États-Unis

03 décembre 2019 20:03; Act: 04.12.2019 08:40 Print

«On a figé l'image et... oh mon Dieu, il y a un requin!»

Sans le vouloir, un père de famille a filmé la rencontre furtive entre son fils de 7 ans et un requin, lors d'une session de surf en Floride.

Sur ce sujet
Une faute?

Shaun Moore et son fils Chandler, 7 ans, étaient en train de profiter d'une session de surf au large de New Smyrna Beach (Floride) samedi quand un incident inattendu est survenu. Le jeune garçon était en plein effort quand quelque chose a surgi hors de l'eau, le faisant tomber de sa planche. Pensant avoir eu affaire à un simple poisson, le petit surfeur et son papa ont poursuivi leur activité sans trop se poser de questions.

«Nous avons continué à surfer. Nous n'y avons plus repensé et sommes restés dans l'eau encore une quinzaine de minutes», raconte à «People» cet ancien wakeboarder professionnel. Comme à son habitude, Shaun avait installé une caméra à l'avant de la planche de son fils afin de garder des souvenirs de leurs aventures aquatiques. En revenant sur la plage, le quadragénaire a machinalement téléchargé la vidéo sur son téléphone, puis l'a publiée sur Instagram, sans vraiment faire attention au contenu des images.

«Nous avons eu de la chance que Chandler ne soit pas blessé»

Ce n'est que grâce à la sagacité de quelques abonnés que Shaun a pris conscience de ce qui était réellement arrivé à son fils. «Plusieurs personnes ont cru voir quelque chose d'assez marrant sur cette vidéo. Alors on l'a ralentie, on a figé l'image, et... oh mon Dieu, il y a un requin!», raconte le père de famille. Plus précisément, il s'agissait d'un requin bordé, une espèce capable de sauter hors de l'eau pour attaquer des bancs de petits poissons. Avec le recul, Shaun ne cache pas son soulagement: «Nous avons eu de la chance que Chandler ne soit pas blessé ou quoi que ce soit. C'était une première pour nous deux», ajoute-t-il.

Shaun précise que l'endroit où lui et son fils surfaient est souvent appelé «la capitale mondiale des attaques de requins». Selon National Geographic, environ une attaque de squale sur 25 dans le monde survient effectivement à New Smyrna Beach. «Nous savions déjà que le danger existait», assure l'Américain, qui n'a pas l'intention de renoncer à son hobby. Son fils non plus, d'ailleurs: «Je pense qu'il a certains de mes gènes. J'ai un peu de ce sang de casse-cou en moi et je pense qu'il tient ça de moi», s'amuse l'ex-wakeboarder.

(L'essentiel/joc)