Au Costa Rica

30 mars 2018 07:15; Act: 30.03.2018 10:47 Print

Présidentielle: duel de journalistes-​​chanteurs

Chanteurs et ex-journalistes tous les deux, Fabricio Alvarado et Carlos Alvarado s'affrontent dimanche, au second tour de l'élection présidentielle au Costa Rica.

storybild

Chanteurs et ex-journalistes tous les deux, Fabricio et Carlos partagent aussi le même nom de famille, Alvarado. (photo: AFP/Ezequiel Becerra)

Une faute?

Chanteurs et ex-journalistes tous les deux, Fabricio et Carlos partagent aussi le même nom de famille, Alvarado, mais la ressemblance des candidats, sans lien de parenté, à la présidence du Costa Rica s'arrête là: l'un est ultraconservateur, l'autre de centre gauche. Look de gendre idéal, polo et cheveux plaqués sur le côté, Fabricio Alvarado, issu d'une famille de classe moyenne, semble à 43 ans avoir déjà eu plusieurs vies. Après une carrière de reporter et présentateur à la télévision durant une dizaine d'années, il démissionne pour se consacrer à la musique chrétienne et devenir prêtre évangéliste.

Repéré par le parti Restauration nationale (RN, évangéliste), il devient sous cette étiquette le seul député RN de l'actuelle législature, puis leur candidat à la présidentielle. Il renonce à son siège en février pour faire campagne avec un discours anticorruption. Il fait un bond dans les sondages grâce à une prise de position très ferme contre l'union de personnes de même sexe, pour finalement arriver en tête au soir du premier tour. Marié et père de deux petites filles, Fabricio n'a pas de diplôme (il n'a pas fini ses études de communication), ni une grande expérience dans la politique. En revanche, depuis qu'il a appris à jouer de la guitare enfant, la musique a toujours été au centre de sa vie.

«C'est là où j'ai renoncé au journalisme»

En face, Carlos Alvarado, est à 38 ans, un passionné de littérature qui a déjà publié trois romans et également un fan de rock. Ancien ministre du Travail et des Affaires sociales de l'actuel gouvernement, le candidat du Parti action citoyenne (PAC, centre gauche), la formation au pouvoir, est également diplômé en journalisme et en sciences politiques. C'est durant ses études universitaires qu'il développe son goût pour la musique en intégrant un groupe de rock progressif, appelé Dramatika.

Il décide d'abandonner le journalisme après avoir interviewé dans un quartier pauvre une femme dont le fils, qui avait des problèmes psychologiques, venait d'être tué, raconte-t-il dans un entretien à la chaîne Teletica.«Je me souviens avoir vu pleurer cette femme avec tellement d'impuissance et j'étais en train de capter ce moment d'injustice. J'allais le partager avec beaucoup de gens, mais je ne pouvais rien faire à cette inégalité. C'est là où j'ai renoncé au journalisme, car j'ai compris qu'il fallait s'engager pour changer les choses», confie-t-il. Voix grave et phrasé posé, Carlos s'est distingué durant la campagne par ses appels au rassemblement, regroupant autour de sa candidature d'autres formations politiques. Il s'est marié avec sa fiancé du lycée, avec qui il a un fils.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • News le 30.03.2018 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    Tous les hommes vont en galère A la pêche ou à la guerre La fleur au bout du fusil, La victoire se gagne aussi Quelles que soient nos opinions, On fait sa révolution Le monde est plus marrant, C'est moins désespérant En chantant. (Michel Sardou)

  • vinzz le 30.03.2018 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'aime pas le film la ...

  • torolkozo le 30.03.2018 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout pays a les dirigeants qu'il mérite .

Les derniers commentaires

  • News le 30.03.2018 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    Tous les hommes vont en galère A la pêche ou à la guerre La fleur au bout du fusil, La victoire se gagne aussi Quelles que soient nos opinions, On fait sa révolution Le monde est plus marrant, C'est moins désespérant En chantant. (Michel Sardou)

  • vinzz le 30.03.2018 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'aime pas le film la ...

  • torolkozo le 30.03.2018 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout pays a les dirigeants qu'il mérite .

    • Eu 3 le 30.03.2018 09:43 Report dénoncer ce commentaire

      Pauvres de nous alors!