Coronavirus dans le monde

24 février 2021 12:02; Act: 26.02.2021 17:35 Print

L'épidémie de Covid-​​19 rebondit en Belgique

L'épidémie de coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et les annonces en direct.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les principaux faits:

• Dans le monde, plus de 111 millions de cas ont été recensés depuis décembre dans 196 pays et territoires. Plus de 2,47 millions de personnes sont mortes. Près de 68 millions de patients sont considérés comme guéris.

Le Luxembourg compte plus de 55 110 cas confirmés de coronavirus parmi la population résidente et 637 décès.

• Les États-Unis sont le pays comptant le plus de morts (500 313), suivis du Brésil (251 498), du Mexique (180 536), de l'Inde (156 463) et du Royaume-Uni (120 757).

• Suivez en temps réel, sur une carte, l'évolution de la situation dans le monde.


14h30 Le variant britannique domine en Belgique, où l'épidémie rebondit

Le variant britannique du coronavirus, apparu fin 2020 et plus contagieux, est désormais dominant en Belgique, ont indiqué vendredi, les autorités sanitaires, sur fond de rebond des infections. «La semaine dernière, on estime que 53% des contaminations ont été causées par le variant britannique, contre 38% la semaine précédente», a déclaré un porte-parole des autorités, le virologue Steven Van Gucht, lors d'une conférence de presse. C'est la première fois que cette souche du virus compte pour plus de la moitié des contaminations. Les variants sud-africain (2,2%) et brésilien (0,9%) restent quant à eux très minoritaires.

La Belgique, qui donne chaque jour une moyenne quotidienne calculée sur les sept derniers jours, enregistrait vendredi, un bond de 24% des infections par rapport à la semaine précédente. Les hospitalisations de patients Covid repartent également à la hausse, a souligné M. Van Gucht.

9h18 Vaccins à Hong Kong et en Corée du Sud

Hong Kong et la Corée du Sud ont donné ce vendredi le coup d’envoi de leur campagne de vaccination contre le Covid-19. La Corée du Sud prévoit de vacciner dans les sept prochains mois 70% de sa population tandis que Hong Kong espère que l’ensemble des adultes seront vaccinés d’ici la fin de l’année.

Ces deux territoires ont été parmi les premiers à enregistrer des cas de coronavirus après son apparition l’an dernier au centre de la Chine.

8h26 Récession historique en France

L'économie française a chuté de -8,2% l'an dernier, a indiqué vendredi l'Insee, soit une baisse un tout petit peu moins forte que les -8,3% précédemment estimés, mais qui confirme la récession historique subie par le pays du fait de la pandémie.

Sur le seul quatrième trimestre 2020, le recul du PIB est de 1,4%, contre -1,3% estimé auparavant, évalue également l'Insee, qui précise que l'économie française a terminé l'année 2020 avec une activité 4,9% en dessous de son niveau du dernier trimestre 2019, soit avant l'apparition de l'épidémie de Covid-19.

7h25 3e dose contre les variants?

L'alliance Pfizer/BioNTech va proposer une troisième dose de son vaccin contre le Covid-19 aux participants de leur essai clinique initial, afin d'évaluer son effet possible sur un renforcement immunitaire face aux variants du virus, ont annoncé les deux entreprises.

7h22 Le Japon va lever l'état d'urgence, sauf à Tokyo

Le Japon va mettre fin à l'état d'urgence lié au coronavirus dans plusieurs des départements où il est en place, alors que le rythme des infections ralentit, ont indiqué vendredi des médias. L'état d'urgence, actuellement en vigueur dans dix départements dont Tokyo, est moins strict que les mesures de confinement en vigueur ailleurs dans le monde et prévoit principalement la fermeture des bars et des restaurants à 20h.

L'état d'urgence, déclaré début janvier, est prévu jusqu'au 7 mars, mais le gouvernement lèvera probablement cette mesure ce dimanche dans six départements, le laissant en place sur le grand Tokyo, selon des médias. Plusieurs départements ont demandé la levée de l'état d'urgence et le gouvernement présentera un plan à cet effet lors d'une réunion consultative et au Parlement, avant de prendre une décision officielle, a déclaré aux journalistes le porte-parole du gouvernement, Katsunobu Kato.

Le Japon a adopté des mesures moins strictes que dans d'autres pays mais, début février, le Parlement a adopté des dispositions prévoyant des amendes pour les entreprises qui ne ferment pas aux heures recommandées. L'approche des autorités japonaises depuis l'état d'urgence semble avoir donné des résultats, avec une baisse des nouvelles infections dans tout le pays, ces dernières semaines.

Malgré la récente flambée des cas en décembre-janvier, le Japon a connu une épidémie de Covid-19 relativement faible, avec quelque 7 700 décès officiellement recensés depuis janvier 2020. Le Japon a lancé son programme de vaccination la semaine dernière, et a jusqu'ici administré les premières doses à environ 22 000 employés du secteur médical.

4h18 Un G20 finance sous le signe de la relance et de l’aide aux pays démunis

Face aux effets dévastateurs de la pandémie de coronavirus, les grands argentiers du G20 s’efforceront vendredi d’accorder leurs violons sur les plans de relance d’une économie mondiale exsangue et de limiter les dégâts pour les pays pauvres, laissés-pour-compte de la course aux vaccins.

00h18 Cuba: deux candidats vaccins testés en phase 3 en mars

Deux candidats vaccins cubains contre le Covid-19, qui ont suscité une «puissante réponse immunitaire», seront soumis à des essais cliniques de phase 3 à partir du mois de mars, a annoncé jeudi un des scientifiques responsables du projet.

Ces deux candidats vaccins, baptisés Soberana 2 et Abdala, «ont démontré qu’ils étaient des vaccins sûrs» et garantissent «l’induction d’une puissante réponse immunitaire contre la maladie», a déclaré à la presse, Eduardo Martinez, le président de BioCubaFarma, société d’État pour les industries biotechnologiques et pharmaceutiques. Au total, l’île socialiste travaille sur quatre candidats vaccins.

00h02 Le Machu Picchu rouvre avec une jauge de 40%

La citadelle inca du Machu Picchu, fermée depuis fin janvier en raison de la pandémie de coronavirus, rouvrira aux touristes lundi avec une jauge de 40%. «897 personnes pourront pénétrer quotidiennement sur le site selon un strict protocole sanitaire», a indiqué à l’AFP, une source au sein du ministère de la Culture qui a souhaité rester anonyme.

Fermé près de huit mois en 2020, le site archéologique, classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1983, avait rouvert en novembre. Mais il avait dû être à nouveau fermé le 31 janvier en raison d’une deuxième vague épidémique de Covid-19 particulièrement virulente. À la réouverture en novembre, une jauge de 2 244 visiteurs avait été mise en place, désormais réduite à moins de 900.


Jeudi 25 février

23h54 Le variant anglais détecté en Algérie

Le variant anglais du Covid-19 a été détecté pour la première fois en Algérie, a annoncé jeudi soir l’Institut Pasteur d’Algérie. «Dans la continuité des activités de séquençage des virus SARS-CoV-2, l’Institut Pasteur d’Algérie a détecté sur des PCR positives, datées du 19 février 2021, deux variants britanniques», a indiqué l’institut dans un communiqué. «Ces deux souches mutantes ont été détectées chez un membre du personnel de santé de l’EHS de Psychiatrie de Chéraga (isolé actuellement) et chez un immigré revenant de France pour l’enterrement de son père», précise le communiqué.

