République tchèque

28 novembre 2021 14:53; Act: 28.11.2021 15:04 Print

Petr Fiala nommé nouveau Premier ministre

Petr Fiala, qui a été nommé dimanche Premier ministre tchèque, est un ancien professeur de sciences politiques et un fan de films de James Bond, de littérature et de football.

storybild

Petr Fiala. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Âgé de 57 ans, barbu, et portant des lunettes, il protège soigneusement sa vie privée et se charge aujourd’hui de la plus grande mission de sa vie après avoir mené l’alliance de centre-droit Ensemble à une victoire électorale serrée en octobre. «Je suis James Bond en fait», a-t-il dit un jour dans un entretien. «Bond sait bien tirer et moi aussi. Il parle aussi plusieurs langues et il est bien éduqué, et j’espère que je réponds aussi à ces critères», a déclaré M. Fiala.

Ensemble, comprenant les Démocrates civiques (ODS) de droite de M. Fiala et petits partis démocrates-chrétiens centristes et TOP 09 de centre-droit, a battu le mouvement populiste ANO du Premier ministre milliardaire sortant Andrej Babis. «Nous avons donné à la République tchèque une chance pour un avenir meilleur. C’est un changement, nous sommes un changement, vous êtes un changement», a déclaré M. Fiala à ses partisans après le vote.

M. Fiala a débuté en politique en tant que conseiller scientifique du Premier ministre en 2011 et du ministre de l’Éducation un an plus tard. Il a été élu député à l’issue des législatives octobre 2013 avant de rejoindre l’ODS un mois plus tard et d’en devenir le président en janvier 2014. Il a remplacé à ce poste l’ancien Premier ministre Petr Necas dont le gouvernement a été renversé en 2013 sur fond de scandale impliquant sa maîtresse.

Croyant pragmatique

Né dans la deuxième plus grande ville tchèque Brno le 1er septembre 1964, M. Fiala a grandi dans une famille conservatrice où le déjeuner était servi strictement à midi au son des cloches de l’église. «Dans notre famille, il était naturel que vous ayez une formation universitaire, une vie culturelle et que vous vous intéressiez aux affaires publiques et politiques», a-t-il raconté. «J’ai été élevé dans un esprit démocratique. Pour moi, la démocratie et la liberté sont des choses que je considère comme justes depuis que je suis enfant».

Le nouveau Premier ministre qui porte une veste depuis l’âge de 15 ans est diplômée en langue et littérature tchèques, ainsi qu’en histoire. Il a travaillé comme historien et journaliste. Après le renversement du régime communiste totalitaire dans l’ex-Tchécoslovaquie en 1989, il a cofondé le département de sciences politiques de l’Université Masaryk de Brno, discipline jusqu’alors interdite par le régime communiste. Il a dirigé le département de 1993 à 2002 avant de prendre la direction des relations internationales et des études européennes pendant deux ans.

Nommé le tout premier professeur de sciences politiques du pays en 2002, M. Fiala a occupé le poste de recteur de l’Université Masaryk de 2004 à 2011. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la politique, la religion et l’histoire et est parfois critiqué comme ennuyeux et dépourvu d’émotion. Croyant pragmatique, il a été baptisé en 1986 alors que l’église était encore persécutée par le gouvernement communiste. «La foi signifie pour moi une certaine interprétation du monde, mais elle n’a pas de réponse à chaque situation», a-t-il déclaré dans un entretien. «La chose fondamentale est que l’homme est créé comme un être libre», a-t-il ajouté.

Sportif et fan de jazz

Malgré son allure de professeur, M. Fiala a été un joueur de football actif jusqu’à 40 ans. Il aime toujours le tennis, le tir, le ski et la natation. Il est également fan de jazz. En 1992, il a épousé sa femme Jana, avec qui il a trois enfants.

Le couple s’est rencontré pendant la Révolution de velours en 1989, et M. Fiala a dit un jour qu’une partie de leur premier rendez-vous amoureux avait eu lieu dans un cimetière. «Ma vie personnelle se confond avec ma vie sociale au point que j’ai fait la connaissance de la liberté et de ma future épouse en novembre 1989. Et j’aime les deux depuis», dit-il.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Muskatnuss le 28.11.2021 20:50 Report dénoncer ce commentaire

    On attend nous aussi un nouveau premier ministre pour remplacer le Plagiaire.

Les derniers commentaires

  • Muskatnuss le 28.11.2021 20:50 Report dénoncer ce commentaire

    On attend nous aussi un nouveau premier ministre pour remplacer le Plagiaire.