En Israël

29 mars 2020 10:21; Act: 30.03.2020 19:07 Print

Médecins arabes et juifs main dans la main

En Israël, médecins juifs et arabes œuvrent ensemble, côte à côte, pour combattre l'épidémie de coronavirus et faire taire aussi les propagateurs de la «haine».

storybild

Près de Tel-Aviv, l'hôpital Sheba est classé parmi les meilleurs au monde et ses responsables affirment que c'est grâce au travail qu'effectuent les soignants arabes et juifs. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Il n'y a pas de différence entre nous». En Israël, médecins juifs et arabes œuvrent ensemble, côte à côte, en première ligne pour combattre l'épidémie de coronavirus et faire taire aussi les propagateurs de la «haine». Près de Tel-Aviv, l'hôpital Sheba est classé parmi les meilleurs au monde et ses responsables affirment que c'est grâce au travail qu'effectuent les soignants arabes et juifs, dans une société pourtant marquée par les divisions.

«Nous travaillons ensemble avec l'équipe médicale arabe et pas seulement au temps du corona», rapporte Rafi Walden, directeur adjoint émérite de l'établissement. «Sans (les médecins arabes), le système de santé israélien s'effondrerait», affirme-t-il à l'AFP, estimant qu'il n'y a aucune différence entre eux et les soignants juifs.

Une photo virale

Les Arabes israéliens, descendants des Palestiniens restés sur leurs terres après la création d'Israël en 1948 qui représentent environ 20% de la population israélienne, se disent régulièrement victimes de discrimination sociale et dénoncent la loi de l'État-nation qui consacre le caractère juif d'Israël.

Mais ironie du sort au temps du coronavirus, une photo de deux infirmiers faisant la prière devant leur ambulance est devenue virale: l'un, juif, prie tourné vers Jérusalem, l'autre, musulman, agenouillé sur un tapis de prière en direction de La Mecque.

(L'essentiel/afp)