En Russie

26 février 2020 11:37; Act: 26.02.2020 12:13 Print

Poutine défend la police accusée de violence

Le président russe a fermement pris la défense, mercredi, des forces de l'ordre, accusées d'avoir abusé de la force pour disperser les récentes manifestations de l'opposition.

storybild

«Si les gens se comportent en respectant les règles, les procédures et les lois, qui brandira une matraque?», a déclaré le président russe. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président russe, Vladimir Poutine, a fermement défendu mercredi les forces de l'ordre, accusées d'avoir abusé de la force pour disperser les récentes manifestations de l'opposition. «C'est leur devoir. Personne ne brandit une matraque juste comme ça. Si les gens se comportent en respectant les règles, les procédures et les lois, qui brandira une matraque?», a déclaré le président russe, dans une interview à l'agence de presse publique Tass.

De nombreux militants politiques se sont insurgés contre une réaction policière jugée excessive durant les manifestations d'opposition de l'été dernier à Moscou, les plus importantes qu'a connues la Russie depuis le retour de Vladimir Poutine, au Kremlin, en 2012. Les critiques visaient particulièrement la Garde nationale, une force créée en 2016 relevant directement de l'autorité du président. Plusieurs manifestants ont en revanche été condamnés à de lourdes peines de prison pour violence après avoir été arrêtés durant les manifestations non autorisées, pourtant largement pacifiques. M. Poutine a là aussi défendu ces condamnations.

«On ne peut pas plaisanter avec ça!»

«Aujourd'hui, on jette une bouteille d'eau (contre les policiers), demain une chaise et après on va saccager les voitures. C'est inadmissible!», a-t-il assuré lors de cet entretien. Le président russe a également justifié la lourde peine infligée au blogueur Vladislav Sinitsa, condamné à cinq ans de prison pour un message sur Twitter où il appelait à des violences contre les enfants des policiers. «Cela peut déstabiliser brutalement la situation dans le pays, on ne peut pas plaisanter avec ça!», a-t-il assuré.

Le chef de l'État a toutefois salué la mobilisation publique ayant permis la libération du journaliste Ivan Golounov, arrêté en juin dernier pour trafic de drogue, des charges qui se sont avérées avoir été inventées de toutes pièces. En janvier, la justice russe a annoncé l'arrestation de cinq ex-policiers qui avaient interpellé ce journaliste du site Internet Meduza, réputé pour ses enquêtes sur la corruption.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phi le 26.02.2020 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cest vrais en France la violence des polices envers des citoyens Français est insupportable aussi , Mr le Président de la République soutien et défend sa Police aussi.

  • I.:F. le 26.02.2020 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    M. Poutine est quelqu'un qui soutient ses subalternes, quitte à revenir après les punir s'il y a eu des erreurs ou des manquements. Les autres politiques du monde vont avec la masse lyncher leurs propres subalternes avant même que le procès ne commence. C'est aussi le cas au Luxembourg, où des personnes sont crucifiées avant la publication du rapport, du jugement, ...

  • Adrian P le 27.02.2020 15:00 Report dénoncer ce commentaire

    C'était de la légitime défonce!

Les derniers commentaires

  • Adrian P le 27.02.2020 15:00 Report dénoncer ce commentaire

    C'était de la légitime défonce!

  • Phi le 26.02.2020 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cest vrais en France la violence des polices envers des citoyens Français est insupportable aussi , Mr le Président de la République soutien et défend sa Police aussi.

  • Oui c'est moi, qui d'autre? le 26.02.2020 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas de la violence, ils tapent un peu fort c'est pas pareil.

  • Grand-Maitre le 26.02.2020 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne peut pas constater une difference entre les gilets jaunes russes et les gillets jaunes francais. Et si je me souviens bien les policiers anglais n'ont pas ete tendre avec Assange non plus

  • Tovarich le 26.02.2020 14:41 Report dénoncer ce commentaire

    Mais vive Poutine, en tant que Francais je le préfere 100 fois il est surtout moins dangereux

    • Oui c'est moi, qui d'autre? le 26.02.2020 17:50 Report dénoncer ce commentaire

      Ca c'est pas faux...et plus intelligent surtout. De là à l'idolâtrer il y a un pas.