Corée du Nord

01 juillet 2018 13:51; Act: 01.07.2018 13:54 Print

Pyongyang cacherait ses activités nucléaires

Des indices obtenus depuis le sommet du 12 juin tendent à montrer l'existence de sites secrets de production et le développement pour l'arme nucléaire.

storybild

Kim Jong-un est loin d'avoir levé tous les doutes sur les activités nucléaires de son pays. (photo: AFP/Kcna via kns)

Sur ce sujet
Une faute?

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a prié le mois dernier le président chinois Xi Jinping d'oeuvrer à la levée des sanctions économiques, rapporte dimanche un journal japonais. Il estime cette demande justifiée, car il a participé au sommet de Singapour.

Le 12 juin dernier, Kim Jong-un s'est entretenu avec le président américain Donald Trump lors d'une rencontre historique à Singapour. Le sommet s'est achevé sur un engagement de la Corée du Nord en faveur d'une «dénucléarisation complète» dont les détails ont été remis à des négociations ultérieures. Deux semaines après, aucune avancée concrète n'a été enregistrée.

Le journal japonais Yomiuri précise que Xi Jinping s'est engagé à fournir tous les efforts possibles pour satisfaire la demande de Kim Jong-un.

Sites nucléaires cachés

Selon des informations du Washington Post, citant des responsables américains parlant sous le couvert de l'anonymat, la Corée du Nord chercherait actuellement à cacher des activités nucléaires aux Etats-Unis. Des indices obtenus depuis le sommet du 12 juin tendent à montrer l'existence de sites secrets de production et le développement de méthodes destinées à dissimuler la fabrication d'armes nucléaires.

D'après ces sources, la Corée du Nord a l'intention de conserver une partie de son stock de matériel nucléaire et de ses sites de production en les cachant aux Etats-Unis.

Au cours du week-end, la chaîne de télévision américaine NBC a affirmé que Pyongyang augmentait sa production de combustible nucléaire destiné à des armes atomiques, et cela sur plusieurs sites cachés.

Contact radio

Le ministère sud-coréen de la défense a de son côté annoncé dimanche que la Corée du Nord et la Corée du Sud ont décidé de rouvrir un canal de communication maritime. Deux navires ont noué des contacts radiodiffusés pour la première fois depuis une décennie.

Un patrouilleur nord-coréen a immédiatement répondu lorsqu'il a été contacté sur un canal radio international, dimanche alors qu'ils se trouvaient en mer du Japon, a indiqué le ministère.

Cette initiative témoigne des efforts de normalisation des relations entrepris par le Nord et le Sud dans la foulée des accords, conclus le 27 avril par leurs dirigeants respectifs.

(L'essentiel/afp)