Mexique

08 août 2019 07:56; Act: 08.08.2019 11:24 Print

Lynchés après une tentative d'enlèvement

Accusés d'enlèvement par la population, cinq hommes ont été pendus dans un village situé à 160 kilomètres de Mexico.

storybild

La police n'a rien pu faire pour empêcher le lynchage. (Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Cinq hommes ont été lynchés mercredi dans un village du centre du Mexique par quelque 200 habitants qui les accusaient d'avoir tenté d'enlever un paysan, ont annoncé les autorités. Les cinq hommes ont été pendus à Tepexco, un village de l'État de Puebla, situé à environ 160 kilomètres de Mexico.

Initialement, deux hommes ont enlevé un paysan, mais des policiers ont pu les arrêter alors qu'ils voulaient s'enfuir, a indiqué le gouvernement de l'État de Puebla. Les villageois ont alors fermé l'accès à la localité et se sont emparés des deux hommes arrêtés sans que la police ne puisse les en empêcher.

Deux autres individus, dont un mineur, ont été découverts alors qu'ils se cachaient par les villageois qui ont pensé qu'il s'agissait de complices des deux premiers. Un cinquième homme, qui s'était rendu auprès de la police locale pour l'interroger sur les ravisseurs présumés, a lui aussi été capturé par les villageois.

«Fatigués» de la délinquance

Les autorités ont tenté de raisonner les habitants, mais «les villageois hostiles ont refusé le dialogue et plus tard ont tué les cinq personnes qu'il détenaient», a déclaré Fernando Manzanilla, un responsable du gouvernement de l'État de Puebla. Les cinq hommes ont été pendus sur la place centrale du village sans que la police locale et la garde civile n'interviennent car elles craignaient un affrontement majeur avec les habitants déchaînés, a indiqué M. Manzanilla.

Par ailleurs, un automobiliste qui passait par là a été tué par des tirs de la police lors de l'arrestation des deux premiers suspects. «Les gens sont fatigués» de la délinquance, «ils n'ont plus confiance» dans les autorités, a déclaré M. Manzanilla. «C'est un problème du pays, c'est un problème de l'État», a-t-il précisé. Depuis le début de l'année 2019, 16 personnes sont mortes lynchées au Mexique.

(L'essentiel/afp)