Enjeu climatique

06 avril 2019 17:26; Act: 06.04.2019 17:31 Print

Obama soutient la mobilisation des jeunes

L'ancien président américain a montré son enthousiasme par rapport aux jeunes qui se mobilisent à travers le monde contre le réchauffement climatique.

storybild

Barack Obama a alerté sur l'état de la planète. (photo: AFP/John Macdougall)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancien président américain Barack Obama a salué, samedi à Berlin, la mobilisation des jeunes, tous les vendredi, contre le changement climatique. «Plus tôt vous commencez, mieux c'est», a lancé M. Obama lors d'un dialogue avec des jeunes à Berlin. Il a apporté un soutien appuyé à la mobilisation des jeunes, initiée par la Suédoise Greta Thunberg, tous les vendredi en faveur du climat.

«Beaucoup de ces personnes ne peuvent pas voter, elles sont encore trop jeunes pour voter mais elles savent ce qui se passe», a ajouté M. Obama. «Vous ne laisseriez pas vos grands-parents décider quelle musique vous écoutez, ou quels vêtements vous portez. Pourquoi les laisser décider dans quel monde vous allez vivre?», a-t-il fait valoir. «Combattre le changement climatique est un défi existentiel», a déclaré l'ex-président, pour qui «la planète sur laquelle nous vivons est en danger». M. Obama, qui a quitté la Maison blanche début 2017 après deux mandats, est en Allemagne depuis jeudi pour promouvoir sa Fondation, destinée à contribuer à l'émergence des «dirigeants de demain».

Barack Obama avait signé fin 2015 l'accord de Paris sur le climat. Son successeur, Donald Trump, a décidé en juin 2017 de quitter l'accord, qui vise à contenir le réchauffement mondial sous les +2°C. M. Obama, reçu la veille par la chancelière allemande Angela Merkel, a par ailleurs livré un message empreint de gravité sur la situation actuelle. En Europe occidentale, «vous n'avez probablement jamais aussi bien vécu, mais des forces puissantes agissent, comme le changement climatique, la crise financière, le nationalisme, en particulier d'extrême droite», a-t-il mis en garde, appelant les Européens à voter aux élections du 26 mai.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Viet le 06.04.2019 23:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En espérant que ce mouvement n'aie pas un air de "Révolution culturelle" comme ce fut le cas en Chine ...

Les derniers commentaires

  • Viet le 06.04.2019 23:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En espérant que ce mouvement n'aie pas un air de "Révolution culturelle" comme ce fut le cas en Chine ...