George Floyd

04 août 2020 10:06; Act: 04.08.2020 10:30 Print

«Monsieur l’agent, ne me tirez pas dessus»

Des nouvelles images de l’arrestation de George Floyd ont fuité dans la presse. Elles montrent toute la scène tournée par les caméras corporelles de deux agents.

Sur ce sujet
Une faute?

Le tabloïd britannique Daily Mail a publié, lundi, deux vidéos tournées par les bodycams (caméras corporelles) des agents impliqués dans la mort de George Floyd. L’enregistrement débute au moment où l’agent Lane toque avec sa torche à la fenêtre de la voiture de Floyd. Celui-ci est accusé d’avoir tenté d’écouler un faux billet de 20 dollars. Floyd ouvre la porte et implore Lane de ne pas le tuer alors qu’il se retrouve avec un pistolet pointé sur son visage. «Monsieur l’agent ne me tirez pas dessus. Je viens de perdre ma mère, mon ami». Floyd se met à pleurer quand l’agent le sort de la voiture et lui met les menottes.

Après une brève altercation pour le faire monter dans la voiture de patrouille, les images montrent Floyd sur le trottoir avec le genou de Derek Chauvin sur le cou pour l’immobiliser. Floyd se lamente alors plusieurs fois de ne pas réussir à respirer. Il appelle sa mère plusieurs fois, mais sa voix est toujours plus faible. «Probablement je mourrais de cette manière», susurre-t-il.

Enquête ouverte

Un tribunal du Minnesota a ouvert une enquête pour savoir comment le Daily Mail a pu se procurer ces images. Le quotidien britannique a précisé que les vidéos ont été transmises par le biais de son site web. Celui-ci a diffusé environ 10 minutes d’images prises par la caméra corporelle de l’ex-policier Thomas Lane et 18 minutes prises par la caméra de l’ex-agent J. Alexander Kueng.

George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans est mort à Minneapolis, le 25 mai dernier, après que l’agent Derek Chauvin a maintenu son genou sur son cou pendant plus de huit minutes. Floyd se plaignait de ne pas réussir à respirer. La mort de George Floyd a déclenché des manifestations dans le monde entier.

Derek Chauvin est accusé de meurtre au deuxième degré, de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire. Les trois autres policiers Thomas Lane, J. Alexander Kueng et Tou Thao sont accusés de s’être rendus complices. Les quatre agents ont tous été congédiés.

(L'essentiel/atk)