23h08 La reine Elizabeth II encourage à la vaccination

La reine Elizabeth II a encouragé ses compatriotes britanniques à se faire vacciner contre le Covid-19 expliquant que la piqûre ne lui «avait pas fait mal du tout» et qu’il fallait «penser aux autres». La monarque de 94 ans a déclaré qu’elle s’était sentie «protégée», après avoir été vaccinée en janvier, comme son époux le prince Philip, 99 ans.

Elle s’exprimait lors d’un appel vidéo, mardi dernier, avec des responsables de santé en charge de la campagne de vaccination dans les quatre nations constitutives du pays (Angleterre, Écosse, pays de Galles, et Irlande du Nord).

22h53 Les vaccins Pfizer plus faciles à conserver

L’Agence américaine des médicaments (FDA) a autorisé jeudi le stockage du vaccin contre le Covid-19 de l’alliance Pfizer/BioNTech à des températures de congélateurs, plus élevées que celles jusqu’ici autorisées, ce qui facilitera sa distribution.

La FDA «autorise que les doses congelées et non-diluées du vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 soient transportées et conservées aux températures conventionnelles couramment utilisées pour les congélateurs pharmaceutiques pour une période de jusqu’à deux semaines», a-t-elle déclaré dans un communiqué.

22h25 Le seuil des 250 000 morts franchi au Brésil

Le Brésil a franchi jeudi le seuil des 250 000 morts du Covid-19, un an exactement après le premier cas de contamination apparu dans le pays, aujourd'hui le deuxième plus endeuillé au monde par la pandémie, a annoncé le ministère de la Santé.

Selon les chiffres du ministère, considérés comme très sous-évalués par la communauté scientifique, 251 498 décès ont été enregistrés, après 1541 morts supplémentaires au cours des dernières 24 heures.

21h40 Vaccinations: les États-Unis en avance

Les États-Unis sont «en avance de plusieurs semaines» sur le programme de vaccination contre le Covid-19 prévu, s’est félicité jeudi, Joe Biden, qui avait promis 100 millions de doses administrées en 100 jours à sa prise de fonctions en novembre.

«Je suis là aujourd'hui pour dire que nous sommes à mi-chemin, avec 50 millions de doses en seulement 37 jours depuis que je suis devenu président, a-t-il déclaré. C’est en avance de plusieurs semaines.»

21h Plus de 2,5 millions de morts

Plus de 2,5 millions de décès du Covid-19 ont officiellement été enregistrés dans le monde depuis le début de la pandémie en décembre 2019, selon un comptage de l’AFP, jeudi, Londres appelant le même jour à l’ONU à rendre les vaccins plus accessibles dans les pays en conflit et en crise.

Au total, 2 500 172 décès ont été recensés, pour 112 618 488 cas déclarés, selon un comptage réalisé par l’AFP, à partir de bilans officiels fournis par les autorités jeudi, à 17h30 GMT.

20h AstraZeneca espère rattraper son retard

Le patron du laboratoire AstraZeneca a affiché jeudi son «optimisme» sur la capacité de son groupe à rattraper au deuxième trimestre ses retards de livraison de vaccins anti-Covid à l’UE, grâce à une augmentation de la production, lors d’une audition tendue devant les eurodéputés.

AstraZeneca avait annoncé fin janvier ne pouvoir livrer aux Vingt-Sept que 40 millions de doses au 1er trimestre, sur les 120 millions qu’il avait initialement promis, en raison de difficultés manufacturières sur une usine belge.

S’exprimant par visioconférence devant le Parlement européen, Pascal Soriot, directeur général du groupe suédo-britannique, s’est dit «déçu» par «le rendement plus faible qu’attendu» dans l’UE, mais «optimiste» sur une augmentation de la production au deuxième trimestre.

«Il y a une grande diversité de sites de production dans le monde, y compris aux Etats-Unis», qui pourront «contribuer à approvisionner l’UE», de sorte que «nous pourrons rattraper (le retard) jusqu’aux volumes que nous avions projeté de livrer initialement», a-t-il affirmé.

19h Allemagne: enquête ouverte pour corruption

Le parquet de Munich a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête contre un député conservateur membre de la famille politique d’Angela Merkel et soupçonné de corruption dans le cadre d’une commande de masques de protection pendant la première vague de la pandémie.

La chambre basse du parlement a suspendu jeudi l’immunité parlementaire de l’élu, membre du parti conservateur bavarois CSU, allié au mouvement démocrate-chrétien de la chancelière allemande. Le parquet a procédé dans la foulée à des perquisitions dans plusieurs endroits en Allemagne et au Liechtenstein et saisi des documents qui doivent à présent être évalués.

L’enquête porte sur «un soupçon initial de fraude et corruption de la part de fonctionnaires de l’Etat», a précisé un porte-parole du parquet à l’AFP, soulignant qu’une autre personne, dont l’identité n’a pas été révélée, était également visée par cette procédure. de santé.

17h38 La Chine approuve deux nouveaux vaccins nationaux

Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé jeudi avoir approuvé deux nouveaux vaccins fabriqués par des sociétés nationales pour une utilisation publique. Ces vaccins, fabriqués par l’entreprise chinoise CanSino Biologics et par une filiale de Sinopharm, ont reçu un feu vert conditionnel après avoir été reconnus efficaces contre le Covid-19, a déclaré l’Administration nationale des produits médicaux.

Une autorisation conditionnelle permet de déployer des traitements d’urgence sur le marché, dans les cas où les essais cliniques doivent encore être poursuivis mais indiquent déjà que ces traitements fonctionneront.

L’Institut de produits biologiques de Wuhan, filiale du laboratoire Sinopharm, a assuré que le taux d’efficacité de son vaccin était de 72,51%. CanSino Biologics revendique un taux d’efficacité de 65,28% pour son vaccin 28 jours après la vaccination.

17h30 L'Algérie reçoit 200 000 vaccins de la Chine

L'Algérie a reçu mercredi 200 000 doses de vaccin Sinopharm contre le Covid-19, un don de la Chine, partenaire de longue date d'Alger. Cette livraison «vient compléter le dispositif de lutte contre la pandémie», a déclaré le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication Ammar Belhimer, à l'arrivée de cette cargaison mercredi soir à l'aéroport militaire de Boufarik à l'ouest d'Alger.

«Ce processus se poursuivra et il y aura d'autres livraisons de vaccin anti-Covid-19 jusqu'à la satisfaction complète des besoins du pays avant la fin de l'année», a assuré M. Belhimer.

17h Le confinement fait chuter les naissances en France

Le nombre de naissances enregistrées en France en janvier a chuté de 13% par rapport à janvier 2020, une baisse inédite depuis 1975 qui «pourrait être liée» à la pandémie de Covid-19, a annoncé jeudi l’Institut français d’études statistiques (Insee).

Les 53 900 bébés nés en janvier 2021 ont pour la plupart été conçus au début du premier confinement en France, instauré à la mi-mars 2020. Or, «le contexte de crise sanitaire et de forte incertitude a pu décourager les couples de procréer» ou «les inciter à reporter de plusieurs mois leurs projets de parentalité», observe l’Institut.

