Dans le monde en 2018

09 décembre 2019 09:19; Act: 09.12.2019 17:09 Print

Les ventes d'armes ont augmenté de près de 5%

Les ventes d'armes ont augmenté de 4,6% dans le monde en 2018, selon un rapport de l'Institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm (Sipri) publié lundi.

storybild

En tête de peloton, l'industrie de l'armement américaine, dont la part s'élève à 59% du marché. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Avec 420 milliards de dollars, le chiffre d'affaires des 100 plus gros producteurs d'armes au monde est en plein essor grâce à la vitalité du secteur aux États-Unis. En tête de peloton, l'industrie de l'armement américaine, dont la part s'élève à 59% du marché, représente un chiffre d'affaires de 246 milliards de dollars, en hausse de 7,2% sur un an. «Sur un an, c'est une hausse significative considérant le niveau déjà très élevé des ventes d'armes américaines», insiste la directrice du programme des armements au Sipri, Aude Fleurant, auprès de l'AFP.

Les entreprises américaines bénéficient de la stratégie de l'administration Trump qui veut moderniser sa défense pour renforcer sa position face à la Russie et la Chine. La Russie, elle, se maintient à la deuxième place du classement des plus gros producteurs d'armes, avec 8,6% des parts de marché, juste devant le Royaume-Uni (8,4%) et la France (5,5%). En Europe, il faut aussi compter sur deux entreprises intercontinentales, Airbus et MBDA, qui profitent d'une demande en hausse du fait «des conflits armés en cours et d'importantes tensions dans plusieurs régions», souligne Mme Fleurant.

En Turquie, l'industrie de l'armement se porte bien

L'étude ne prend pas en compte le cas de la Chine, pour laquelle les données disponibles sont insuffisantes, note le Sipri, qui estime pourtant que le pays pourrait compter entre trois et sept entreprises dans le Top 100. La Chine a consacré 1,9% de son PIB à la défense chaque année depuis 2013. Almaz-Anteï, première entreprise russe du Top 100, se hisse au neuvième rang avec un chiffre d'affaires de 9,6 milliards de dollars (+18% par rapport à 2017), une progression de 15 places depuis 2009.

«Cette augmentation s'explique non seulement par la vigueur de la demande nationale, mais aussi par la croissance continue de ventes d'armes à d'autres pays, en particulier les exportations du système de défense aérienne S-400», relève le rapport. En Turquie, l'industrie de l'armement se porte bien, avec deux entreprises dans le top 100 et un chiffre d'affaires en hausse de 22% sur un an, à 2,8 milliards de dollars. Le pays, impliqué dans un conflit armé de longue haleine avec les Kurdes, est «motivé par l'objectif d'être indépendant en matière d'armement et développe donc des capacités de production dans tous les secteurs: systèmes terrestres, aériens, navals, missiles, etc.», note la chercheuse.

Depuis 2009, le premier fabricant mondial d'armes reste l'Américain Lockheed Martin (47,3 milliards de dollars de revenus), dont les ventes représentent 11% des ventes d'armes dans le monde.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Primo le 09.12.2019 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    et celle des livres régresse

  • Phi le 09.12.2019 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les pauvres pays n‘ont pas les moiens pour lutter contre le rechauffement du climat mais assez pour acheter des armes.

  • Soleil le 09.12.2019 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop d argent et de mauvaises priorités dans ce monde

Les derniers commentaires

  • Ben-J le 09.12.2019 19:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout ça à cause des nuits à Esch sur Alzette !

  • Phi le 09.12.2019 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les pauvres pays n‘ont pas les moiens pour lutter contre le rechauffement du climat mais assez pour acheter des armes.

  • Ange le 09.12.2019 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    Rassurant.....

  • Soleil le 09.12.2019 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop d argent et de mauvaises priorités dans ce monde

    • Hé oui, peu de gens le savent mais... le 09.12.2019 13:08 Report dénoncer ce commentaire

      Exact! Le projet américain de développement de l’arme atomique un peu avant la fin de la 2ème seconde guerre mondiale aurait permis des payer à l’ensemble de la population américaine sur 4 générations des études universitaires. Cela implique donc de graves conclusions : les hommes de pouvoir préfèrent une population mal instruite et manipulable, donc serviable à souhaits pour maintenir un système pyramidale où seuls ces qq uns au sommet se bagarrent pour étendre leur domination. Triste, sinistre, machiavélique, honteux, etc...les qualitatifs ne manquent pas, mais c'est ainsi!

    • Teddy le 10.12.2019 00:51 Report dénoncer ce commentaire

      Non, vous interprétez... Vous oubliez le contexte de la naissance de l'arme nucléaire : le plus grand conflit mondial du XXème siècle ! Bien sur que la guerre est une absurdité mais quand on-y est la priorité est d'y mettre un terme, quoi que cela en coûte. L'argent épargne le sang dans ce cas précis. L'éducation des peuples est une noble cause en temps de paix mais en temps de guerre la seule priorité c'est d'avoir la paix. L'argent américain investi dans les programmes nucléaires a permis, entre autres, la fin de la 2nde GM en 1945 ; sans cela le conflit aurait pu durer bien plus longtemps

    • Hé oui, peu de gens le savent mais... le 10.12.2019 12:53 Report dénoncer ce commentaire

      @Teddy Renseignez-vous! Ce que vous dites est faux! Les japonais allaient signer une reddition, même sans les 2 bombes, les papiers étaient prêts, c’était juste les américains qui voulaient tester "in situ", "grandeur nature", leur nouveau joujou.

    • Teddy le 11.12.2019 03:25 Report dénoncer ce commentaire

      Non, cette histoire de reddition une légende urbaine révisionniste qui circule sur le net et se développe du fait de l'ignorance générale. En réalité le principe même de reddition était incompatible avec la mentalité japonaise et contraire à l'éthique du Bushido. Cela aurait été le déshonneur suprême, se rendre n'était pas une option.

  • Primo le 09.12.2019 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    et celle des livres régresse