Diplomatie

11 octobre 2021 07:31; Act: 11.10.2021 10:07 Print

Rencontre au Qatar entre Américains et talibans

Une délégation américaine s’est rendue à Doha, ce week-end, pour des discussions avec des talibans, qui cherchent la reconnaissance de la communauté internationale.

storybild

Ned Price, le porte-parole du département d’État Ned Price, le 16 août 2021, à Washington. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des responsables américains et talibans se sont réunis au Qatar pour discuter de la sécurité et des droits de l’homme en Afghanistan, a déclaré dimanche, le département d’État des États-Unis.

Une délégation américaine s’est rendue à Doha, samedi, et dimanche, pour des discussions «axées sur les problèmes de sécurité, de terrorisme et sur la sécurité de voyage des citoyens américains, des autres ressortissants étrangers et de nos partenaires afghans», a précisé Ned Price, le porte-parole du département d’État Ned Price.

Parmi les sujets abordés: les «droits humains, plus particulièrement la participation des femmes et des filles à tous les niveaux de la société afghane», selon Ned Price. Mais aussi «la mise à disposition d’une aide humanitaire conséquente de la part des États-Unis, directement dirigée vers le peuple afghan».

«Jugés sur leurs actions»

D’après le département d’État, les échanges ont été «francs et professionnels» et les responsables américains ont réaffirmé que «les talibans seront jugés sur leurs actions, pas seulement sur leurs paroles». Les talibans cherchent à obtenir la reconnaissance de la communauté internationale, ainsi qu’une assistance pour éviter une catastrophe humanitaire dans le pays.

L’Afghanistan reste économiquement paralysé depuis l’arrivée des talibans au pouvoir et le gel immédiat de tous les avoirs du pays et des aides internationales qui maintiennent le pays sous perfusion. Au bord d’une grave crise humanitaire, un tiers de la population afghane est menacée de famine, selon les Nations unies.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • orange le 25.10.2021 14:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais qu’est-ce qu’ils se sont imaginé! ces Talibans… qu’il suffisait d’arriver avec une kalachnikov ,terroriser toute une population et installer leur pouvoir ? À présent , ils ont compris et cherche une reconnaissance internationale.. … chez les Qataris . ?? C’est effectivement le monde à l’envers Pauvre Afghanistan!

  • NulsNuls le 11.10.2021 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    Au Qatar pour les droits humains, c'est vraiment le monde à l'envers...

Les derniers commentaires

  • orange le 25.10.2021 14:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais qu’est-ce qu’ils se sont imaginé! ces Talibans… qu’il suffisait d’arriver avec une kalachnikov ,terroriser toute une population et installer leur pouvoir ? À présent , ils ont compris et cherche une reconnaissance internationale.. … chez les Qataris . ?? C’est effectivement le monde à l’envers Pauvre Afghanistan!

  • NulsNuls le 11.10.2021 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    Au Qatar pour les droits humains, c'est vraiment le monde à l'envers...