Politique au Brésil

12 septembre 2018 06:56; Act: 12.09.2018 11:15 Print

Lula renonce à la présidentielle au Brésil

L'ancien président brésilien, incarcéré pour corruption mais jusqu'à présent en tête dans les sondages, a officiellement jeté l'éponge. Il a désigné son remplaçant.

storybild

Fernando Haddad sera le candidat du Parti des travailleurs, avec pour colistière Manuela D'Avila. (photo: AFP/Nelson Almeida)

Sur ce sujet
Une faute?

Lula a finalement jeté l'éponge: incarcéré pour corruption et déclaré inéligible d'un scrutin dont il était favori, l'ex-président a renoncé mardi à être candidat à la présidentielle au Brésil et a passé le témoin à son colistier Fernando Haddad. «Je veux demander, de tout cœur, à tous ceux qui voudraient voter pour moi, de voter pour Fernando Haddad», a exhorté Luiz Inacio Lula da Silva dans une «Lettre au peuple brésilien» lue devant plusieurs centaines de militants rassemblés aux portes de sa prison.

«C'est le moment de sortir dans la rue la tête haute et de gagner cette élection», a lancé par la suite M. Haddad, 55 ans, qui a rendu visite à son mentor plusieurs heures lundi et mardi, et a été acclamé aux cris de «Brésil, urgent, Haddad président!» À ses côtés, son épouse, Ana Estela, a fondu en larmes. Fernando Haddad aura pour colistière Manuela D'Avila, du Parti communiste du Brésil (PCdoB), âgée de seulement 37 ans. Après les discours, les militants se sont tournés vers les fenêtres de la cellule de l'icône de la gauche pour crier «Bonne nuit président Lula!».

Dans sa lettre, l'ex-ouvrier métallurgiste de 72 ans a estimé qu'il avait été contraint «de prendre cette décision (de renoncer à sa candidature) dans un délai imposé de façon arbitraire». En invalidant la candidature de Lula le 1er septembre, le Tribunal supérieur électoral (TSE) avait fixé ce mardi comme date limite au PT pour lui trouver un remplaçant. L'ex-président (2003-2010), qui purge depuis avril, une peine de 12 ans et un mois pour corruption passive et blanchiment d'argent, a été déclaré inéligible en vertu d'une loi qui interdit à toute personne condamnée en deuxième instance de se présenter.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lénine Staline Poutine le 12.09.2018 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Victime d'une justice injuste qui défie son pouvoir. Triste destin !

Les derniers commentaires

  • Lénine Staline Poutine le 12.09.2018 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Victime d'une justice injuste qui défie son pouvoir. Triste destin !

    • @Lénine Staline Poutine le 12.09.2018 10:37 Report dénoncer ce commentaire

      justice injuste? Vous travaillez là ou comment est-ce que vous savez cela?

    • Taka Takata le 12.09.2018 12:25 Report dénoncer ce commentaire

      Le haut commissariat aux droits de l'homme des nations unies a estimé que Lula devait pouvoir se présenter aux élections... oui, on peut penser que cette officine de l'ONU est vendue aux bolchéviks ou bien qu'elle ne s'est pas informée avant de s'exprimer... plus sérieusement l'affaire Lula est un coup d'état, d'une nouvelle forme, dans ces pays une poignée de familles exploitent tout et tous, ça se voit jusque dans la Mer de Caraïbes polluée par des algues à cause des excès de l'agriculture brésilienne hors de tout contrôle. Ces mêmes propriétaires terriens tueraient pour leurs privilèges.