États-Unis

06 juin 2019 08:21; Act: 06.06.2019 10:20 Print

Plus de 1 000 nouveaux cas de rougeole en 2019

La barre des 1 000 cas de rougeole aux États-Unis, depuis le début de l'année 2019, a été franchie cette semaine.

storybild

Image d'illustration.

Sur ce sujet
Une faute?

Le nombre de cas de rougeole depuis le début de l'année aux États-Unis a franchi la barre des 1 000, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires américaines. «Le 1 000e cas d'une maladie évitable comme la rougeole est un rappel inquiétant de l'importance» de la vaccination, a déclaré le ministre américain de la Santé, Alex Azar, cité dans un communiqué. «Nous ne pouvons pas le répéter assez: les vaccins sont un moyen sûr et très efficace de prévenir cette maladie et de mettre un terme à l'épidémie actuelle», a-t-il ajouté.

L'annonce de ce 1 000e cas intervient quelques jours seulement après la mise en garde des autorités sanitaires sur le risque pour les États-Unis de perdre leur statut de pays ayant éliminé la rougeole. La maladie a été déclarée «éliminée» en 2000 dans le pays, un but qui avait été fixé en 1966 avec le début de la vaccination. Ce terme correspond à l'absence de transmission continue pendant douze mois dans une zone géographique particulière.

À l'heure actuelle, c'est l'épidémie persistante de la région new-yorkaise qui alarme les autorités. Elle a commencé officiellement à New York, le 30 septembre 2018, et dans le comté voisin de Rockland, le 1er octobre. Si elle continuait pendant encore quatre mois, selon cette convention, les États-Unis ne pourront plus dire qu'ils ont «éliminé» la rougeole.

Voyageurs non-vaccinés

Malgré la vaccination obligatoire décrétée par le maire de New York début avril dans les quartiers de la communauté juive les plus touchés, la ville a connu 173 cas en avril et 60 en mai. En pratique, les États-Unis ne sont jamais descendus à zéro cas. Depuis 2000, leur nombre oscillait entre quelques dizaines et quelques centaines par an, le maximum étant de 667 malades en 2014, une épidémie qui était alors concentrée pour plus de la moitié dans des communautés amish de l'Ohio.

La résurgence de foyers est principalement due à des voyageurs non-vaccinés ou sous-vaccinés contaminés à l'étranger et revenant aux États-Unis. C'est le cas depuis l'an dernier dans diverses régions du pays, avec des souches importées notamment des Philippines, d'Israël et d'Ukraine.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Médecin le 06.06.2019 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    La rougeole est une maladie bénigne pour des enfants en bonne santé. Les enfants atteints seraient beucoup plus résistants aux allergies. Certaines recherches utilisent le virus de la rougeole pour lutter contre certains cancers. A suivre...

Les derniers commentaires

  • Médecin le 06.06.2019 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    La rougeole est une maladie bénigne pour des enfants en bonne santé. Les enfants atteints seraient beucoup plus résistants aux allergies. Certaines recherches utilisent le virus de la rougeole pour lutter contre certains cancers. A suivre...

    • Taxman le 06.06.2019 15:27 Report dénoncer ce commentaire

      On parle de 1.000.- sur 327 millions; je vous laisse deviner le pourcentage. La malbouffe, les armes, l'alcool, les cigarettes, et la pollution font beaucoup plus de morts par an; et là, pas de vaccin, respectivement mesure conséquente. De toute façon ce n'est que pour faire du fric, et c'est tout.. on fait un peu peur ici, un peu la, et hop les gens vont se vacciner. C’est simple : Le nombre de morts n’importe pas pour cette économie, ce qui importe, c’est l’argent qu’à rapporté un mort de son vivant. L'alimentation reste la première médecine.