En outre, pendant ce premier confinement du printemps 2020, «les centres de procréation médicalement assistée ont été fermés», observent les auteurs de cette étude. La natalité est en baisse constante depuis six ans en France, mais la chute observée en janvier est «sans commune mesure avec les baisses qui ont pu être observées dans le passé», souligne l’Insee. «Il faut remonter à 1975, la fin du baby-boom, pour observer un phénomène de telle ampleur».

16h50 Les travailleuses du sexe hollandaises dénoncent les mesures anti-Covid

Des travailleuses du sexe aux Pays-Bas ont prévenu jeudi qu’elles manifesteraient devant le parlement la semaine prochaine pour dénoncer la fermeture continue des maisons closes, tandis que plusieurs restaurants et cafés ont prévu de rouvrir sans autorisation.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé mardi maintenir certaines des mesures en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19, dont le couvre-feu et la fermeture des bars, cafés et restaurants. Il a toutefois décrété un assouplissement pour la plupart des professions dites de contact, avec la réouverture des salons de coiffure et de massage à partir du 3 mars.

16h30 Le Royaume-Uni abaisse son niveau d'alerte

Les autorités sanitaires britanniques ont décidé jeudi d'abaisser le niveau d'alerte relatif à la pandémie de Covid-19, le risque de submersion des hôpitaux ayant «reculé» au Royaume-Uni, soumis à un sévère confinement depuis début janvier. De cinq, son maximum, le niveau d'alerte passe à quatre, ont déclaré dans un communiqué commun les chefs médicaux des quatre nations constitutives du pays (Angleterre, Écosse, pays de Galles, Irlande du Nord).

15h18 Vaccination en Syrie

Le ministre syrien de la Santé, Hassan al-Ghabbach, a annoncé jeudi le lancement la semaine prochaine d’une campagne de vaccination du corps médical contre le coronavirus dans ce pays en guerre. La Syrie a reçu des vaccins envoyés par «un pays ami», a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse sans en préciser le nom ni le nombre de doses reçues.

Le quotidien Al-Watan, proche du régime, a affirmé qu’il s’agissait de 5 000 doses d’un vaccin chinois, sans préciser lequel, grâce auxquelles 2 500 soignants seront vaccinés.

13h22 La Finlande serre la vis pour endiguer la hausse des cas

La Finlande va durcir drastiquement ses mesures contre le Covid-19 et fermer notamment ses bars et restaurants pendant trois semaines à compter du 8 mars, a annoncé jeudi le gouvernement. Les autorités prévoient également un retour à l’enseignement à distance pour les classes secondaires, ainsi que le plafonnement immédiat de la jauge des rassemblements à six personnes dans les zones les plus touchées. «Si nous attendons trop, la situation va devenir si mauvaise qu’il sera trop tard pour stopper la progression de la maladie», a plaidé la Première ministre Sanna Marin.

Le pays nordique affiche un des meilleurs bilans d’Europe face au coronavirus mais a vu le nombre de ses cas augmenter ces derniers jours, sous l’effet notamment du variant anglais. Après un semi-confinement il y a un an, les restrictions avaient été levées progressivement à la fin du printemps. Depuis, les entreprises comme les écoles sont restées ouvertes et il y a eu peu de restrictions de mouvements au sein du pays grâce à des systèmes efficaces de tests et de suivi des cas.

13h La Moselle reconfinée dès ce jeudi?

Le Premier ministre Jean Castex et celui de la Santé Olivier Véran sont attendus jeudi à 18h pour annoncer de nouvelles concertations avec les élus pour ces départements où la situation «est très préoccupante» selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Onze départements connaissent un taux d'incidence supérieur à 250 cas pour 100 000 habitants sur les sept derniers jours, au-dessus du seuil d'alerte maximale défini par le gouvernement, dans les Hauts-de-France, l'Ile-de-France et le Grand Est.

Parmi ces départements figure la Moselle. «Je ne demande pas de reconfiner la Moselle», où la question s'était déjà posée il y a deux semaines face à une hausse du variant sud-africain, a néanmoins déclaré sur France Inter le président de la région Grand Est, Jean Rottner, jugeant la situation «relativement stable». Mais «ce qui est inquiétant à l'échelle du Grand Est, c'est que la baisse de la circulation virale s'est arrêtée, donc je pense que dans deux à trois semaines, les questions se poseront de manière différente», a-t-il ajouté.

12h06 Le «Covid long» en question

Le «Covid long», qui affecte mystérieusement un nombre significatif de malades du Covid-19, doit «être de la plus haute importance» pour toutes les autorités sanitaires dans le monde, a appelé jeudi la branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé.

«C’est une priorité claire pour l’OMS, et de la plus haute importance. Cela doit l’être pour toutes les autorités sanitaires», a affirmé Hans Kluge, le directeur de l’organisation sanitaire onusienne, lors d’une conférence de presse.

Si quelques études commencent à lever un coin du voile, on ne sait toujours pas vraiment pourquoi certains malades atteints du Covid-19, affichent ensuite pendant des mois des symptômes comme une fatigue extrême, des difficultés respiratoires ou des troubles neurologiques et cardiaques parfois très sévères.

9h Test PCR obligatoire dès lundi en Moselle pour les déplacements non professionnels vers l'Allemagne

La France va demander des tests PCR négatifs de moins de 72 heures à compter de lundi prochain, pour les déplacements non professionnels de frontaliers entre l'Allemagne et le département de la Moselle, un des plus touchés par la pandémie de Covid-19. Un test PCR négatif est déjà demandé pour toute entrée en France en provenance de pays de l'UE pour les voyageurs autres que les transfrontaliers.

«La dérogation de l'obligation de présentation d'un test PCR de moins de 72 h à l'entrée sur le territoire national sera limitée aux seules activités professionnelles», ont annoncé vendredi le ministre de la Santé Olivier Véran et le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune dans un communiqué commun.

«Les frontaliers qui se déplacent pour des motifs autres que professionnels devront donc présenter un test PCR négatif à la frontière», ont-il ajouté. Pour les travailleurs transfrontaliers, des tests hebdomadaires seront mis en place à la frontière, poursuivent-ils sans autre précision. Ils sont également invités à recourir plus au télétravail.

4h Les Européens en sommet pour afficher un front commun face aux variants

Les dirigeants européens tenteront jeudi lors d'un sommet virtuel d'afficher une stratégie commune face à la menace des variants du coronavirus, en dépit de restrictions de circulation non coordonnées et de vives divergences sur le futur «passeport vaccinal».

Les dirigeants des Vingt-Sept se retrouvent par visioconférence à partir de 14h au moment où le nombre de contaminations peine à décroître sur le continent, en raison de campagnes de vaccination poussives et de l'essor des variants britannique et sud-africain.

3h Le Mexique et l'Argentine veulent l'«autosuffisance» de l'Amérique latine

Le Mexique et l'Argentine ont dit mercredi vouloir collaborer pour que l'Amérique latine «atteigne l'autosuffisance dans la production de vaccins» contre le Covid-19 et qu'aucun pays de la région ne soit exclu de l'accès aux vaccins. «La pandémie de Covid-19 a souligné l'importance de maintenir l'Amérique latine et Caraïbe, forte, unie et solidaire, où aucun pays ne soit exclu d'un accès universel, juste, équitable et opportun aux médicaments, vaccins et matériel médical», indique un communiqué conjoint publié à l'issue d'une visite du président argentin Alberto Fernandez à Mexico.

Le Mexique et l'Argentine entendent continuer de collaborer «pour que la région atteigne l'autosuffisance dans la production de vaccins et que ceux-ci soient considérés comme des biens communs mondiaux, ainsi que leurs brevets».


