Tueur en série

20 janvier 2011 13:02; Act: 20.01.2011 13:20 Print

Michel Fourniret est redevenu célibataire

Le tueur en série français et son épouse et complice Monique Olivier ont divorcé par accord réciproque en juillet dernier, a-t-on appris jeudi.

storybild

Les époux, tous deux condamnés à la réclusion à perpétuité pour des meurtres de jeunes filles, ont divorcé en juillet. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Le divorce a été prononcé par le juge des affaires familiales de Charleville-Mézières le 2 juillet 2010, a indiqué le parquet de cette ville des Ardennes, confirmant une information du journal Le Parisien/Aujourd'hui en France. Les époux avaient entamé une procédure de divorce à l'initiative de Monique Olivier en octobre 2008, quatre mois après leur condamnation par la cour d'assises des Ardennes.

Monique Olivier, âgée de 62 ans, et Michel Fourniret, qui aura 69 ans en avril, se sont mariés en 1989, deux ans après avoir commencé une correspondance alors que lui était en prison. Ils ont un fils, Sélim, né en 1988. Monique Olivier avait fait part dès 2006 de son souhait de divorcer, peu après avoir accusé son mari de plusieurs meurtres.

Sous le coup de plusieurs accusations

Le 28 mai 2008, la cour d'assises des Ardennes a condamné Michel Fourniret à la perpétuité incompressible pour sept meurtres de jeunes filles commis entre 1987 et 2001, et sa femme à la perpétuité, assortie d'une peine de sûreté de 28 ans, pour complicité.

Fourniret est par ailleurs sous le coup d'une inculpation pour les enlèvements et assassinats de deux autres jeune filles, et Monique Olivier pour complicité. Il est aussi inculpé de l'assassinat de la compagne d'un malfaiteur et ancien compagnon de cellule qu'il aurait tuée en 1988 avec Monique Olivier après avoir déterré des lingots d'or issus d'un braquage.

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Anonym le 20.01.2011 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    Information inutile :-) Bonne journée.

  • Caple le 20.01.2011 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas trop l'interêt de l'info. Vous leur fournissez des abonnements annuels à Meetic?

Les derniers commentaires

  • Anonym le 20.01.2011 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    Information inutile :-) Bonne journée.

  • Caple le 20.01.2011 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois pas trop l'interêt de l'info. Vous leur fournissez des abonnements annuels à Meetic?