États-Unis

22 octobre 2019 07:24; Act: 22.10.2019 09:33 Print

Présidence Trump: suspicion de délit d'initié

Des traders sont suspectés par les démocrates d'avoir investi en ayant connaissance des interventions de Donald Trump.

storybild

Donald Trump.

Sur ce sujet
Une faute?

Des traders ont-ils investi en ayant connaissance au préalable des interventions de Donald Trump? C'est ce que cherchent à savoir des élus démocrates, qui ont demandé lundi aux autorités américaines d'ouvrir une enquête sur d'éventuels délits d'initiés.

Cette demande fait suite à la publication jeudi d'un article du magazine Vanity Fair faisant état de mouvements suspects sur les marchés financiers en corrélation avec des déclarations ou décisions du président américain ou de son gouvernement sur les négociations commerciales avec la Chine ou d'autres sujets d'ordre géopolitique.

Dans une lettre adressée lundi au ministre de la Justice Bill Barr et au chef de la police fédérale (FBI), 14 sénateurs s'inquiètent de «l'avantage déloyal» dont auraient pu tirer des traders en raison d'un «accès privilégié à des informations non publiques pouvant faire bouger les marchés». Des informations, suggèrent-ils, «potentiellement» transmises par «des sources gouvernementales», et qui auraient pu engendrer jusqu'à un milliard de dollars de gains en Bourse.

Les analystes de la banque américaine JPMorgan Chase ont créé récemment un indice pour mesurer l'impact des tweets de Donald Trump sur les marchés financiers. Ils affirment avoir «trouvé de solides preuves» montrant que les messages présidentiels avaient un effet réel sur les cours.

(L'essentiel/afp)