Mercredi 24 février

23h05 Le vaccin de Moderna contre le variant sud-africain prêt pour les essais cliniques

La société américaine de biotechnologie Moderna a annoncé mercredi, qu'une version modifiée de son vaccin, développée spécifiquement contre le variant sud-africain, était prête à être testée sur des humains dans le cadre d'essais cliniques. «Moderna a envoyé des doses de son vaccin candidat spécifique contre le variant (...) d'abord identifié en Afrique du Sud aux NIH (NDLR: Instituts nationaux de santé américains), pour une étude clinique», a indiqué l'entreprise, dans un communiqué.

«Dans notre combat contre le Covid-19, nous devons êtres vigilants et proactifs au sujet des nouveaux variants du SARS-CoV-2 qui émergent», a ajouté Stéphane Bancel, patron de Moderna. «Moderna s'engage à faire autant de modifications à notre vaccin que nécessaire, jusqu'à ce que la pandémie soit sous contrôle», a-t-il poursuivi.

17h48 Dunkerque confinée les week-ends

L'agglomération de Dunkerque sera soumise dès cette fin de semaine à un confinement local pendant les week-ends, du vendredi soir au lundi matin, pour contrer une incidence «alarmante» de l'épidémie de Covid-19, a annoncé mercredi sur place le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Dans cette agglomération de 250 000 habitants dont «un sur cent tombe malade chaque semaine», les déplacements le week-end ne seront possibles que pour certains motifs, et les dix plus grands centres commerciaux ne fonctionneront plus qu'en «cliquez-emportez», a précisé le ministre.

C'est le deuxième confinement localisé et limité aux week-ends annoncé cette semaine en France. L'agglomération de Nice et le littoral azuréen font aussi l'objet de cette mesure. Le taux d'incidence du virus y dépasse les 700 cas pour 100 000 habitants.

17h30 La Rhénanie-Palatinat veut que les frontières restent ouvertes

La Rhénanie-Palatinat veut garder les frontières avec le Luxembourg et les autres pays voisins ouvertes en développant les mesures locales, afin de lutter contre l'épidémie.

«Compte tenu de l'incidence et du nombre de cas différent [ndlr: d'un endroit à l'autre], notre objectif est de contenir la propagation du virus le plus localement possible avec des stratégies de "hotspot"», a déclaré la secrétaire d'État chargée des relations européennes Heike Raab (SPD).

«De cette façon, nous pouvons garder les frontières ouvertes et garantir la mobilité des frontaliers, des voyageurs d'affaires et des personnes qui vont voir leur famille», a-t-elle expliqué à l'issue d'une conférence entre ministres européens. Les contrôles aux frontières auraient un impact négatif sur l'activité dans la Grande Région, a-t-elle justifié.

15h10 Le vaccin de Johnson & Johnson très efficace contre les formes graves

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a confirmé mercredi l'efficacité du vaccin unidose contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, dans des documents rendus publics deux jours avant une réunion de son comité consultatif pour examiner son autorisation en urgence aux États-Unis.

L'efficacité du vaccin était de 85,9% contre les formes graves de la maladie aux États-Unis, et il était également efficace contre ces formes graves à 81,7% en Afrique du Sud et 87,6% au Brésil.

14h16 La situation se dégrade en France

La situation dans la lutte contre le Covid-19 «se dégrade» en France et «est très préoccupante dans une dizaine de départements», a déclaré ce mercredi, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal. Cette dégradation «impose des mesures rapides et fortes», a précisé le porte-parole, en annonçant que le Premier ministre, Jean Castex, tiendrait une conférence de presse, jeudi.

En France, qui compte au total 100 départements, «certains territoires imposent même des décisions, des mesures rapides et fortes face aux risques imminents devant nous», a insisté Gabriel Attal, à l’issue du conseil des ministres. Le porte-parole a aussi averti que «tous nos efforts doivent se poursuivre» pour «éviter d'avoir à décider d'un nouveau confinement national». Il n'y a «évidemment» pas de «certitude que nous y parviendrons», mais «si nous considérions qu'il fallait aujourd'hui un confinement, nous aurions décidé d'un confinement».

13h30 Le Danemark, en semi-confinement, lève quelques restrictions

Le gouvernement danois a annoncé mercredi la levée de certaines de ses restrictions contre le coronavirus, mais prolongé la plupart d'entre elles jusqu'à début avril, malgré des critiques de l'opposition qui veut rouvrir plus vite. Le Danemark, en semi-confinement depuis fin décembre, pour contrer la deuxième vague du virus, avait déjà rouvert les écoles primaires début février, après un fort déclin des cas, ces dernières semaines. La nouvelle étape d'ouverture, qui entrera en vigueur le 1er mars, faisait l'objet de discussions entre les partis au Parlement, ces derniers jours.

Le gouvernement est allé «aussi loin» que les autorités sanitaires le recommandaient pour garder le contrôle sur l'épidémie, a affirmé le ministre de la Justice, Nick Haekkerup, lors d'une conférence de presse.

12h55 L'Ukraine commence enfin à vacciner

Après bien des retards et des critiques à l'adresse du gouvernement, l'Ukraine lance mercredi la vaccination contre le Covid-19, mais les doses restent encore peu nombreuses pour un pays de près de 40 millions d'habitants. «La vaccination contre le Covid-19 commence aujourd'hui. Les premiers vaccins sont partis dans des régions à 7h du matin», a annoncé le ministre de la Santé Maksym Stepanov. «Il est important pour nous qu'un maximum d'Ukrainiens se fassent immuniser».

L'Ukraine est parvenue à se faire livrer mardi 500 000 doses du vaccin AstraZeneca produit par le Serum Institute of India et commercialisé sous le nom de Covishield. À l'origine, le gouvernement était censé lancer sa campagne de vaccination mi-février avec le produit de Pfizer/BioNTech fourni dans le cadre du programme onusien Covax. Mais ce vaccin n'a toujours pas été livré.

11h54 La Hongrie, premier pays européen à utiliser le vaccin chinois

La Hongrie commence mercredi à utiliser le vaccin du laboratoire chinois Sinopharm contre le Covid-19, devenant le premier pays de l'Union européenne (UE) dans ce cas, après s'être déjà démarqué en recourant au vaccin russe Spoutnik V.

«Aujourd'hui, nous entamons la vaccination avec les lots chinois», a déclaré le Premier ministre souverainiste Viktor Orban dans un bref message diffusé sur Facebook.

10h13 L'activité du géant hôtelier français Accor a chuté de 60% en 2020

Le géant français de l’hôtellerie Accor a annoncé mercredi avoir accusé l’an dernier une perte nette proche de 2 milliards d’euros, et vu son activité chuter de 60% du fait de la crise sanitaire qui a fait fermer ou tourner au ralenti ses établissements.

Le sixième groupe hôtelier mondial, qui possède des enseignes comme Ibis, Sofitel, Novotel, Mercure ou Pullman, a vu son chiffre d’affaires tomber à 1,61 milliard d’euros, et perdu 1,98 milliard d’euros.

9h12 Le Ghana reçoit la première livraison mondiale de vaccins gratuits Covax

Le Ghana a reçu mercredi la première livraison mondiale de vaccins financés par le dispositif Covax qui vise à fournir aux pays à faible revenu leurs premières doses de vaccins anti-Covid, alors que les pays riches sont accusés de saper ce dispositif. Un avion transportant 600 000 doses de vaccin AstraZeneca/Oxford du fabricant Serum Institute of India a atterri mercredi matin à l’aéroport d’Accra.

