En Floride

10 octobre 2018 20:31; Act: 11.10.2018 13:20 Print

L'ouragan Michael a fait sa première victime

L’œil du puissant ouragan Michael, proche de la catégorie maximale 5, avec des vents renforcés à 250 km/h, a atteint les côtes de la Floride, mercredi. Une personne est décédée.

Sur ce sujet

Avec des vents d'une violence inouïe, provoquant d'importantes destructions, l'ouragan Michael, qui a frappé de plein fouet le nord-ouest de la Floride faisant au moins une victime, poursuivait mercredi soir sa course dévastatrice en Géorgie voisine. Un homme a été tué par l'effondrement d'un arbre sur sa maison de Greensboro, a annoncé la porte-parole du bureau du shérif du comté de Gadsden. Il s'agit de la première et unique victime de l'ouragan Michael rapportée pour l'heure.

Selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique, l'ouragan a touché terre aux alentours de 17h30 GMT (19h30 heure de Luxembourg) près de la ville de Mexico Beach, sur le golfe du Mexique, et il «continue de s'intensifier». Tempête «potentiellement catastrophique» d'après les météorologues, Michael devrait provoquer de dangereuses inondations, notamment côtières, et déverser de très fortes précipitations (jusqu'à 30 cm).

«L'ouragan Michael a touché terre et nous continuons à préparer nos efforts de réponse rapide», a tweeté le gouverneur de Floride, Rick Scott. «Nous avons des camions prêts à partir, chargés de tonnes de nourriture, d'eau et d'autres fournitures cruciales», dont 1,5 million de repas préparés.

La mer va monter de 4 mètres

L'ouragan se déplaçait à 22 km/h, vitesse qui pourrait s'accroître, et ses vents de force ouragan étaient ressentis jusqu'à 75 kilomètres de l’œil. Dans la petite ville côtière de Panama City située non loin de Mexico Beach, des habitants ont pris place dans des refuges - 54 ont été ouverts -, allongés sur le sol et isolés par des couvertures, selon des journalistes de l'AFP.

Michael «sera la plus puissante tempête en plus de cent ans» dans certaines régions, ont prévenu les services d'urgence de l’État. Les météorologues prévoient une hausse du niveau de la mer pouvant atteindre 4,30 mètres par endroits.

(L'essentiel/afp)