Vol MH370

11 mars 2014 11:50; Act: 15.03.2014 16:24 Print

Quel était l'itinéraire de l'avion disparu?

L'armée malaisienne et la chaîne d'information australienne «Australia Network News» ont annoncé que le Boeing aurait pris une direction beaucoup plus au sud que son itinéraire prévu.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

L'armée malaisienne annonce avoir suivi un temps le Boeing 777 disparu, sur ses radars en direction du sud, vers le détroit de Malacca, soit à l'opposé non seulement de l'endroit où il a adressé son dernier signal aux contrôleurs aériens civils mais aussi de sa route.

Cette information donnerait de la crédibilité au tweet publié par la chaîne d'information Australia Network News, selon lequel l'avion de Malaysia Airlines, aurait été repéré par un radar de l'armée malaisienne dans le détroit de Malacca, un long couloir maritime du sud-est de l'Asie situé entre la péninsule Malaise et l'île indonésienne de Sumatra.

Déjà plus de trois jours de recherche

Ces informations renforcent un peu plus le mystère qui plane autour de la disparition du Boeing 777, qui comptait 227 passagers et 12 membres d'équipage. Interpol vient pourtant d'annoncer qu'il ne s'agirait «vraisemblablement pas d'une attaque terroriste».

Plus de trois jours après la disparition de l'avion, des dizaines de navires, d'avions et d'hélicoptères de neuf pays (notamment Chine, États-Unis, Vietnam, Malaisie, Philippines, Singapour) participent aux recherches. La Chine, dont 153 ressortissants se trouvaient à bord de l'appareil et qui reproche à la Malaisie de n'avoir pas immédiatement engagé tous les moyens nécessaires, a annoncé le redéploiement de dix satellites à haute résolution pour l'aide à la navigation, l'observation des conditions météorologiques, les communications.

Le vol MH370, parti de Kuala Lumpur à destination de Pékin, a brusquement disparu des radars dans les premières heures de samedi, alors qu'il se trouvait quelque part entre la côte orientale de la Malaisie et le sud du Vietnam. Menées depuis sans aucun résultat, les recherches ont été étendues lundi en mer de Chine méridionale de 50 milles marins (environ 90 km) à 100 milles de rayon autour du lieu où le contrôle aérien a perdu le contact avec l'appareil.

(L'essentiel)