Ces doses, expédiées par l’Unicef depuis Mumbai, «font partie de la première vague de vaccins Covid à destination de plusieurs pays à revenu faible et intermédiaire», selon un communiqué commun de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Unicef. «Cette livraison représente le début de ce qui devrait être la plus grande fourniture et distribution de vaccins de l’histoire», selon ce communiqué.

4h20 L’Afrique du Sud présente son plan pour relever le pays

Son économie frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus, l’Afrique du Sud, déjà fragilisée par plusieurs années de croissance faible, doit présenter mercredi un plan pour relever le pays.

3h35 AstraZeneca précise la localisation de sa production de vaccin anti-Covid

Le géant pharmaceutique AstraZeneca a annoncé mardi qu’il ne pourrait fabriquer dans l’Union européenne que la moitié des doses qu’il doit fournir à l’UE, au deuxième semestre, et qu’il produirait ailleurs le reste des doses promises aux Européens.

AstraZeneca «travaille à augmenter la productivité dans sa chaîne logistique dans l’UE», et va utiliser «sa capacité mondiale, afin d’assurer la livraison de 180 millions de doses à l’UE, au second semestre», a déclaré un porte-parole du groupe britannico-suédois. «Environ la moitié du volume attendu doit provenir de la chaîne logistique dans l’UE», et le reste proviendra du réseau international de la firme, a précisé le porte-parole.

3h La République dominicaine reçoit 768 000 doses de vaccin de Chine

Une cargaison de 768 000 doses du vaccin chinois Sinovac est arrivée mardi en République dominicaine, une semaine après le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19 dans le pays. La semaine dernière, la République dominicaine avait déjà reçu 818 000 vaccins, suite à des accords pour l’achat de 21 millions de doses des vaccins AstraZeneca, Pfizer et Sinovac, selon les autorités.

2h Guatemala: scandale après l’achat de 30 000 faux tests de dépistage

L’achat de 30 000 tests de dépistage frauduleux du Covid-19 par le ministère guatémaltèque de la Santé suscite un tollé dans le pays, où le parquet anticorruption a été saisi de cette fraude dans laquelle le fabricant américain Atila Biosystems nie être impliqué.


Mardi 23 février

17h15 L'Écosse veut rouvrir les commerces non essentiels fin avril

Le gouvernement écossais prévoit de rouvrir les commerces non essentiels fin avril, a annoncé mardi la Première ministre Nicola Sturgeon, présentant son plan «prudent» pour sortir progressivement du confinement en vigueur depuis le début de l'année contre le coronavirus.

Du fait des compétences accordées aux gouvernement locaux, les quatre nations du Royaume-Uni déterminent chacune leur approche dans la lutte contre la pandémie. La question revêt en Ecosse une importance toute particulière, à moins de deux mois des élections locales où les indépendantistes au pouvoir espèrent engranger un succès qui ouvrirait un chemin vers un nouveau référendum d'indépendance.

Couvre-feu de 2h à 5h pour toute l'île de La Réunion

La préfecture a élargi mardi à toute La Réunion un couvre-feu de 22h à 5h, instauré jusqu'ici dans 7 communes, en raison de la hausse du taux d'incidence du coronavirus sur cette île de l'océan Indien. La mesure est instaurée pour une durée de 15 jours afin de freiner la circulation virale. «Le taux d'incidence est désormais très proche de 100 pour 100 000 habitants», selon le texte.

14h35 Autorisation définitive du vaccin de Pfizer au Brésil

L'agence régulatrice brésilienne Anvisa a annoncé mardi, avoir délivré l'autorisation définitive pour l'utilisation à grande échelle du vaccin anti-Covid de Pfizer/BioNTech, la première autorisation de ce type sur le continent américain, selon l'agence. Auparavant, l'Anvisa avait délivré des autorisations d'urgence des vaccins du laboratoire chinois Sinovac et d'AstraZeneca/Oxford, déjà utilisés dans la campagne nationale de vaccination lancée il y a plus d'un mois au Brésil.

Aucune dose de celui de Pfizer/BioNTech n'a encore été livrée dans le deuxième pays le plus endeuillé du monde par le coronavirus, qui y a tué plus de 247 000 personnes en un an.

11h45 En Autriche, des millions de tests pour éviter la 3e vague

L'Autriche, prise au dépourvu à l'automne par la seconde vague, a cette fois pris les devants: avec 3 millions de tests par semaine, dont la moitié dans les écoles, ce petit pays s'érige désormais en champion de l'exercice. Plus de 500 centres dédiés, 900 pharmacies et un millier d'entreprises proposent des dépistages gratuits du coronavirus (PCR et antigéniques), tandis que l'ensemble des élèves se soumettent eux-mêmes au rituel, deux fois par semaine.

7h31 La Suisse a bien fait de laisser ses pistes de ski ouvertes

La stratégie de la Suisse en matière de tourisme d'hiver a fait ses preuves. C'est du moins l'avis de Martin Nydegger, directeur de Suisse tourisme. Interrogé par les journaux alémaniques du groupe CH-Media, il estime que les concepts de protection ont bien fonctionné puisque le nombre de nouvelles infections a diminué partout, ces dernières semaines, en Suisse.

Et là où il y a eu des infections, comme dans certains hôtels, la réponse a été très bonne et rapide, souligne-t-il. Le nombre de nouvelles infections a diminué partout, ces dernières semaines. Le fait que l'on puisse prendre des vacances d'hiver en Suisse, en toute sécurité, a donné du courage et de la confiance à la population, insiste-t-il encore.

Le patron de Suisse Tourisme estime que l'ouverture des pistes montre la voie au secteur de la gastronomie. Pour Martin Nydegger, les restaurants devraient être également autorisés à rouvrir leurs terrasses. Nous espérons que cela puisse se faire, au moins à l'extérieur, dès le 1er mars, indique-t-il.

7h12 Le Mexique reçoit 200 000 doses du vaccin russe

Le Mexique a reçu lundi ses 200 000 premières doses du vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19, avec lesquelles les autorités vont continuer à immuniser les personnes de plus de 60 ans. «Le contrat a été signé, comme vous le savez», et «aujourd’hui nous recevons les premières 200 000 doses», a déclaré le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, à l’arrivée de la cargaison. «D’autres livraisons viendront ensuite», et l’injection des doses reçues ce lundi «va commencer mercredi», a ajouté le ministre.

Samedi, le Mexique avait reçu une cargaison de 200 000 doses du vaccin fabriqué par le laboratoire chinois Sinovac. Auparavant, Mexico a reçu des livraisons des vaccins de Pfizer/BioNTech, d’AstraZeneca et de CanSino, un laboratoire chinois

7h05 En Autriche, des millions de tests pour éviter une 3e vague

L’Autriche, prise au dépourvu à l’automne par la seconde vague, a cette fois pris les devants: avec trois millions de tests par semaine, dont la moitié dans les écoles, ce petit pays s’érige désormais en champion de l’exercice. Plus de 500 centres dédiés, 900 pharmacies et un millier d’entreprises proposent des dépistages gratuits du coronavirus (PCR et antigéniques), tandis que l’ensemble des élèves se soumettent eux-mêmes au rituel, deux fois par semaine.

