Crise alimentaire

02 avril 2019 11:21; Act: 02.04.2019 11:36 Print

La famine touche 113 millions de personnes

Plus de 113 millions de personnes dans 53 pays étaient au bord de la famine, en état d'«insécurité alimentaire aiguë» en 2018, particulièrement en Afrique.

storybild

Les conflits restent la cause principale de l'insécurité alimentaire en 2018. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

D'après le rapport mondial sur les crises alimentaires 2019, publié ce mardi à Bruxelles, le Yémen, la République démocratique du Congo, l'Afghanistan, l’Éthiopie, la Syrie, le Soudan, Soudan du sud, et la partie nord du Nigeria sont les huit pays du monde subissant les pires crises alimentaires.

Les pays africains sont touchés de manière «disproportionnée» par la faim aiguë, avec près de 72 millions de personnes concernées, a déclaré à l'AFP Dominique Burgeon, chef des urgences de l'Agence des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, la FAO, au cours d'un entretien téléphonique.

Les conflits, la cause principale

Les conflits sont restés la cause principale de l'insécurité alimentaire en 2018: environ 74 millions de personnes, soit les deux tiers de la population totale confrontée à la faim aiguë, étaient basés dans 21 pays ou territoires en guerre. Un chiffre qui reste stable par rapport à 2017.

«Dans ces pays, jusqu'à 80% des populations concernées dépendent de l'agriculture» a dit M. Burgeon. «Il faut leur apporter à la fois une aide humanitaire d'urgence pour se nourrir et des moyens d'existence pour relancer l'agriculture» et la production d'alimentation, a-t-il plaidé.

Aléas climatiques

En 2018, le nombre total de personnes au bord de la famine a légèrement diminué par rapport à 2017 (124 millions), un certain nombre de pays ayant été un peu moins exposés aux aléas climatiques violents tels que sécheresses, inondations ou pluies. «Ce recul du chiffre absolu est un épiphénomène» a toutefois relativisé M. Burgeon, «dû à l'absence du phénomène météo El Nino, qui avait beaucoup affecté les récoltes en Afrique australe et en Asie du sud-est en 2017».

«En raison des violents cyclones et ouragans au Mozambique et au Malawi cette année, on sait déjà que ces pays-là seront dans le rapport de l'an prochain» a-t-il prédit.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cloclo le 02.04.2019 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C. est bien triste.on gâche tellement de nourriture.trouver une solution en pensant que faire moins d.enfants serait bien c.est un peu radical.

  • pff le 02.04.2019 19:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout le monde va Mal c'est pas que chez eux

  • aide soignant le 02.04.2019 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si le monde arrêterait de faire du gaspillage à tout, si on arrêterai tous de penser qu à nous et qu on commencerai à faire quelque chose pour les autres le monde serai déjà bien différents...

Les derniers commentaires

  • pff le 02.04.2019 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui c'est clair ils gaspille de trop trop de gens meurent de faim etc etc c'est honteux et pitoyable le monde où on vit maintenant

    • Exuperancia le 03.04.2019 00:09 Report dénoncer ce commentaire

      Est ce qu'ils vivront mieux si nous gaspillons moins?

  • pff le 02.04.2019 19:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout le monde va Mal c'est pas que chez eux

  • polux le 02.04.2019 17:57 Report dénoncer ce commentaire

    et nous on organise des concours pour gagner des téloches ou des gsm .....

    • Exuperancia le 03.04.2019 00:09 Report dénoncer ce commentaire

      Vous avez raison, arrêtons tout cela et les pauvres iront mieux!

  • aide soignant le 02.04.2019 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si le monde arrêterait de faire du gaspillage à tout, si on arrêterai tous de penser qu à nous et qu on commencerai à faire quelque chose pour les autres le monde serai déjà bien différents...

    • Exuperancia le 03.04.2019 00:10 Report dénoncer ce commentaire

      Si nous arrêtons le gaspillage les pauvres iront mieux? Pas évident

  • cloclo le 02.04.2019 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C. est bien triste.on gâche tellement de nourriture.trouver une solution en pensant que faire moins d.enfants serait bien c.est un peu radical.