Xi Jinping

23 octobre 2020 09:04; Act: 23.10.2020 11:16 Print

«Nous ne resterons jamais les bras croisés»

Le président Xi Jinping a profité du 70e anniversaire de l’entrée de la Chine dans la guerre de Corée pour faire passer un message aux États-Unis.

storybild

Xi Jinping a profité de l’occasion pour fêter une «victoire» sur les États-Unis. (photo: AFP/Nicolas Asfouri)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président chinois Xi Jinping a solennellement célébré, vendredi, le 70e anniversaire de l’entrée de son pays dans la guerre de Corée (1950-53). Il a profité de l’occasion pour fêter une «victoire» sur les États-Unis.

«Après un combat acharné, les troupes chinoises et coréennes ont vaincu des adversaires armés jusqu’aux dents et brisé le mythe de l’invincibilité de l’armée américaine», a-t-il déclaré sous les applaudissements de milliers de militaires et d’anciens combattants en uniforme. Selon le bilan chinois, près de 200 000 soldats envoyés par Pékin combattre au côté de la Corée du Nord ont péri lors du conflit face aux troupes de la coalition internationale, principalement américaines, alliées à la Corée du Sud.

Allusion à Taïwan

Soixante-dix ans plus tard, outre leur rivalité commerciale, diplomatique et technologique, la Chine et les États-Unis se mesurent aussi militairement en mer de Chine méridionale, une zone revendiquée en quasi-totalité par Pékin, où la marine américaine effectue des missions de défense de la «liberté de navigation».

«Nous ne resterons jamais les bras croisés quand notre souveraineté est menacée et nous ne laisserons jamais quelque armée que ce soit envahir ou diviser notre pays», a lancé Xi Jinping. Il faisait allusion à Taïwan, revendiquée depuis sept décennies par le régime communiste, mais armée par les États-Unis. Pékin n’a jamais renoncé à la possibilité de reprendre l’île par la force au cas où cette dernière proclamerait formellement son indépendance.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • République de Taiwan le 23.10.2020 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que les Coréens du Nord sont tout heureux d'avoir reçu l'appui de Mao et sa clique vu le développement et la prospérité qui en ont suivi...

  • Le Belge, une fois, le vrai le 23.10.2020 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'arrogance de la Chine et ses visées impérialistes n'annonce rien de bon pour les décennies à venir ...

  • Le Belge, une fois, le vrai le 23.10.2020 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on lit entre les lignes, il faut comprendre que la RPC de Pékin se réserve le doit d'annexer Taïwan bientôt. Et rien ne pourra les empêcher, donc un conseil aux Taïwanais : l'exil, pendant qu'il est encore temps ... Vers l'Australie par ex. ou le Canada !

Les derniers commentaires

  • kamel le 23.10.2020 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fdp qui tue lés frères mus

  • Le Belge, une fois, le vrai le 23.10.2020 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on lit entre les lignes, il faut comprendre que la RPC de Pékin se réserve le doit d'annexer Taïwan bientôt. Et rien ne pourra les empêcher, donc un conseil aux Taïwanais : l'exil, pendant qu'il est encore temps ... Vers l'Australie par ex. ou le Canada !

  • Le Belge, une fois, le vrai le 23.10.2020 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'arrogance de la Chine et ses visées impérialistes n'annonce rien de bon pour les décennies à venir ...

  • Le viet le 23.10.2020 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne manquerait plus qu'on retrouve le même scénario avec le Viêt-Nam du Sud où les américains (Henry Kissinger) l'ont abandonné pour avoir des relations commerciales avec la Chine. Puis on connait la suite: des millions de vietnamiens ont fui le régime communiste par bâteau (on les appelle les Boat People)

  • République de Taiwan le 23.10.2020 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que les Coréens du Nord sont tout heureux d'avoir reçu l'appui de Mao et sa clique vu le développement et la prospérité qui en ont suivi...