Jolie bourde

18 octobre 2020 09:27; Act: 19.10.2020 14:50 Print

Quand Trump évoque le «Premier ministre Macron»

Dans le Michigan, samedi, le président américain, qui se moque souvent des lapsus de son rival Joe Biden, s’est à son tour illustré en parlant de son homologue français.

storybild

Emmanuel Macron et Donald Trump, le 3 décembre 2019. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump, qui se moque régulièrement des gaffes supposées de son rival Joe Biden, s’est à son tour illustré, samedi, par une erreur en rétrogradant son homologue français Emmanuel Macron au rang de «Premier ministre». Lors d’un meeting de campagne dans l’État du Michigan, le président américain, en campagne pour sa réélection, a fait l’erreur en soulignant les réalisations menées durant son mandat.

Après avoir évoqué l’ancien accord de libre-échange avec le Canada et le Mexique, renégocié depuis par ses soins, M. Trump a ensuite donné son avis sur l’accord pour le climat de Paris, dont les États-Unis se sont retirés après son élection en 2016. «Vous savez ce que j’ai également arrêté? L’accord sur l’environnement de Paris. J’aime beaucoup le Premier ministre Macron mais je lui ai demandé comment l’accord avançait, ils n’y arrivent pas vraiment», a déclaré le candidat républicain.

«Ils voulaient grosso modo prendre notre richesse»

«Je vous ai fait économiser des billions de dollars, personne d’autre ne l’aurait fait. J’ai dit que c’était un désastre, ils voulaient grosso modo prendre notre richesse», a-t-il ajouté. Le président américain et son homologue français ont noué une relation proche, peu après l’élection de M. Macron, avant que les relations entre les deux hommes ne se détériorent sensiblement.

Donald Trump enchaîne actuellement les meetings dans plusieurs États-clés, afin de tenter de combler son retard dans les sondages sur son concurrent démocrate, Joe Biden, à moins de trois semaines des présidentielles américaines.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • the Finn le 18.10.2020 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Techniquement un premier ministre est équivalent à un président car il représente la plus haute fonction de l'état. Mais bon, marrez-vous tant que vous le pouvez.

  • Marginal le 18.10.2020 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    ou est le problème, il est 1° ministre sachant qu’il ne fait pas le rôle d’un Président, 1° ministre de Bruxelles tout simplement

  • HexWiz le 19.10.2020 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement, c’est justement ‘techniquement’ qu’il y a une grande différence

Les derniers commentaires

  • HexWiz le 19.10.2020 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement, c’est justement ‘techniquement’ qu’il y a une grande différence

  • Maid in Fraaaannnssss le 18.10.2020 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Quel est le rôle d'un cabinet de conseil et pourquoi gagnent-ils autant d'argent?

  • the Finn le 18.10.2020 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Techniquement un premier ministre est équivalent à un président car il représente la plus haute fonction de l'état. Mais bon, marrez-vous tant que vous le pouvez.

    • @The Finn le 19.10.2020 10:00 Report dénoncer ce commentaire

      Techniquement, un premier ministre n'est absolument pas équivalent à un président. Le président est chef de l'état et chef des armées. Le 1er Ministre, est le chef du gouvernement. Le président est élu et pas detronable par le 1er Ministre. Le 1er Ministre est detronable par le président et uniquement nommé. Pouvoirs complètement différents.

  • C'est pourtant vrai le 18.10.2020 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Lapsus révélateur. Car dans la réalité de notre époque, qui dirige l'Europe?

    • léon le 19.10.2020 17:42 Report dénoncer ce commentaire

      1er ministre de Merkel et de l' U.E, il n'a pas tort, ce n'est pas une bourde de sa part.

  • Marginal le 18.10.2020 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    ou est le problème, il est 1° ministre sachant qu’il ne fait pas le rôle d’un Président, 1° ministre de Bruxelles tout simplement

    • Marginale le 18.10.2020 14:22 Report dénoncer ce commentaire

      Et ministre des USA