Duel

01 juillet 2014 21:02; Act: 01.07.2014 21:17 Print

Qui prendra le contrôle du Club Med?

La guerre des gros sous est engagée en Bourse, au lendemain de l'annonce d'une contre-OPA de l'Italien Andrea Bonomi pour torpiller l'offre déjà sur la table du tandem franco-chinois Ardian-Fosun.

Sur ce sujet
Une faute?

La cotation du titre, suspendue lundi le temps que M. Bonomi détaille ses intentions, a repris mardi midi. En moins de dix minutes, l'action a bondi à 21 euros, le montant proposé par l'homme d'affaires milanais, et clôturé au-dessus à 21,45 euros, une envolée de quasiment 10% dans un marché en hausse de 0,87% seulement. «Coter au-dessus de 21 euros, c'est un peu surprenant. Cela montre que certains investisseurs attendent sûrement un relèvement de l'offre et que d'autres adhèrent à la vision à long terme de Bonomi pour le Club Med», a dit un courtier parisien.

L'offre, qui valorise Club Med à 790 millions d'euros, contre moins de 600 millions pour celle d'Ardian-Fosun, est jugée généreuse. «Même si une contre-offre était largement attendue, elle nous surprend par son ampleur», souligne Oddo Securities dans une note. Le courtier Gilbert Dupont juge le prix offert par l'Italien «attractif compte tenu de la prime proposée, du contexte sectoriel compliqué (au 15 mai, les réservations d'été ressortent en baisse de 3%), d'un développement en Chine probablement ralenti à court terme si Fosun se retire du capital».

Fosun et Ardian vont-ils ou non relever leur prix?

Reste à savoir si Fosun et Ardian vont ou non relever leur prix, qui est de 17,50 euros par action, pour surenchérir. Et si le conseil d'administration de Club Med va ou non adhérer au projet du Milanais. Dans un communiqué en fin de journée, ses membres se sont bornés à indiquer que le conseil «étudiera le projet d'offre» de M. Bonomi et rendra «son avis motivé (...) dans les délais réglementaires applicables». Leur verdict ne devrait «a priori» pas intervenir avant au moins «deux semaines», selon une source proche du dossier.

«Ardian ne veut probablement pas remonter son offre, parce que le Club Med n'a qu'un intérêt stratégique limité pour lui. C'est différent pour Fosun, pour qui le Club Med représente un développement en Chine et une marque forte en portefeuille», déclare un expert du secteur.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).