États-Unis

28 août 2017 11:28; Act: 28.08.2017 13:04 Print

Pom-​​pom girl maltraitée, entraîneur limogé

La vidéo d’une jeune cheerleader souffrant le martyr a ému l’Amérique, la semaine dernière. Son bourreau a été licencié.

«Je ne peux pas, je ne peux pas»: à Denver, dans le Colorado, Ally Wakefield, une jeune pom-pom girl de 13 ans, en position de grand écart, supplie son entraîneur de faire cesser l’exercice. En vain. Celui-ci et ses assistants continuent de la maintenir malgré le supplice et lui intiment même l’ordre de ne pas bouger: «Ne te débats pas, ce sera pire».

La vidéo a fait le tour du web et a ému l’Amérique, pays des cheerleaders. C’est la maman d’Ally qui a donné l’alerte en envoyant la vidéo à la direction de la East High School de Denver où est scolarisée sa fille. «Elle les suppliait d’arrêter».

Une enquête pour maltraitance a été ouverte et l’entraîneur, après avoir été mis à pied, a été purement et simplement limogé. «Ces pratiques sont dangereuses et inacceptables», a indiqué Tom Boasberg, responsable des écoles publiques de Denver. De son côté, l’American Association of Cheerleading Coaches and Administrators s’est désolidarisée de ces méthodes d’entraînement, indiquant que «les étirements ne doivent jamais atteindre le seuil de la douleur».

(MC/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • j-pierre le 28.08.2017 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut en urgence lui retirer sa licence et lui faire la même chose.

  • SO$A le 28.08.2017 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu dans quel monde on vit!!!!

  • vache à lait le 28.08.2017 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Heu, comment dire ... c'est pas nouveau désolé de vous l'apprendre mais c'est fait depuis toujours... Honteux c est claire mais courant malheureusement

Les derniers commentaires

  • gymnaste le 28.08.2017 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pendant ce temps, les athlètes chinoises et russes subissent pire encore mais gagnent des médailles. Si être une athlète de haut niveau était une sinécure ça se saurait.

    • jean le 28.08.2017 22:03 Report dénoncer ce commentaire

      la soufrance fait clairement parti du haut niveau, les athlètes acceptent en général de souffrir pour y rester, mais cette enfant de 13 ans a dit non, non a plusieurs reprises. c'est cela qui est choquant.

  • SO$A le 28.08.2017 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu dans quel monde on vit!!!!

  • Dgils le 28.08.2017 18:48 Report dénoncer ce commentaire

    Les etats unis dans toute leur splendeur.

  • vache à lait le 28.08.2017 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Heu, comment dire ... c'est pas nouveau désolé de vous l'apprendre mais c'est fait depuis toujours... Honteux c est claire mais courant malheureusement

  • j-pierre le 28.08.2017 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut en urgence lui retirer sa licence et lui faire la même chose.