2h41 Fermés pendant un an, les cinémas autorisés à rouvrir à New York

Les salles de cinéma vont pouvoir rouvrir à New York le 5 mars, soit quasiment un an jour pour jour après leur fermeture administrative pour cause de pandémie, a annoncé lundi le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo. La réouverture se fera avec une jauge maximum de 25% de la capacité d’accueil habituelle et une limite de 50 spectateurs par salle, a indiqué le gouverneur.

1h37 Les premiers vaccins attendus jeudi en Uruguay

Le président uruguayen, Luis Lacalle Pou, a annoncé lundi que les premiers vaccins contre le Covid-19 arriveraient jeudi dans le pays, le seul en Amérique du Sud à n’avoir encore reçu aucune dose. Quelque 192 000 doses du vaccin chinois Sinovac sont attendues dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse.

La campagne de vaccination, qui visera en premier lieu les enseignants, policiers, pompiers et militaires de moins de 60 ans, débutera le 1er mars.

1h07 Argentine: après le scandale, une liste de «VIP» indûment vaccinés dévoilée

Le ministère argentin de la Santé a publié lundi, une liste de 70 personnes ayant indûment reçu le vaccin contre le Covid-19, dont la révélation avait déclenché le scandale des «vaccins pour VIP». Cette liste comprend le président Alberto Fernandez et les membres de son cabinet, ainsi que le ministre de l’Économie, Martin Guzman, l’ambassadeur argentin au Brésil, l’ancien président Eduardo Duhalde, son épouse et leurs enfants, et également les noms de fonctionnaires qui n’entraient pas dans la catégorie de population cible pour les 1,8 million premières doses de vaccins reçues dans le pays.


Lundi 22 février

23h Les États-Unis dépassent le seuil des 500 000 morts

Plus d'un demi-million de personnes sont décédées du Covid-19 aux États-Unis depuis le début de la pandémie, selon les chiffres relevés lundi de l'université Johns Hopkins, qui fait référence.

Dans le détail, 500 071 personnes ont succombé au virus dans le pays qui recense par ailleurs plus de 28 millions de cas de contaminations, selon l'institution basée à Baltimore.

«Davantage d'Américains sont morts pendant cette pandémie que lors de la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la guerre du Vietnam combinées», a souligné le président Joe Biden, dans une proclamation, indiquant que la première dame Jill Biden et lui observeraient une minute de silence avec la vice-présidente Kamala Harris et son époux Doug Emhoff le soir venu.

22h30 Le Portugal prévoit de vacciner 70% de sa population à l'été

Le Portugal, qui connaît une nette décélération des nouveaux cas de Covid-19 ces dernières semaines, prévoit d'avoir vacciné 70% de sa population à l'été, a indiqué lundi la ministre de la Santé Marta Temido.

Le nombre de nouveaux cas au Portugal est «à la baisse», s'est félicité la ministre de la Santé, lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion destinée à faire le point sur la pandémie dans le pays.

Le taux d'incidence, actuellement d'environ 300 pour 100.000 habitants et le taux de reproduction (Rt) du virus, de 0,67 en moyenne, «reculent» a-t-elle souligné précisant que l'objectif est que 70% de la population soit vaccinée contre le Covid-19 à l'été.

21h La vaccination a fortement réduit les hospitalisations en Écosse

Les vaccins anti-Covid de Pfizer/BioNTech et AstraZeneca/Oxford administrés dans le cadre de la campagne de vaccination en Écosse ont entraîné une chute du risque d’hospitalisation liée au coronavirus dans cette nation du Royaume-Uni, selon une étude publiée lundi.

Ces travaux, dirigés par l’Université d'Édimbourg, indique que quatre semaines après l’administration d’une première dose, le risque d’hospitalisation était réduit de 85% avec le vaccin Pfizer et de 94% avec celui d’AstraZeneca, par rapport aux personnes n’ayant pas reçu le vaccin.

Chez les plus de 80 ans, l’un des groupes les plus à risque, les résultats préliminaires combinés des deux vaccins montrent une réduction de 81% des hospitalisations.

20h États-Unis: les drapeaux seront en berne durant 5 jours

Le président américain Joe Biden a ordonné lundi la mise en berne des drapeaux sur l’ensemble des bâtiments fédéraux, afin de commémorer le passage imminent du seuil des 500'000 décès dus au Covid-19 aux États-Unis, a annoncé la Maison-Blanche. La porte-parole de la présidence Jen Psaki a déclaré devant la presse que cette mise en berne durerait cinq jours.

18h55 Le Paraguay lance sa campagne de vaccination

Le ministre de la Santé du Paraguay, Julio Mazzoleni, a lancé lundi la campagne de vaccination contre le Covid-19 destinée dans un premier temps au personnel de santé en administrant la première dose du vaccin russe Spoutnik V à une infirmière.

Quelque 4000 premières doses sont exclusivement destinées au personnel médical et paramédical qui a enregistré plus de 40 décès depuis le début de la pandémie.

Le Paraguay est dans l’attente de recevoir un million de doses du vaccin russe et a réservé 4 autres millions de doses d’autres vaccins via le programme onusien Covax, piloté par l’Organisation mondiale de la Santé.

19h45 Pays-Bas: cafetiers et restaurateurs portent plainte contre l'État

La plus grande organisation néerlandaise du secteur de la restauration a annoncé lundi qu’elle portait plainte contre le gouvernement pour tenter de faire lever les restrictions anti-Covid qui ont amené à fermer bars et restaurants depuis la mi-octobre.

La fédération des restaurateurs Royal Horeca Netherlands, qui affirme représenter environ 20 000 entreprises et 255 000 salariés, veut que les juges ordonnent la réouverture «dès que possible» et des compensations financières.

17h45 La Belgique exclut tout assouplissement des restrictions avant un mois

Le gouvernement belge a exclu lundi tout assouplissement de ses restrictions anti-Covid au cours du mois à venir, en raison des craintes sur la propagation des nouveaux variants du virus, notamment du variant britannique.

«Il faut rester très prudent pour éviter une troisième vague», a déclaré le Premier ministre Alexander De Croo au cours d'une conférence de presse convoquée le matin même.

Il s'exprimait alors que les appels se multiplient, jusqu'au sein de sa propre majorité, pour donner des perspectives de réouverture aux secteurs du spectacle et de la restauration, privés de toute activité depuis près de quatre mois.

16h46 Les dernières restrictions en Angleterre levées fin juin?

Le gouvernement espère lever les dernières restrictions anti-Covid en Angleterre fin juin, a annoncé ce lundi Boris Johnson, le Premier ministre britannique. Le plan de déconfinement prévoit quatre grandes étapes, à commencer par la réouverture des écoles le 8 mars, puis la réouverture à partir du 12 avril en Angleterre des commerces non essentiels, des pubs et des restaurants en extérieur et des musées. Le retour des supporters dans les stades est lui espéré à partir du 17 mai.

13h Confinement du littoral des Alpes-Maritimes

Des mesures de confinement vont être mises en œuvre pour les deux prochains week-ends dans les communes du littoral des Alpes-Maritimes pour lutter contre la propagation du Covid-19, a annoncé lundi le préfet Bernard Gonzalez.

