Explosion à Beyrouth

24 février 2021 19:01; Act: 24.02.2021 19:49 Print

Les voleurs s’arrachent les plaques d’égout

Les vols de matériaux ferreux se sont inscrits à la hausse depuis l’explosion dévastatrice au port Beyrouth, la capitale du Liban, le 4 août dernier.

storybild

La gigantesque explosion du 4 août a aggravé les difficultés de la population, la moitié vivant désormais dans la pauvreté. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Beyrouth est le théâtre de vols d’un genre nouveau, ceux des plaques d’égout en vue d’en revendre le fer, de plus en plus cher dans un pays en proie à un effondrement économique sans précédent. Le gouverneur de la ville, Marwan Abboud, a indiqué mercredi que les vols de matériaux ferreux ont augmenté depuis l’explosion dévastatrice au port de Beyrouth, le 4 août. Ces vols comprennent essentiellement «les plaques d’égouts en fer plombé, dont le prix a considérablement augmenté», a-t-il expliqué.

La gigantesque explosion du 4 août a aggravé les difficultés de la population, la moitié vivant désormais dans la pauvreté, dans un pays englué depuis plus d’un an dans une profonde crise économique. La monnaie locale, en chute libre, a perdu plus de 80% de sa valeur face au billet vert, provoquant une hyperinflation et une forte érosion du pouvoir d’achat des Libanais, toutes catégories sociales confondues.

Les autorités disent ne pas avoir les moyens de remplacer les plaques d’égout qui sont en train de disparaitre rapidement, et s’inquiètent de la difficulté à circuler pour les voitures et les piétons, surtout la nuit. Le phénomène «est source de grande inquiétude pour nous», affirme une source de la garde municipale de la ville. «Nous déployons jour et nuit du personnel pour identifier les voleurs». Selon le quotidien local Al-Akhbar, un couvercle pesant entre 70 et 100 kilogrammes peut rapporter 100 dollars (82 euros environ), un trafic qui est en train d’attirer des «bandes spécialisées et organisées».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • duvaro le 25.02.2021 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que Macron se prend pour le roi du monde ...

  • censuré le 25.02.2021 06:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à Antananarivo les plaques d'égouts sont également convoitées, presque autant que l'or dont 73,5kg se sont retrouvés en Afrique du sud. Environ 200 tonnes d'or sont sorties discrètement de Madagascar depuis quelques années pour Dubaï...

  • duvaro le 25.02.2021 10:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bettel s'occupe de son pays et Macron ferait bien d'en faire autant vu l'état de la France ...

Les derniers commentaires

  • duvaro le 25.02.2021 10:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bettel s'occupe de son pays et Macron ferait bien d'en faire autant vu l'état de la France ...

  • duvaro le 25.02.2021 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que Macron se prend pour le roi du monde ...

  • le canard enchaîné le 25.02.2021 09:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dubaï pays des droits de l homme par excellence

  • Fred1702 le 25.02.2021 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    Pas besoin d'aller si loin, en Belgique aussi : plaques d'égout, câble du chemin de fer et même monuments ...

  • censuré le 25.02.2021 06:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à Antananarivo les plaques d'égouts sont également convoitées, presque autant que l'or dont 73,5kg se sont retrouvés en Afrique du sud. Environ 200 tonnes d'or sont sorties discrètement de Madagascar depuis quelques années pour Dubaï...