme Comonoa. «Le gouvernement a placé le pays en alerte rouge en raison de la poursuite des précipitations et de l'arrivée du cyclone tropical Idai, qui devrait atteindre le pays jeudi ou vendredi», a également indiqué la porte-parole.

Un des pays les plus pauvres au monde

Les autorités ont également ordonné l'évacuation des zones côtières susceptibles d'être affectées par l'arrivée du cyclone. «Seize centres ont été ouverts dans les provinces de Zambèze et de Tete pour accueillir en urgence les déplacés», a encore annoncé Mme Comonoa.

Le Mozambique, l'un des pays les plus pauvres au monde, subit régulièrement le passage de cyclones qui provoquent des inondations massives. Ces crues avaient causé la mort de 800 personnes en 2000 et de plus de cent en 2015. Les inondations ont également provoqué ces derniers jours 30 morts et laissé plus de 230 000 personnes sans abri dans le sud du Malawi voisin, selon les autorités locales.

(L'essentiel/afp)