Conflit israélo-palestinien

15 août 2020 08:47; Act: 15.08.2020 09:15 Print

Nouvelles représailles israéliennes à Gaza

En «réponse» à la poursuite des lancers de ballons incendiaires, l’armée israélienne a frappé des positions du Hamas vendredi soir à Gaza.

storybild

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré qu’une femme enceinte et un enfant âgé de trois ans avaient été blessés dans les bombardements et transportés à l’hôpital. (Image d’illustration) (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’armée israélienne a annoncé vendredi soir de nouveaux bombardements contre des positions du Hamas dans la bande de Gaza. Les raids faisaient suite à des lancers de ballons incendiaires de l’enclave palestinienne vers le territoire israélien.

«Des avions de combat, des hélicoptères militaires et des chars ont ciblé des positions du Hamas dans la bande de Gaza» incluant «un système de défense naval utilisé par le Hamas, des infrastructures souterraines et des postes d’observation», a annoncé l’armée israélienne dans un bref communiqué ajoutant avoir agi en «réponse» à la poursuite des lancers de ballons incendiaires.

Le Croissant-Rouge palestinien a pour sa part déclaré qu’une femme enceinte et un enfant âgé de trois ans avaient été blessés dans les bombardements et transportés à l’hôpital.

Poste de contrôle fermé

Ces frappes interviennent au lendemain de l’annonce d’un accord de normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis, fustigé par les Palestiniens, y compris les islamistes du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza.

Mais au cours de la semaine passée, l’armée israélienne a revendiqué une série d’attaques nocturnes contre des positions du Hamas, en réponse à des tirs de ballons incendiaires dont certains sont à l’origine d’incendies de broussailles dans le sud d’Israël qui n’ont toutefois pas fait de victimes. En réponse à ces lancers de projectiles, Israël a aussi fermé mardi le poste de Kerem Shalom, où entrent les marchandises à Gaza.

Malgré une trêve l’an dernier, favorisée par l’ONU, l’Égypte et le Qatar, les deux camps s’affrontent sporadiquement avec des tirs de roquettes, d’obus de mortier ou de ballons incendiaires de Gaza et des frappes de l’armée israélienne en représailles.

(L'essentiel)