Vidéo-choc aux États-Unis

26 juillet 2017 07:13; Act: 26.07.2017 09:30 Print

«Personne ne va venir t'aider, pauvre abruti!»

Une bande d'adolescents a laissé un homme se noyer sans intervenir. Morts de rire, ils ont filmé la scène en insultant la victime, avant de diffuser la vidéo sur le web.

Une faute?

Les images, qui circulent depuis jeudi dernier sur les réseaux sociaux, font froid dans le dos. Cinq adolescents âgés entre 14 et 16 ans ont assisté, sans mot dire, à la noyade d'un homme handicapé de 32 ans dans un étang de Cocoa, en Floride. Plutôt que de porter secours au malheureux, les jeunes ont préféré filmer son calvaire tout en le couvrant d'insultes et de moqueries, relate Florida Today.

«Sors de l'eau, tu vas mourir!», lui a notamment crié un ado. Un autre a hurlé: «Personne ne va venir t'aider, pauvre abruti!» En entendant le dernier cri de détresse du trentenaire, les jeunes ont éclaté de rire, avant de constater que la tête de la victime avait disparu sous l'eau. «Oh, il vient de mourir», a lancé l'un d'entre eux, sur un ton enjoué. Les adolescents ont continué de filmer avant de quitter le parc sans piper mot aux autorités.

«Tout le monde est horrifié»

Les faits remontent au 9 juillet. Après une dispute avec sa fiancée, Jamel Dunn est entré de lui-même dans l'étang. «Les gamins étaient au parc en train de fumer de la marijuana et l'ont apparemment vu entrer dans l'eau. Il l'ont observé», décrit Yvonne Martinez, porte-parole de la police de Cocoa. Le corps de Dunn n'a été retrouvé que le 12 juillet, dans un état de décomposition avancée.

Après cette découverte, un ami de la famille est tombé sur la fameuse vidéo sur les réseaux sociaux. Un élément capital, «extrêmement perturbant», qui a aidé la police à mieux comprendre ce qui était arrivé au trentenaire. «Il a commencé à lutter et à appeler à l'aide et ils ont juste rigolé. Ils n'ont pas appelé la police. Ils ont juste rigolé tout du long (...) Ils ont commencé à filmer et regardé jusqu'à ce qu'il meure. Tout le monde est horrifié», déplore Yvonne Martinez.

Poursuites peu probables

Les adolescents ont été identifiés et interrogés. N'étant pas directement impliqués dans le drame, ils ne devraient pas être inquiétés par la justice. Aucune loi en Floride ne punit en effet la non-assistance à personne en danger. Les adolescents pourraient cependant être poursuivis pour n'avoir pas rapporté l'incident aux forces de l'ordre. Selon la police, les jeunes semblent avoir fait preuve de peu de remords. Sur l'enregistrement, on entend l'un d'entre eux s'inquiéter de l'éventuelle présence d'un alligator dans l'eau.

Cette terrible vidéo étant devenue virale, les autorités s'inquiètent désormais pour la sécurité des adolescents identifiés. La famille de la victime est, naturellement sous le choc: «D'accord, ils n'étaient pas obligés d'aider, mais ils auraient pu appeler la police. Mon frère était handicapé et marchait avec une canne... s'il vous plaît, cela n'a aucun sens», s'est indignée sa sœur sur les réseaux sociaux.

(L'essentiel/joc)