Des sorties d'une heure seront autorisées avec dérogation (médecins, animaux de compagnie, sport, promenade) dans un rayon de 5 km du domicile du vendredi 18h au lundi 6h dans une zone s'étendant de Théoule-sur-Mer à Menton, qui concentre près de 90% de la population du département. Par ailleurs, pour 15 jours à compter de mardi, les commerces de plus de 5.000 m², sauf les pharmacies et les commerces alimentaires, seront par ailleurs fermés dans le département, a précisé au cours d'une conférence de presse le préfet.

12h50 Vaccination possible en entreprise en France

Les médecins du travail pourront administrer le vaccin AstraZeneca à compter du 25 février aux salariés de 50 à 64 ans atteints de comorbidités, a précisé lundi le secrétariat d'Etat chargé des retraites et de la santé au travail. «Conformément aux recommandations du 2 février 2021 de la Haute autorité de santé (HAS), il a été décidé qu'à compter du 25 février 2021, après les professionnels de santé et du médico-social, le vaccin AstraZeneca sera utilisé notamment pour la vaccination des personnes de 50 à 64 ans inclus atteintes de comorbidités», indique un communiqué du secrétariat d'Etat.

A l'instar des médecins généralistes, les médecins du travail «doivent se rapprocher de la pharmacie d'officine de leur choix, pour s'identifier et se procurer des doses du vaccin AstraZeneca sous le même régime de contingentement», précise le texte.

11h59 Les écoles rouvrent en Allemagne malgré la crainte d’une troisième vague

Écoles et garderies ont rouvert lundi, après deux mois de fermeture, dans une grande partie de l’Allemagne malgré la crainte d’une troisième vague épidémique provoquée par la diffusion du variant britannique. Les enfants ont repris lundi matin le chemin de la garderie ou de l’école dans dix des seize länder allemands. Ils avaient déjà repris en Basse-Saxe et en Saxe.

«Il est bon que de nombreuses écoles en Allemagne reprennent progressivement l’enseignement en face à face», a estimé la ministre de l’Éducation, Anja Karliczek, auprès de l’agence DPA. «Les enfants, surtout les plus jeunes, ont besoin les uns des autres». Les cours, interrompus en présentiel depuis la mi-décembre, reprennent toutefois dans des conditions sanitaires drastiques, avec des classes alternant en demi-groupes ou des effectifs fixes qui ne pourront croiser les autres élèves.

11h49 Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin en France

Sanofi va produire en France le vaccin contre le Covid-19 de son concurrent américain Johnson & Johnson au second semestre, comme il s’apprête également à le faire pour celui développé par Pfizer-BioNTech, a annoncé lundi le groupe pharmaceutique français.

Sanofi se chargera de la formulation et du remplissage des flacons sur son site de Marcy-l’Etoile, près de Lyon, «à partir du troisième trimestre», «à un rythme d’environ 12 millions de doses par mois», affirme dans un communiqué le laboratoire qui précise garder pour «priorité» la mise au point de ses deux candidats-vaccins.

11h30 Nouvelles restrictions à Bombay après une hausse des contaminations

L’État indien le plus touché par le Covid-19, dont sa capitale Bombay, a imposé lundi de nouvelles restrictions sans écarter l’idée d’un autre confinement, en raison de la hausse des contaminations alors que la vaste campagne de vaccination est en retard.

La plus forte recrudescence épidémique a été enregistrée ces dernières semaines dans l’État occidental du Maharashtra de 110 millions d’habitants. Cette région, qui abrite Bombay, capitale économique de l’Inde, est aussi la plus endeuillée, comptant près de 52 000 décès depuis le début de la pandémie.

Le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes dans le Maharashtra rattrape les niveaux connus en octobre au plus fort de la pandémie. En conséquence, des restrictions sont entrées en vigueur lundi, dont l’interdiction de tout rassemblement religieux, social et politique.

6h Le géant des vaccins indien intimé d’accorder la priorité à l’Inde

Le plus grand fabricant de vaccins au monde, Serum Institute of India, a appelé les pays en attente d’approvisionnement en vaccins à être «patients», ayant reçu l’ordre d’accorder la priorité aux «énormes besoins» de l’Inde.

«Chers pays et gouvernements, en attendant l’approvisionnement de #COVISHIELD, je vous demande humblement d’être patients», a tweeté dimanche Adar Poonawalla, patron de Serum Institute of India (STI). «@SerumInstIndia a été sommé d’accorder la priorité aux énormes besoins de l’Inde et ainsi, de trouver un équilibre avec les besoins du reste du monde. Nous faisons de notre mieux», a-t-il précisé.

5h Plan de déconfinement «progressif» en Angleterre

Reconfinée début janvier, l'Angleterre entrevoit le bout du tunnel: les effets du «lockdown» et de la campagne de vaccination, qui bat son plein, se font sentir, avec une baisse du nombre de contaminations, d'hospitalisations et de morts.

À tel point que le Premier ministre britannique Boris Johnson va esquisser lundi devant le Parlement un plan de déconfinement qu'il veut «prudent» et «progressif», afin «de ne pas annuler les progrès» accomplis et les «sacrifices» consentis. En ligne de mire, la réouverture prochaine des écoles, peut-être à partir du 8 mars.

1h Australie: la campagne de vaccination dans le vif du sujet

La campagne de vaccinations en Australie est entrée lundi dans le vif du sujet. Quelque 60 000 doses de vaccin sont prêtes à être injectées cette semaine, auprès des personnels soignants, des policiers, employés d’hôtels de quarantaine ou encore résidents de foyers pour personnes âgées.

Jusqu'à présent, l’Australie a relativement bien géré l’épidémie, enregistrant près de 29 000 cas et 909 décès sur une population de 25 millions d’habitants. Cette campagne de vaccinations devrait être conclue d’ici octobre, selon le gouvernement.

Dimanche 21 février

16h40 Sombre cap pour les États-Unis

Les États-Unis se préparent à franchir le sombre cap des 500 000 morts du Covid-19, au moment où nombre d’indicateurs, au premier rang desquels le rythme des vaccinations, offrent de vraies lueurs d’espoir.

«C’est terrible, c’est horrible», a réagi dimanche l’immunologue Anthony Fauci, conseiller de Joe Biden, à l’évocation de ce palier macabre. «Nous n’avons rien connu de tel depuis plus de 100 ans, depuis la pandémie de 1918», a-t-il rappelé sur CNN. «C’est quelque chose qui restera dans l’histoire. Dans des décennies, les gens parleront encore de ce moment où tant de gens sont morts».

Selon les chiffres de l’université Johns Hopkins qui fait référence, le décompte s’élevait dimanche matin à un peu plus de 497 000 morts. Le premier mort du Covid-19 aux États-Unis avait été annoncé il y a un an, le 29 février 2020.

16h55 La Russie vaccine ses sans-abris

Une quarantaine de sans-abris se sont fait vacciner dimanche contre le Covid-19 à Saint-Pétersbourg, deuxième ville de Russie, a-t-on appris auprès d’une ONG locale à l’origine de l’initiative.

«Chez nous, il y a beaucoup de personnes qui font partie d’un groupe à risque, il est important pour eux d’être vaccinés», a raconté à l’AFP Taïssia Souvorova, responsable de l’ONG Notchlejka, qui vient en aide aux SDF à Saint-Pétersbourg (nord-ouest).

15h30 Les Émirats envoient des vaccins à Gaza

Quelque 20 000 doses de vaccins anti-Covid sont arrivées dimanche dans l’enclave palestinienne de Gaza en provenance des Émirats arabes unis et via la frontière égyptienne, selon des responsables et des témoins.

