Coronavirus

16 mars 2020 22:07; Act: 17.03.2020 11:41 Print

Premier essai clinique en cours pour un vaccin

Le premier essai clinique pour tester un vaccin contre le nouveau coronavirus a débuté lundi à Seattle, apportant une lueur d'espoir dans la lutte mondiale contre l'épidémie.

storybild

Les laboratoires pharmaceutiques sont à la recherche d'un vaccin.

Sur ce sujet
Une faute?

«L'essai clinique ouvert va inclure la participation de 45 adultes volontaires en bonne santé âgés de 18 à 55 ans pendant environ six semaines», ont indiqué les Instituts nationaux de santé américains (NIH) dans un communiqué.

«Le premier participant a reçu le vaccin expérimental aujourd'hui», ont-ils ajouté.

Mais les participants devront encore passer par différentes phases afin de déterminer si le vaccin est efficace et sécurisé.

Les autorités américaines ont estimé qu'il faudrait encore un an à un an et demi avant que le vaccin soit disponible, si tout se passe comme prévu.

Le vaccin se nomme mRNA-1273 et a été développé par des scientifiques des NIH et de l'entreprise de biotechnologies Moderna, basée à Cambridge, dans l'État du Massachusetts.

Il n'existe pour l'instant aucun vaccin ou traitement agréé contre le virus Covid-19 qui a infecté plus de 179 000 personnes et fait plus de 7 000 morts à travers le monde depuis le début de l'épidémie en décembre en Chine.

«Trouver un vaccin sûr et efficace afin d'éviter l'infection au SARS-CoV-2 est une priorité de santé publique», a déclaré Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des maladies infectieuses.

«Cette phase 1 de l'étude, lancée en un temps record, est une étape importante pour s'approcher de ce but», a-t-il ajouté.

L'essai de Seattle étudiera l'impact de l'injection de différentes doses dans le tissu intramusculaire de la partie supérieure du bras et surveillera les effets secondaires - douleurs ou fièvre - chez les participants.

Les coronavirus sont sphériques et ont des pics à leur surface, ce qui leur donne l'apparence d'une couronne. Le pic s'attache aux cellules humaines, ce qui permet au virus d'y entrer.

Le vaccin candidat de Moderna contient l'information génétique de ce pic dans une substance appelée «messager ARN».

Injecter un messager ARN dans le corps humain entraîne son développement à l'intérieur du corps, déclenchant une réponse immunitaire sans avoir besoin d'infecter la personne avec la totalité du virus.

La CEPI, la Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies a aussi fourni des financements pour la mise en place de l'essai.

Course mondiale

Les groupes pharmaceutiques et les laboratoires de recherche à travers le monde se sont lancés dans une course pour développer traitements et vaccins contre le nouveau coronavirus, utilisant une variété de nouvelles technologies.

Le traitement antiviral nommé remdesivir, créé par l'entreprise Gilead Sciences, est déjà dans la dernière phase des essais cliniques en Asie et en Chine. Les médecins ont rapporté qu'il était efficace dans la lutte contre la maladie. Toutefois, seulement les essais cliniques aléatoires permettent aux scientifiques de savoir avec certitude si le traitement marche.

Une autre entreprise pharmaceutique, Inovio, qui travaille sur un vaccin ADN, a annoncé qu'elle commencerait les essais cliniques, le mois prochain.

L'entreprise Regeneron essaie de son côté d'isoler les anticorps capables de lutter contre le virus puis de les administrer par intraveineuse, afin d'apporter une immunité temporaire. Elle espère débuter les essais cliniques cet été.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, 80% des cas de contamination au Covid-19 sont anodins, 14% sont graves et près de 5% sont critiques, provoquant des problèmes respiratoires sévères où les poumons se remplissent de fluides empêchant l'oxygène d'atteindre les organes.

Les patients dont les cas sont sans gravité récupèrent en une à deux semaines, tandis que les cas sévères mettent six semaines en moyenne à s'en remettre.

Selon les estimations récentes, près d'1% des personnes infectées meurt.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonsens le 17.03.2020 06:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y’en a qui vont s’en mettre plein les poches d’ici peu

  • Oui mais... le 17.03.2020 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    C'est surtout la course, la course au pognon pour celui qui va trouver le remède. Alors, que cela devrait être pour sauver des vies...

  • jean-luc Moustache le 17.03.2020 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Bonsoir , Merci d'avance aux techniciens qui se penchent sur ce problème , on a grand besoin d'eux ! En France on a des ministres qui savent tout et qui ne font rien , le problème passe à côté comme certain nuage entre les frontières , mais le salaire de ministre ils l'ont ! Ca va ça viens , ou : oui mais je ne suis plus ministre !

Les derniers commentaires

  • why le 17.03.2020 22:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la vitesse de propagation de ce virus me laisse perplexe...

  • jean-luc Moustache le 17.03.2020 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Bonsoir , Merci d'avance aux techniciens qui se penchent sur ce problème , on a grand besoin d'eux ! En France on a des ministres qui savent tout et qui ne font rien , le problème passe à côté comme certain nuage entre les frontières , mais le salaire de ministre ils l'ont ! Ca va ça viens , ou : oui mais je ne suis plus ministre !

  • Dialectique Héguélienne le 17.03.2020 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    On crée le problème (virus), on a une réaction (propagation de la peur dans les médias par des mesures drastiques), on propose une solution (vaccin), on se fait plein de pognon et on contrôle d'avantage les nations !!! Ca se fait depuis toujours !!!

  • wullmaus le 17.03.2020 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J aimerais connaitre le nom de cette entreprise qui mettra ce vaccin au point.!!! Juste de quoi acheter des actions de cette firme Pharma.!!:-)

  • Oui mais... le 17.03.2020 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    C'est surtout la course, la course au pognon pour celui qui va trouver le remède. Alors, que cela devrait être pour sauver des vies...