En Islande

23 juillet 2019 06:59; Act: 23.07.2019 07:53 Print

Mystère autour du décès de 50 baleines

La découverte d'une cinquantaine de baleines pilotes, mortes sur une plage islandaise, reste inexpliquée.

storybild

52 cétacés gisant dans le sable d'une plage islandaise ont été retrouvés le 18 juillet par un pilote.

Sur ce sujet
Une faute?

Une cinquantaine de baleines pilotes ont péri échouées la semaine dernière sur une plage d'Islande, un phénomène fréquent mais rarement fatal chez ces cétacés et qui reste inexpliqué, a-t-on appris lundi auprès de scientifiques. Ce sont 52 animaux gisant sur le sable qui ont été repérés sur une plage sauvage de Longufjorur, dans l'ouest de l'île de l'Atlantique nord, le 18 juillet, par un pilote d'hélicoptère transportant des touristes.

Des biologistes devaient se rendre sur place mardi pour prélever des échantillons sur les mammifères marins, une espèce abondante dans l'Atlantique estimée entre 500 000 et 800 000 individus. «Régulièrement on voit des baleines pilotes s'échouer. Ce n'est pas inhabituel (...) mais la plupart du temps on les repère en peu de temps, avant qu'elles meurent, et on peut les aider à regagner le large», explique à l'AFP Gisli Vikingsson de l'Institut de recherche marine de Reykjavik.

Interférence de champs magnétiques?

Les baleines sont particulièrement vulnérables lorsqu'elles se rapprochent des côtes pour chasser leurs proies et que les eaux de littoral sont peu profondes. Les raisons pour lesquelles elles s'échouent, et en si grand nombre, demeurent mystérieuses.

Certaines théories évoquent l'interférence de champs magnétiques, d'autres soulignent le rôle central d'un individu dominant au sein d'un groupe qui le suit «quoi qu'il arrive», rappelle Gisli Vikingsson.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le petit frenchie le 23.07.2019 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Nous on fait la même chose avec nos politiciens non ?

Les derniers commentaires

  • Le petit frenchie le 23.07.2019 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    Nous on fait la même chose avec nos politiciens non ?