Ces vaccins sont «destinés aux équipes médicales» de la bande de Gaza, a indiqué un groupe dirigé par un dissident du mouvement palestinien Fatah, Mohammed Dahlan, qui vit actuellement en exil aux Émirats et revendique la responsabilité de ce transfert de vaccins.

14h00 En Israël, les salles de gym rouvrent avec le «badge» pour les vaccinés

«C’est un plaisir de reprendre l’entrainement!» Tenue de sport et muscles saillants, Tom John a foncé dimanche matin à sa salle de gym de Tel-Aviv, qui a rouvert ses portes aux personnes vaccinées contre le Covid-19.

L’État hébreu a rouvert dimanche les centres commerciaux et les commerces de rue pour l’ensemble de la population dans le cadre de son troisième déconfinement depuis le début de la pandémie.

Si des lieux sont ouverts à tous, d’autres toutefois sont réservés uniquement aux personnes munies d’un «badge vert», signifiant qu’elles ont reçu la seconde dose de vaccin depuis au moins une semaine ou qu’elles ont récupéré de la maladie.

13h44 «La tendance n'est pas à desserrer la contrainte» en France

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a admis dimanche, prenant acte de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 en France, que l'espoir d'un desserrement des mesures sanitaires s'éloignait. «Cela remonte un peu» et «la tendance n'est malheureusement pas à desserrer la contrainte», a déclaré M. Attal au Grand Jury RTL - LCI - Le Figaro.

Au niveau national, «la tendance sur les trois derniers jours n'est pas bonne, elle n'est plus bonne», avait déploré samedi le ministre de la Santé Olivier Véran. Entre vendredi et samedi, plus de 22 000 nouveaux cas ont été enregistrés, après 24 000 la veille. La pression hospitalière reste également élevée, avec 25 269 patients atteints du Covid-19 hospitalisés, dont plus de 3 300 en réanimation, soit les cas les plus graves.

«Ce virus peut encore nous surprendre», a souligné M. Attal, évoquant les incertitudes sur la propagation des différents variants apparus, mais «cela ne veut pas dire qu'il y a une fatalité». Le porte-parole a réitéré que l'objectif du gouvernement était, autant que possible, d'éviter un troisième confinement des Français. M. Attal a également défendu la stratégie vaccinale, assurant que «la France est le pays de l'Union européenne dans lequel il y a eu le plus» de premières injections du vaccin, et où l'âge moyen des premières personnes vaccinées est le plus élevé.

12h01 L'Italie s'inquiète face aux variants et aux attroupements du week-end

L'inquiétude est montée d'un cran ce week-end en Italie face à la propagation des variants du coronavirus et aux attroupements dans les grandes villes, favorisés par une météo particulièrement clémente. «Je suis inquiet évidemment. Le regain des contagions est dû en grande partie au variant anglais», a estimé Massimo Galli, l'un des plus éminents virologues italiens, qui exerce à l'hôpital Sacco de Milan, dans un entretien au quotidien romain Il Messaggero.

«Pour être honnête, toutes les données vont dans la direction de l'augmentation des nouveaux cas», a-t-il ajouté. En dépit de l'appel à «rester chez soi» lancé vendredi par l'Institut supérieur de la santé (ISS), l'organisme chargé de conseiller le gouvernement dans la lutte contre le Covid, des foules se sont déversées dans les rues, parcs et fronts de mer de plusieurs villes italiennes pour profiter du temps particulièrement ensoleillé et clément régnant ce week-end sur la péninsule.

La ville de Naples a réagi en fermant une partie de son front de mer, pris d'assaut par les habitants, tandis que les plages et bars d'Ostie, la localité balnéaire la plus proche de Rome, était elle aussi envahie par les badauds. Dans le centre historique de la capitale, la Via del Corso, l'une des principales artères commerçantes, a été fermée. Mêmes scènes d'attroupements le long des Navigli, les canaux du centre de Milan. Dimanche, face à la progression des variants, trois régions italiennes classées «jaune» (risque modéré) sont passées officiellement en «orange», (risque moyen): l'Emilie-Romagne (région de Bologne, nord), la Campanie (région de Naples, sud), et la petite région de Molise (centre).


Samedi 20 février

21h56 Le vaccin Pfizer est efficace à 95,8%, selon Israël

Le ministère israélien de la Santé a affirmé samedi que l'inoculation des deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech était efficace à 95,8% contre la contraction du coronavirus. L'État hébreu a lancé le 19 décembre une vaste campagne de vaccination, considérées comme l'une des plus rapides au monde, à la faveur d'un accord avec Pfizer permettant à Israël d'obtenir rapidement des millions de doses en échange de données biomédicales sur l'effet du vaccin.

Jusqu'à présent, 4,25 millions d'habitants en Israël (sur une population de neuf millions) ont reçu la première dose de ce vaccin, d'après les derniers chiffres du ministère de la Santé. Parmi eux, 2,88 millions ont reçu la seconde dose nécessaire. Selon le ministère, le vaccin a montré qu'il était efficace à 95,8% pour prévenir la contraction du coronavirus, deux semaines après l'inoculation de la seconde dose, à 99,2% pour prévenir des formes graves et à 98,9% pour prévenir la mort.

Les données, compilées jusqu'au 13 février, ont montré que la vaccination est également efficace une semaine après l'inoculation de la seconde dose: à 91,9% pour prévenir la contraction du virus, à 96,4% pour empêcher les formes graves de la maladie et à 94,5% pour prévenir la mort.

«Notre objectif est de poursuivre la vaccination de toute la population âgée de 16 ans et plus ce qui nous permettra de retrouver nos habitudes qui nous manquent», a dit samedi le directeur général du ministère de la Santé, Hezi Levi, dans un communiqué. Israël a officiellement enregistré plus de 744 000 cas de Covid-19, dont plus de 5 500 décès, depuis le début de la pandémie.

14h30 Sénégal: nouvelle prolongation d’un mois du couvre-feu nocturne

Le gouvernemen

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Victot Hugo le 24.02.2020 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon entre Luxembourg et l’Italie pas de contrôle pourquoi ?

  • lux le 24.02.2020 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec les vacances de la semaine dernière, beaucoup sont allés en italie devraient voir plus de contrôle à l'aéroport et aux bus et même aux personnes qui sont allées en voiture!!!

  • Infirmier de la Ville le 24.02.2020 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Préparons-nous.. le virus n'est pas chez nous mais on n'arrive déjà pas à remplacer le personnel soignant malade, pas assez nombreux!

Les derniers commentaires

  • Taka le 26.02.2021 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    Non mais il va bien falloir arrêter cette bouffonade!

  • aux armes le 25.02.2021 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    la dictature du virus une bonne excuse pour bloquer les droit de la liberte des gents , honteux revolution

  • Jean II le 25.02.2021 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Test PCR que du pipo les laboratoires vous refusent si vous n'avez aucun symptôme car débordés avec les malades !

  • Cailloux le 24.02.2021 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les gouvernements vont bientôt arrêter leur cinéma avec ce virus ???

  • Europe terminée le 24.02.2021 19:05 Report dénoncer ce commentaire

    Il est temps de se libérer de l'europe qui nous a tous mis en danger suite à son échec sans précédent de la vaccination. La commission détruit nos économies et nos vies et ceci avec les frontières fermées. Sans l'europe nous serions déjà tous vaccinés et ne seraient pas enfermés encore pendant un an au moins