En Inde

28 janvier 2020 17:57; Act: 29.01.2020 09:09 Print

Pris dans les griffes d'un tigre, il survit par miracle

Un fauve a blessé plusieurs personnes, samedi, dans l'ouest du pays. Un homme s'en est sorti en faisant le mort.

Sur ce sujet
Une faute?

Un tigre a semé la terreur dans une dizaine de villages de la région du district de Bhandara (ouest), samedi. Aux environs de midi, à la frontière entre les États du Maharashtra et du Madhya Pradesh, le fauve a provoqué un mouvement de panique parmi les habitants. La foule s'est réunie pour essayer de faire fuir l'animal, et la police s'est rapidement retrouvée dépassée par les événements.

Des images montrent le tigre poursuivre plusieurs personnes dans un champ. L'une d'entre elles s'en est miraculeusement sortie alors que l'animal la tenait entre ses griffes. Pendant que l'individu faisait le mort, les villageois agglutinés non loin se sont mis à jeter des pierres en direction du tigre, qui a fini par prendre la fuite. Cinq personnes ont été blessées lors de cette attaque et conduites à l'hopital, rapporte le «Times of India».

Quelques jours auparavant, un autre individu avait déjà été blessé par ce même animal et les gardes forestiers avaient alors fait exploser des pétards pour le chasser vers la forêt. À vol d'oiseau, six kilomètres séparent les deux lieux où le fauve a sévi. «Ce malheureux incident est la conséquence d'un manque de contrôle et de coordination entre l'État du Maharashtra et les gardes-chasses», a estimé Sawan Bahekar, président de l'Association pour la faune et l'environnement de la ville de Gondia. Les autorités concentrent désormais leurs efforts sur la capture du tigre.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NoComent le 28.01.2020 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Pas seulement la conséquence d'un manque de contrôle et de coordination mais surtout un territoire de plus en plus réduit qui fait que les habitants sont chez le tigre et non l'inverse

  • censuré le 28.01.2020 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les hommes ont peut-être réduit le territoire des tigres comme pour les grands singes avec la déforestation.

Les derniers commentaires

  • NoComent le 28.01.2020 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Pas seulement la conséquence d'un manque de contrôle et de coordination mais surtout un territoire de plus en plus réduit qui fait que les habitants sont chez le tigre et non l'inverse

  • censuré le 28.01.2020 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les hommes ont peut-être réduit le territoire des tigres comme pour les grands singes avec la déforestation.