Londres

02 avril 2017 22:08; Act: 03.04.2017 11:52 Print

Reconnaissance faciale dans les aéroports

British Airways a installé à Heathrow des appareils biométriques pour diminuer la durée des formalités.

storybild

La procédure d'identification est plus fiable et plus rapide.

Sur ce sujet
Une faute?

La file anglaise appartient aux traditions londoniennes, comme les bus à impériale ou le fish & chips. Mais on se passerait bien de celles du Terminal 5 de Heathrow, le plus grand aéroport d'Europe, qui est souvent bondé. Bien conscient de la gêne occasionnée pour ses voyageurs, British Airways vient d'installer des appareils de reconnaissance faciale pour accélérer les procédures d'authentification.

Actuellement, trois portes d'embarquement sont équipées et ne concernent que les vols internes. Mais 36 autres devraient l'être à la fin de l'été et les passagers de vols internationaux les emprunteront cette année encore, a indiqué la compagnie aérienne au Financial Times. Le système fonctionne en deux temps. Des caméras filment le passager lors des contrôles de sécurité. Puis lors de l'embarquement, d'autres caméras authentifient le voyageur sur la base des données biométriques initialement récoltées, sans que les documents d'identité ne doivent être présentés.

Plus rapide, ce système est également plus fiable que les contrôles effectués par du personnel. Ce dispositif s'ajoute aux nouvelles mesures de sécurité décidées par le Royaume-Uni, bannissant les laptops en cabine sur les vols provenant de cinq pays arabes et de Turquie. La reconnaissance faciale est en phase de test dans plusieurs aéroports, comme Roissy-­Charles de Gaulle ou Amsterdam-Schiphol.

(L'essentiel/reg)