Affaire Snowden

17 janvier 2014 14:59; Act: 17.01.2014 16:45 Print

Obama va enterrer le programme de surveillance

Le président américain va annoncer vendredi la fin d'un programme consistant à collecter des métadonnées téléphoniques, selon un haut responsable de son administration.

storybild

Confronté aux révélations d'Edward Snowden, Barack Obama est contraint de réformer le système de surveillance des États-Unis. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans son allocution prévue vendredi à 11h (17h au Luxembourg), M. Obama «dira qu'il donne l'ordre d'une transition qui mettra fin au programme de collecte des métadonnées téléphoniques tel qu'il existe actuellement», a indiqué ce responsable sous couvert d'anonymat. Cette transition aboutira à un système dans lequel l’État ne détiendra plus ces énormes quantités d'informations, a-t-il ajouté. Le programme concerné découle du «Patriot Act», vaste ensemble de lois sécuritaires votées après les attentats du 11 septembre. Les opérateurs téléphoniques américains fournissent à la NSA les métadonnées de l'ensemble des appels téléphoniques passés aux États-Unis.

Ces métadonnées sont comparables à celles d'une facture téléphonique: numéro appelé, durée de l'appel, horaire. Mais elles n'incluent ni le nom de l'abonné ni l'enregistrement des conversations. La NSA affirme que cette base de données est indispensable pour repérer d'éventuels complices de suspects terroristes sur le territoire américain. Elle a fait l'objet de 300 recherches en 2012 par les 22 analystes de la NSA habilités à y accéder. «Le président estime que le programme traite de capacités importantes qui nous permettent de lutter contre le terrorisme, mais que nous devrions préserver ces capacités tout en répondant aux inquiétudes relatives aux libertés publiques et à la protection de la vie privée», a précisé le haut responsable.

Un rapport d'ici au 28 mars.

Lors de son discours au département de la Justice vendredi, M. Obama annoncera aussi que dans l'attente de l'expiration du programme, la consultation de la base de données sera désormais soumise à une «décision de justice». En outre, M. Obama a demandé au ministre de la Justice, Eric Holder, et aux dirigeants des agences de renseignements de lui rendre un rapport d'ici au 28 mars «sur la façon de préserver les capacités nécessaires du programme, sans que l’État détienne les métadonnées». Il consultera les élus du Congrès sur la question, a conclu le responsable.

Le discours de M. Obama, très attendu, intervient sept mois après le début de révélations explosives sur les pratiques de surveillance de l’État fédéral américain, dues à l'ancien analyste du renseignement en fuite Edward Snowden.

(L'essentiel/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Croyezmoi le 17.01.2014 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sûr et la marmotte elle met le chocolat dans le papier.

  • foududuc le 17.01.2014 16:32 Report dénoncer ce commentaire

    je vais surmentle croire

Les derniers commentaires

  • foududuc le 17.01.2014 16:32 Report dénoncer ce commentaire

    je vais surmentle croire

  • Croyezmoi le 17.01.2014 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sûr et la marmotte elle met le chocolat dans le papier.

    • Nuance le 17.01.2014 20:34 Report dénoncer ce commentaire

      C'est la souris qui met le cookie dans le paquet TCP/IP.