Coronavirus au Brésil

24 septembre 2020 07:36; Act: 24.09.2020 09:47 Print

Manaus aurait atteint l'immunité collective

66% des habitants de cette ville brésilienne, située dans la forêt amazonienne, posséderaient des anticorps contre le coronavirus, selon une étude.

storybild

Ce taux serait suffisamment élevé pour que la maladie ne puisse plus se propager efficacement. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Les habitants de la ville brésilienne de Manaus, fortement infectés par le coronavirus, bénéficieraient désormais d’un niveau d’immunité collective permettant de contrôler la circulation virale, selon une étude préliminaire publiée mercredi. Selon le modèle mathématique utilisé par cette étude, publiée sur le site medRxiv, 66% des habitants de Manaus, où la pandémie a fait un passage aussi rapide que brutal, posséderaient des anticorps contre le coronavirus.

Ce taux serait suffisamment élevé pour que la maladie ne puisse plus se propager efficacement, a indiqué le groupe de 34 chercheurs brésiliens et internationaux, auteurs de cette étude qui n’a cependant pas encore fait l’objet d’un examen par des pairs. Située dans la forêt amazonienne, Manaus a été le théâtre d’images d’hôpitaux débordés, de cadavres entassés dans des camions frigorifiques et de fosses communes lorsque l’épidémie y était à son apogée, en mai. Manaus a enregistré 2 462 décès dus au Covid-19. Si c’était un pays, il aurait le deuxième taux de mortalité le plus élevé au monde, avec 100,7 décès pour 100 000 habitants.

Immunité de courte durée?

Mais le nombre de décès dans cette ville de 2,2 millions d’habitants a chuté de façon spectaculaire ces dernières semaines, pour atteindre une moyenne de 3,6 par jour au cours des 14 derniers jours. «Il apparaît que l’exposition au virus lui-même ait entraîné une baisse du nombre de nouveaux cas et de décès à Manaus», a déclaré le coordinateur de l’étude, le professeur de médecine de l’université de São-Paulo, Ester Sabino, à la Fondation de soutien à la recherche de l’État de São Paulo (Fapesp) qui a contribué à financer l’étude.

Manaus est l’une des villes du Brésil qui se déconfine le plus rapidement, pour ses écoles, entreprises, bars ainsi que son célèbre opéra. Cependant, pour des experts de la santé, chercher à atteindre l’immunité grégaire serait une voie dangereuse pour les décideurs politiques. «L’immunité collective par infection naturelle n’est pas une stratégie, c’est le signe qu’un gouvernement n’a pas réussi à contrôler une épidémie et qu’il en paie le prix en vies perdues», a tweeté Florian Krammer, professeur de microbiologie à l’école de médecine Icahn de l’hôpital Mount Sinai, à New York.

D’autres experts ont également averti que l’immunité pourrait être de courte durée après une infection. Le Brésil est le second pays le plus endeuillé au monde par la pandémie, derrière les États-Unis, avec plus de 138 000 morts.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • waateppes le 24.09.2020 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    On a juste deux possibilités: Soit on s'immunise pour atteindre l'immunité de groupe soit on se vaccine, combien d'entre vous croyez sur la mise sur le marché d'un vaccin qui nous protège dans un proche avenir hein?

  • Millennial Beau Gosse le 24.09.2020 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    Les endroits durement touchés par la première vague résistent beaucoup mieux grâce à l’immunité acquise. Regardez le Nord-Est des USA en particulier New York.

  • Moins de mesures égoïstes le 25.09.2020 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà, l'étude doit être validée pour conclure. Ensuite, si l'immunité est de courte durée, ça peut quand même les protéger pour éradiquer le covid de leur zone. Mais ensuite, l'immunité se perd, et l'importation du covid avec les voyages va les exposer à nouveau et inévitablement. Cela reste une stratégie dangereuse. Encore une fois, une action coordonnée au niveau mondial est la seule qui permette de lutter efficacement, au lieu des actions égoïstes des pays sans concertation avec les autres.

Les derniers commentaires

  • Moins de mesures égoïstes le 25.09.2020 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà, l'étude doit être validée pour conclure. Ensuite, si l'immunité est de courte durée, ça peut quand même les protéger pour éradiquer le covid de leur zone. Mais ensuite, l'immunité se perd, et l'importation du covid avec les voyages va les exposer à nouveau et inévitablement. Cela reste une stratégie dangereuse. Encore une fois, une action coordonnée au niveau mondial est la seule qui permette de lutter efficacement, au lieu des actions égoïstes des pays sans concertation avec les autres.

