Japon

29 novembre 2019 07:55; Act: 29.11.2019 10:06 Print

Mort à 101 ans de l'ex Premier ministre Nakasone

Yasuhiro Nakasone, Premier ministre conservateur du Japon, entre 1982 et 1987, connu notamment pour avoir renforcé l'alliance de sécurité avec les États-Unis, est mort vendredi.

storybild

Lors d'un voyage officiel à Venise, en 1987. (photo: AFP/Mike Sargent)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce fin diplomate s'était appliqué à intensifier les liens militaires avec les États-Unis, dans le contexte de la guerre froide et en dépit de fortes frictions commerciales entre Tokyo et Washington. Considérant les États-Unis comme «le plus important partenaire du Japon», il avait gagné l'amitié du président américain Ronald Reagan: les deux hommes s'appelaient d'ailleurs par leurs diminutifs, d'où le surnom «Ron-Yasu» donné par les médias à leur tandem.

Dès son premier discours en tant que chef du gouvernement, M. Nakasone avait déclaré que la politique étrangère du Japon, vaincu par les Alliés en 1945, visait à devenir un membre à part entière du «monde libre» conduit par l'Europe occidentale et les États-Unis. Il a brisé des tabous du Japon pacifiste d'après-guerre, en décidant de fournir des technologies militaires aux États-Unis et de casser le plafond du budget annuel de la Défense.

Ses vues nationalistes lui ont attiré les foudres de l'extrême gauche japonaise, à une époque où le mouvement pacifiste local était encore plus fort qu'au lendemain de la défaite du pays à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Grand adepte du libéralisme économique comme Ronald Reagan, M. Nakasone a aussi mené une importante vague de privatisations au Japon, dans les transports ferroviaires et les télécommunications notamment.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Belge, une fois le 29.11.2019 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'aura plus besoin de sonner maintenant! OK je sors!

Les derniers commentaires

  • Le Belge, une fois le 29.11.2019 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'aura plus besoin de sonner maintenant! OK je sors!