Aux États-Unis

17 juillet 2019 15:28; Act: 17.07.2019 15:37 Print

Leur technique de friture, une bombe à retardement

Des restaurants japonais sont victimes d'une série d'incendie dans l'État du Wisconsin. Une préparation qui prend feu spontanément en est à l'origine.

Sur ce sujet
Une faute?

Une série d'incendies survenus dans des restaurants japonais aux États-Unis s'est révélée avoir été causée par une technique de friture qui, si elle n'est pas réalisée avec précaution, donne une préparation qui prend feu spontanément. Les pompiers de la ville de Madison, dans l'État du Wisconsin, ont enquêté sur deux incendies dans leur ville ayant causé des dégâts estimés à 575 000 dollars. Ils ont par la suite identifié sept autres restaurants, dont deux en dehors de l'État, eux aussi victimes d'incendies et utilisant la même technique de préparation.

Celle-ci, «similaire aux tempura», est communément appelée «crunch» ou «crunchy» («croustillant» en anglais), ont expliqué les pompiers de Madison dans un bulletin d'avertissement. Cette préparation est obtenue à partir «d'une pâte faite de farine et d'eau, frite dans une huile de cuisson et placée dans un récipient pour refroidir».

Lors de cette dernière étape, si la chaleur ne peut se dissiper, les conditions sont alors créées pour qu'un feu se déclenche, ont détaillé les pompiers. Ils recommandent ainsi de ne pas placer la préparation dans un récipient où la chaleur peut augmenter, par exemple une passoire en métal, mais plutôt sur une surface plane comme une plaque de cuisson, et de ne surtout pas la laisser sans surveillance.

(L'essentiel/afp)