Tollé aux États-Unis

22 avril 2017 20:31; Act: 23.04.2017 15:24 Print

«Oh mon Dieu! Le steward a failli frapper le bébé!»

La société American Airlines a suspendu l'un de ses employés après un incident survenu vendredi, sur un vol reliant San Francisco à Denver.

Sur ce sujet

La compagnie aérienne American Airlines a annoncé samedi l'ouverture d'une enquête, après qu'un steward a arraché brutalement une poussette des mains d'une passagère avec un bébé dans les bras, un incident qui survient moins de deux semaines après l'affaire du concurrent United. L'échange s'est poursuivi par une altercation, cette fois filmée, entre le steward et un passager venu défendre la mère de famille vendredi au moment d'embarquer sur un vol ralliant San Francisco à Dallas.

La vidéo est vite devenue virale après avoir été publiée sur Facebook. «Oh mon Dieu, un steward a violemment arraché une poussette des mains d'une femme sur mon vol, en la frappant et en manquant le bébé de peu. Ensuite il a essayé de se battre avec un passager qui a défendu la femme», explique l'une des passagères témoin de l'incident sur Facebook.

«Nous avons vu la vidéo et avons déjà ouvert une enquête», a expliqué la porte-parole d'American Airlines, Leslie Scott à l'AFP. «Ce que nous voyons dans la vidéo ne reflète pas nos valeurs ou la manière dont nous prenons soin de nos clients», ajoute-t-elle. Le steward a été suspendu le temps de l'enquête, a indiqué American Airlines.

«Nous sommes profondément désolés»

La personne qui a publié la vidéo explique dans un message sur Facebook que le steward a arraché la poussette des mains de la passagère, la heurtant et évitant de peu l'enfant. Ensuite ce même steward a essayé de se battre avec un passager venu au secours de la femme agressée. La vidéo montre la confrontation entre le steward et le passager ainsi que la passagère en sanglots, debout près de la porte du cockpit avec son bébé dans les bras. Un pilote se trouve près d'elle silencieux. «Vous ne pouvez pas recourir à la violence avec un enfant», a lancé toujours en larmes cette femme au steward. «Rendez-moi la poussette».

La porte-parole a précisé que cette passagère avait décidé de prendre un autre vol et qu'elle s'était vu offrir un siège en première classe pour son vol international. «Nous sommes profondément désolés de la peine infligée à cette passagère et à sa famille ainsi qu'à tout autre passager affecté par cet incident», ajoute le communiqué.

(L'essentiel/AFP)