  • Millennial Beau Gosse le 24.09.2020 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    Les endroits durement touchés par la première vague résistent beaucoup mieux grâce à l’immunité acquise. Regardez le Nord-Est des USA en particulier New York.

  • waateppes le 24.09.2020 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    On a juste deux possibilités: Soit on s'immunise pour atteindre l'immunité de groupe soit on se vaccine, combien d'entre vous croyez sur la mise sur le marché d'un vaccin qui nous protège dans un proche avenir hein?

  • Et oui le 24.09.2020 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    y a juste à voir la Suède avec ses soit disant chiffres plus important de mort que les autres, alors qu'il n'en ai rien du tout si on compare mort/habitants, sont à l'heure actuelle le seul pays sans deuxième vague. Alors que le masque n'est pas obligatoire contrairement à .... partout. Etrange non ? Y aurait il une immunité collective, ce qu'ils ont cherché par leur stratégie de non confinement. En comparaison la Suède avait 2 fois moins de lit d’hôpitaux par habitant que la France par exemple. Pas de surcharge à ce niveau la, pas plus de morts, pas de deuxième vague. Ca doit être la chance.

    • n'est pas dieu qui veut le 24.09.2020 10:21 Report dénoncer ce commentaire

      oui la chance. C'est un facteur important de cette pandémie. Aujourd'hui vous pouvez l'avoir et avoir le nez qui coule ou vous faire hospitaliser en réanimation. On dira vous avez de la chance ou pas. Alors trouvez cela étrange, je ne vois pas trop le rapport. On juge avec ce que l'on sait pour le moment. Israël avait la bonne méthode et aujourd'hui, on ne les prends plus vraiment en exemple... Peut être un jour on aura une vrai explication mais pour le moment, oser dire qu'une façon ou l'autre est la bonne c'est une peu se prendre pour dieu...

    • @Et oui le 24.09.2020 10:58 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut arreter de raconter n importe quoi. La Suede subit une deuxieme vague au moins aussi forte que dans les autres pays, il suffit juste de reagrder les chiffres. Pour ce qui concerne le nombre de morts par habitants, faites le calcul vous meme: Suede 5876 / 10 millions, Norvege 267 / 5 millions, ca fait 10 fois plus la Suede. La Suede et la Norvege ont des systemes de santé comparables.

    • Et oui le 24.09.2020 11:17 Report dénoncer ce commentaire

      C'est le seul pays ayant adopté cette stratégie que le monde entier à fustigé. C'est certain qu'il n'y a pas d'autre exemple donc on ne peut pas faire de lien. N'empêche que les faits sont la. Après il y a un autre facteur dans les pays nordique, la discipline collective que les pays plus au sud n'ont pas forcement.

    • @Et oui le 24.09.2020 11:29 Report dénoncer ce commentaire

      Soit disant chiffres de morts plus eleves? Et bien prenez le nombre de morts, divisez par la population, et comparez a ses voisins. 10 fois plus de morts (par habitants) en suede qu en Norvege, 5 fois plus qu au Danemark. Les faits sont têtus. Et pour la 2e vague, il suffit de regarder l'evolution des chiffres: ca augmente comme partout ailleurs.

    • Vos sources le 24.09.2020 11:51 Report dénoncer ce commentaire

      Compare pas la Suède à la France, mais plutôt à son voisin direct, la Finlande par exemple. La Suède à 5 fois plus de morts que la Finlande à proportion égale... Le chiffres sont dispo sur internet et accessibles à tous. Sinon parler d'imunité collective, alors que pour le moment l'imunité observée est au mieux de quelques mois, est un non-sens.

    • @n'est pas dieu qui veut le 24.09.2020 12:10 Report dénoncer ce commentaire

      99 % des personnes infectées n'a pas eu de symptômes ou que de symptômes légers svt worldometers!

    • Lestrollsrusses le 24.09.2020 12:11 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut sources, car pour débat sérieux et scientifique, svp!

    • @@n'est pas dieu qui veut le 24.09.2020 17:26 Report dénoncer ce commentaire

      Citer worldometer comme source, c est assez drôle. Ceux qui citent des stats qui n ont jamais ete faites?

    • Chiffres incomparables le 25.09.2020 09:21 Report dénoncer ce commentaire

      Franchement, je regarde de moins en moins les chiffres, car je doute de leur valeur. Déjà, pour ce qui est de l'OMS ils sont rectifiés sans cesse pour enlever des cas positifs d'il y a plusieurs jours/mois. Les critères de chaque pays sont aussi différents. Pourquoi en Allemagne si peu de morts alors que les mesures sont bien plus laxistes qu'en France ? Aucune raison a priori qu'ils soient épargnés. On compare juste des fraises avec des asperges, finalement.