Belarus

23 septembre 2020 12:15; Act: 23.09.2020 13:35 Print

Loukachenko prête serment en secret pour un 6e mandat

Le président contesté dans son propre pays a fait valider son nouveau mandat en prêtant serment en secret.

storybild

Le président biélorusse est confronté à un mouvement de contestation post-électoral sans précédent. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko, confronté à un mouvement de contestation post-électoral sans précédent, a prêté serment mercredi pour un sixième mandat, a indiqué l’agence étatique Belta à l’issue d’une cérémonie tenue secrète.

«Alexandre Loukachenko a prononcé le serment en langue biélorusse, après quoi il a signé l’acte de prestation de serment puis, la présidente de la commission électorale (…) lui a remis le certificat de président de la république du Belarus», a indiqué Belta.

En catimini

Dans la matinée, les médias indépendants biélorusses et les plateformes de l’opposition avaient spéculé sur une telle cérémonie en catimini, le cortège présidentiel ayant défilé dans la rue à toute vitesse, l’artère principale de Minsk ayant été fermée au public, et les forces de l’ordre ayant été déployées en nombre autour de la présidence.

«Le président sortant qui affirme avoir gagné avec 80% des voix fait de son investiture une opération des services spéciaux, sous protection des forces antiémeutes et dans le secret», a ironisé sur la messagerie Telegram l’un des représentants de l’opposition, Pavel Latouchko, exilé comme beaucoup de ses camarades.

Selon l’agence Belta, le président Loukachenko a lui fait état de sa «fierté» dans son discours inaugural devant de hauts responsables triés sur le volet. «Nous n’avons pas seulement élu un président, nous avons défendu nos valeurs, la vie dans la paix, la souveraineté et l’indépendance du pays», a-t-il dit.

Contestation inédite

Alexandre Loukachenko est confronté depuis la présidentielle du 9 août à une contestation inédite, des dizaines de milliers de personnes sortant notamment dans la rue chaque dimanche, à Minsk, pour dénoncer sa réélection jugée frauduleuse, et cela malgré la répression du mouvement.

Les premiers jours, les manifestations ont été réprimées très violemment et des milliers de personnes ont été arrêtées. Les figures de l’opposition ont été soit incarcérées soit contraintes à l’exil ces dernières semaines, comme la candidate Svetlana Tikhanovskaïa, une novice en politique, qui a galvanisé les foules durant la campagne électorale et revendique la victoire au scrutin.

Alexandre Loukachenko, qui accuse les Occidentaux d’avoir fomenté la protestation, a promis une vague réforme constitutionnelle pour répondre à cette crise politique mais il a exclu tout dialogue avec les détracteurs du régime qu’il pilote depuis 1994.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pouvoir le 23.09.2020 20:17 Report dénoncer ce commentaire

    Le pouvoir et la corruption sont le maître mot de ces états parasites. Trop de démocratie n'est pas bon mais pas de démocratie est vraiment mauvais.

  • Lubie le 23.09.2020 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtons de vouloir imposer la démocratie à tout le monde, il y a aucunes chances que cela arrive en Biélorussie aussi même si cela m'attriste , la Russie ne laissera pas faire.

  • un exemple le 23.09.2020 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    encore un pays de bon droit! haha

Les derniers commentaires

  • Pouvoir le 23.09.2020 20:17 Report dénoncer ce commentaire

    Le pouvoir et la corruption sont le maître mot de ces états parasites. Trop de démocratie n'est pas bon mais pas de démocratie est vraiment mauvais.

  • LEONIDAS le 23.09.2020 19:20 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo pour le Président de la Biélorussie !! L'Europe n'a pas le droit d'effectuer commentaires o provocations vers autre pays étranger!

  • Dejan le 23.09.2020 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo au président Alexandre Loukachenko! Bon courage contre ces terroristes du dimanche.

    • duvaro le 23.09.2020 15:53 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo, oui vive le bien aimé Président Alexandre Grégoriévitch, allié éternel de Vladimir Vladimirovitch.

    • Dejan le 23.09.2020 16:39 Report dénoncer ce commentaire

      Merci duvaro, nos deux nations, Russie et Biélorussie, -union indestructible des républiques libres réunie pour toujours par la Grande Russie, et salutations à vous!

    • LEONIDAS le 23.09.2020 19:21 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo !! quelques Luxembourgeoises sont avec vous !!

  • un exemple le 23.09.2020 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    encore un pays de bon droit! haha

  • NoComent le 23.09.2020 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Ah ça pour faire passer un coup en douce ils sont tous forts les dirigeants, et c'est jamais des bonnes nouvelles parce que celles là ils les clament hautvet fort !