Climat

25 juillet 2021 09:51; Act: 25.07.2021 15:10 Print

Londres réunit 51 pays pour préparer la COP26

Le gouvernement britannique doit accueillir la prochaine conférence pour le climat, la COP26, en novembre à Glasgow.

storybild

Une bannière du mouvement écologiste Extinction Rebellion sur la Tamise, le 25 juin 2021. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les ministres de l’Environnement et représentants de 51 pays se réunissent dimanche et lundi à Londres pour des discussions cruciales pour la réussite de la COP26 sur le climat en novembre à Glasgow. Il s’agit lors de cette rencontre, à laquelle États-Unis, Chine et Inde participent, de discuter des «questions clés à résoudre lors du sommet», selon un communiqué du gouvernement britannique.

L’objectif de l’accord de Paris actuellement hors d’atteinte

Après près de trois semaines de discussions, les négociateurs internationaux se sont quittés sans avancée mi-juin, des blocages subsistant sur les questions de financement, de transparence, notamment dans le suivi des engagements de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, du calendrier de mise en œuvre et des marchés carbone.

Autant de sujets au menu des discussions à Londres sous la présidence britannique de la COP26, qui a pour but principal de «garder en vie» l’objectif de limiter à 1,5 °C le réchauffement climatique par rapport à l’ère préindustrielle, seuil le plus ambitieux fixé par l’accord de Paris, actuellement largement hors d’atteinte selon les scientifiques.

Une réunion informelle et à huis clos

Pour cette réunion – la première en personne depuis environ 18 mois, mais qui se tiendra également en partie par visioconférence pour rassembler un maximum de participants – l’enjeu est de dessiner la vision des résultats finaux de la COP26 et de «construire une unité de vue pour les concrétiser», selon le gouvernement britannique.

Le Royaume-Uni souhaite que la réunion, informelle et à huis clos, encourage les «conversations franches» afin que les différents protagonistes puissent trouver des solutions pour avancer lors du sommet.

«Les ministres ne doivent pas avoir peur de mettre en évidence les points de désaccord tout en maintenant un esprit de coopération», a déclaré le président de la COP26, le Britannique Alok Sharma, espérant que cette rencontre serve à «discuter de solutions tangibles», et «parvenir à une unité de vue». «Nous sommes confrontés à une époque périlleuse pour notre planète et la seule manière pour nous de préserver son avenir est que les pays suivent la même voie», a-t-il ajouté, «en tant que ministres responsables de la lutte contre le réchauffement climatique, nous portons le poids du monde sur nos épaules, et les deux prochains jours seront critiques».

Lors de cette rencontre, de gros émetteurs de CO2 comme la Chine et les États-Unis tiendront des discussions avec les pays les plus vulnérables au réchauffement climatique, comme la Jamaïque, le Costa Rica, le Rwanda ou les îles Marshall.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 25.07.2021 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui, cette fameuse conférence pour laquelle tout le monde se déplace en avion ou jet privé afin de discuter sur comment mieux taxer le peuple pendant que les riches, industriels et dirigeants continuent à s'envoyer dans l'espace.

  • logique le 25.07.2021 10:58 Report dénoncer ce commentaire

    les petit paye pour la pollution des grand ,honte a cette ecologie

  • Traverse la rue le 25.07.2021 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez, on se prépare à envoyer des jet par centaines avec nos politiques qui vont parler pollution. A la fin, un accord qui ne servira à rien, comme d’habitude.

Les derniers commentaires

  • L' eau. le 25.07.2021 22:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et tout le monde croie qu ils vont parler climat, moi je suis sur la table et je peux vous certifier qu ils vont discuter plus de l avenir que du climat. Le climat pas trop dure pour le modifier mais modifier l humanité et son avenir là est le problème.

  • Max. le 25.07.2021 21:03 Report dénoncer ce commentaire

    Trop tard, il sera trop tard. Ils n'ont toujours pas compris la leçon de 1789... Le jour où la situation climatique sera infernale au point de déclencher des guerres civiles pour le contrôle des ressources, ils ne devront pas venir pleurer. Mais bon, demander à des dirigeants d'avoir de l'intelligence et une vue à long terme, bonne chance. Mieux vaut tenter d'apprendre la physique quantique à une poule.

  • Léon le 25.07.2021 20:14 Report dénoncer ce commentaire

    Et tous vont se déplacer en avion ( un transport très polluants ) et encore plus polluer notre planète, quand c’est pour eux la pollution n’a aucune importance. Et pourtant la vidéo conférence existe et ne pollue pas.

    • C'est pas moi qui le dit... le 25.07.2021 22:43 Report dénoncer ce commentaire

      La vidéo conférence ne pollue pas...tiens tiens, renseignez vous.Internet c'est une horreur écologique pour la planète...

  • lulu le 25.07.2021 20:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trop tard.

  • Dewey le 25.07.2021 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est dingue, la moindre actualité rameute une bande de dépressifs angoissés qui postent des commentaires négatifs et oppressants... Le jour où une news annoncera l'arrivée du vaccin contre le SIDA, des gens trouveront le moyen de se plaindre

    • Elite Satanique le 25.07.2021 19:54 Report dénoncer ce commentaire

      Les chiffres ne mentent pas pour le Covid19 ou Covid 66 mais aussi pour le Changement Climatique - CC - 33 - Maître Maçon - Degré le plus haut de la Maçonnerie. Alors 51 pays pour la COP26 - 5+1=6 ; 2x6= 66 = 666 Toujours les mêmes dérrière tant d'événements et pour toutes les guerres, famines, épidémies, crises économiques de l'histoire de l'humanité.